La position des centres de pression
et des masses d'air (à 850 hPa)

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

PériodeType de masse d'airCause
du 1 au 6

Maritime

Dépression GB

du 7 au 9

Maritime

Crête Anticylone Açores

du 10 au 23

Maritime

rail de dépressions GB

le 24

Maritime

Dépression Bénélux =>Europe Est

du 25 au 26

Maritime

Crête Anticylone Açores

du 27 au 29

Maritime

Dépression Mer du Nord => GB

du 30 au 31

Maritime polaire

Anticyclone GB

Bilan chiffré du mois

Quelques valeurs pour Uccle
(source : IRM)

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

17.2

96.7 (18)

178.25

Normales

17.1

74.3 (17)

195

Ecart (anormalité)

+0.1(n)

+22.4(n)+1(n)

-16.75(n)


Publié avec l'aimable autorisation de l'IRM

Quelques graphes pour la station MeteoBelgique de Neder-over-Heembeek :


Evolution des températures


Evolution des températures


Evolution de la pression atmosphérique



Précipitations au cours du mois


Evolution de la vitesse du vent (moy. journalière)

Commentaire

Si on dit à l'homme de la rue que ce mois aura finalement été dans les normes, que ce soit pour la température, les précipitations et l'insolation, il ne nous croira sans doute pas. Et pourtant, même s'il faut nuancer cet état de fait, ce fut bel et bien la réalité !


Un mois dans les normes, même si le soleil aura été un peu moins présent que la normale
durant ce mois de juillet. Coucher de soleil à Forest, le 21 juillet 2007.
Photo : Robert Vilmos.

Bien sûr, les précipitations furent supérieures à la normale, mais cet excès reste limité à Uccle. A la côte, dans le Tournaisis et au Nord de notre pays, ces excès sont exceptionnels, à l'instar des très graves inondations qu'ont connues nos voisins de Grande-Bretagne. L'insolation fut déficitaire, mais dans des proportions, ici aussi, normales.

La première quinzaine du mois fut caractérisée par des flux maritimes perturbés, des jours gris et sombres furent le lot quasi quotidien des Belges jusqu'aux environs du 12 juillet, avant une amélioration sensible, mais passagère; ainsi le 15 juillet, la température dépassa les 30°C en de nombreux endroits du pays : 30.7°C furent observés à Uccle, 33°C à Bierset et jusqu'à 34°C en Campine. Mais la situation se dégrada très vite : dès le lendemain, des masses d'air plus froides apportèrent une instabilité due aux conflits des masses d'air encore chaudes présentes sur notre territoire : des orages violents, de la grêle furent observés, ce fut le cas particulièrement dans le Tournaisis.

Ailleurs dans le pays, ce furent des bourrasques violentes avec des rafales et des dégâts dignes d'une tornade qui étaient observées, comme dans la région de Hamme, de Beveren ou de Saint-Nikolas (Province d'Anvers) ou de Zottegem et la région de la Dendre en Flandre orientale. La série de bourrasques violentes ou "microburst" (terme qui convient mieux que le terme mini-tornade trop souvent employé par les journalistes), qui ont été observées dans ces régions le 16 juillet dernier, sont des rafales verticales descendantes (avec un vent divergeant quand elles atteignent le sol) observées sous des cellules orageuses très actives et peuvent causer des dommages importants, aussi importants que certaines tornades. Des rafales supérieures à 100 km/h y sont d'ailleurs fréquemment observées. Ce sont celles-ci qui ont fait des dégâts importants et causé la chute d'arbres. Une demi-douzaine de personnes ont ainsi été blessées grièvement par la chute d'arbres en Flandres.


Les juilletistes présents à la Côte belge n'auront pas profité souvent de conditions estivales.
Vue de la plage à la Panne, le 18 juillet 2007.
Photo : Anne.

Alors que la canicule fait rage dans l'Europe du Sud-Est, notre pays connaît une nouvelle journée d'orages violents le 20 juillet, après quelques journées de répit. Un pan de colline s’est effondré à Poulseur, à la suite du violent orage qui s’est abattu sur la région. A Liège, les pompiers ont été saturés d'appels à la suite de caves inondées consécutivement à l’orage qui a éclaté également, en fin de matinée, au-dessus de la ville. La place Saint-Lambert a été inondée et à certains endroits, l’eau est montée de 40 cm. Le Tournaisis, déjà touché le 16, a à nouveau connu un violent orage qui s’est abattu sur la région : comme le lundi précédent, c'est la région d’Antoing qui a été la plus gravement touchée par cet orage.
Ailleurs dans le pays, on a encore observé des inondations à Mouscron, à Ypres ou encore Poperinge où pas moins de 87.7 mm (l/m²) ont été mesurés en 24 h. L’après-midi, c’est le Limbourg qui a été touché. Plusieurs routes ont été couvertes de boue.


Après un week-end très chaud, des masses d'air froides et perturbées apportèrent
une grande instabilité sur notre territoire : orages, grêle et rafales de vent violentes
causèrent de nombreux dégâts en Belgique ce 16 juillet 2007, comme ici des
arbres déchiquettés par les rafales du microburst, dans la région de Zottegem.
Photo : Adélaïde Dufour.

Même si les derniers jours furent moins féconds en phénomènes atmosphériques extrêmes, la poursuite d'un temps à influence océanique donc perturbé continua à influencer nos régions. Les deux derniers jours du mois furent très frais, suite à l'influence de masses d'air maritimes polaires sur nos régions : la température était bien fraîche au petit matin du 30 juillet : à notre station de Gouvy, en province de Luxembourg, 1.6°C y fut mesuré comme température minimale. Il n'est d'ailleurs pas à exclure que dans certaines vallées ardennaises, comme celle de la Lomme, de faibles gelées furent présentes. Même si le phénomène n'est pas très fréquent en juillet, il n'en est pas exceptionnel pour autant.

Ecart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.


Ecart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)



Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec les tendances saisonnières.

MeteoBelgique a encore une fois vu particulièrement juste pour ses tendances du mois de juillet. Il suffit, pour s'en convaincre, de lire les commentaires du mois et les chiffres moyens mensuels ci-dessus.
Vous êtes d'ailleurs de plus en plus nombreux à suivre nos tendances saisonnières chaque mois, via notre abonnement Premium !

Tendances saisonnières pour juillet 2007
publiées le 30 juin 2007.

Juillet 2007

Finalement un mois dans les normes, même s'il sera ressenti comme maussade, surtout en première partie.

Indice de confiance : 65%

Température : Légèrement supérieure à la normale
Précipitations : Supérieures à la normale
Insolation : Légèrement inférieure à la normale

C'est évidemment un changement radical par rapport à l'analyse du mois dernier qui voyait juillet sous un blocage anticyclonique et plongé dans la canicule une bonne partie du mois : les dernières analyses sans être radicalement à l'opposé sont beaucoup plus nuancées sur la suite de notre été climatologique.
La première partie du mois de juillet sera concernée principalement par des courants maritimes apportant une succession de perturbations apportant humidité et précipitations. Même si des améliorations avec un redoux temporaire auront lieu durant cette période, elles ne seront jamais de longue durée.
Sans être froid, le temps sera souvent ressenti comme maussade, mais ce sera finalement un temps globalement de saison, qui caractérise l'été classique en Belgique, même s'il est vrai que ces dernières années nous avons été souvent habitués à des températures et à un type de temps plus méditerranéens.
Ce n'est qu'en seconde partie du mois que les conditions vont devenir plus "estivales" : reste à savoir si cela sera déjà le cas en milieu de deuxième décade ou s'il faudra attendre la dernière décade : il est difficile de trancher actuellement en faveur d'un scénario par rapport à l'autre...
Mais le retour des conditions estivales de la fin de mois s'accompagnera de phénomènes orageux, parfois localement intenses.