La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

 

PériodeType de masse d'airCause
Du 1 au 2

Maritime

Dépression Bénélux

du 3 au 5

Maritime

Dépression GB

le 6

Maritime

Dépression Scandinavie

du 7 au 9

Maritime

Anticyclone GB => Europe Est

du 10 au 11

Maritime

Dépression Sud France

le 12

Maritime

Dépression Scandinavie

du 13 au 16

Maritime

Dépression Groenland => Sud France

du 17 au 20

Maritime

Dépression Islande => Nord GB

du 21 au 30

Continental

Anticyclone Ouest France => Scandinavie

le 31

Maritime

Dépression centre France

Bilan chiffré du mois



Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

2.8

43.3 (13)

59.8

Normales 1971-2000*

4.1

79.0 (19.9)

52.0

Ecart

-1.3

-35.7 (-6.9)

7.8

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2008, nous utliserons les moyennes de la période 1971-2000 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global. Ces normales seront par conséquent plus élevées que celles utilisées jusqu'à présent (1833-2000).
C'étaient déjà ces moyennes qui étaient employées pour les écarts aux normales employées dans les cartes européennes de la NOAA ci-dessous.

Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.

Commentaire

Le début du mois fut caractérisé par un temps relativement doux et perturbé, consécutif aux passages de dépressions. On ne pouvait pas véritablement parler de courants zonaux, l'Atlantique étant sous l'influence d'une dorsale anticyclonique, c'est d'ailleurs la présence de cette dorsale qui a permis à la neige de refaire son apparition en Wallonie dès le 3 décembre, causant là de forts embarras de circulation. Ces chutes de neige ont concerné plus particulièrement les provinces de Namur, du Luxembourg, une partie du Hainaut, une partie du Brabant Wallon et de la province de Liège. Ainsi le 3 au matin, un tapis de 15 à 30 cm de neige recouvrait le sol des Cantons de l'est.

La présence de cette dorsale Atlantique a aussi permis à la couche de neige présente sur les Hauts Plateaux depuis le début de la dernière décade de novembre de perdurer. (Elle perdurera d'ailleurs jusqu'au début de la dernière décade de décembre, disparaissant avec un réchauffement à partir du 18 décembre. Seules des traces de neige persisteront alors jusqu'à la fin du mois).

Le 12 décembre, à la côte, le gel est resté permanent : les éclaircies nocturnes ainsi que le vent soufflant des terres y ont permis des gelées et celles-ci ne se sont pas résorbées en journée, en raison de l'arrivée de nuages bas bloquant le réchauffement; ils furent accompagnés de brouillards givrants. Cette grisaille généralisée contrastait d'ailleurs avec la poche plus ensoleillée englobant le quart nord-est du pays. Ce type de temps, avec des brouillards fréquents et les phénomènes d'inversion qui y sont liés, marquera de son empreinte la seconde décade du mois (sauf le 13 qui fut ensoleillé) : le 15, par exemple, alors que le brouillard recouvrait l'Ouest de notre pays, nos hauteurs (Hautes Fagnes, Ardenne et Gaume) profitaient d'un temps plus doux et pleinement ensoleillé.


Photo satellite du 15 décembre 2008 montrant l'ouest de notre pays sous les nuages bas,
alors que les sommets de l'est émergent de la grisaille.


Vue, depuis Rochehaut, de Frahan cachée sous le brouillard le matin du 8 décembre 2008.
Photo : Webcam de Rochehaut.

 Le 17 décembre, ce fut au tour du verglas de se généraliser sur les provinces de Namur, Liège, Luxembourg et Hainaut occidental occasionnant plusieurs accidents rendant les conditions de circulation très difficiles.

Dès le lendemain, le 18 décembre, les températures commencèrent à grimper, provoquant une fonte lente du manteau neigeux de nos sommets. Cette douceur, accompagnée de quelques précipitations en début de période, persistera jusqu'au jour de Noël. Le 26 décembre, avec l'arrivée de masses d'air continentales nettement plus froides, le gel refit son apparition, mais ces derniers jours froids et secs du mois de décembre 2008 ont fortement contrasté avec les conditions observées jusqu'alors.
Si, jusqu'au 25 le déficit d'insolation était particulièrement marqué (23 heures de soleil seulement sur la période), du 26 à la fin du mois, suite à des journées particulièrement ensoleillées, on a pu compter sur plus de 36 heures d'insolation supplémentaires sur ces 6 jours seulement !

Au matin de la Saint Sylvestre, l'arrivée d'une faible perturbation a fortement perturbé par le verglas le sud du sillon Sambre et Meuse : de fines chutes de pluie ont transformé les routes gelées en patinoire : l'E411 et la N4 furent particulièrement touchées, occasionnant des accidents et l'immobilisation de camions sur la chaussée "en ciseau". Le centre de la ville d'Arlon fut complètement paralysé durant quelques heures : même les camions d'épandage ne pouvaient pas y accéder. Heureusement, la situation devait redevenir dans la normale pour le soir du réveillon.


Quelques traces de neige sur les rives du lac de Bütgenbach la veille de Noël :
c'est tout ce qui restait du manteau neigeux sur nos hauteurs, privant notre pays
cette année encore d'un Noël blanc.
Photo : Philippe Mievis.

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.


Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)



Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec les tendances saisonnières.

Les tendances saisonnières publiées par MeteoBelgique ce mois-ci encore se sont avérées particulièrement bien prévues. L'insolation fut finalement légèrement supérieure à la moyenne, mais c'est grâce aux derniers jours du mois particulièrement ensoleillés qui ont contrasté avec le temps gris et mou (prévu) que l'on a eu jusqu'au soir de Noël.
Le retour de conditions hivernales franches vous avait été annoncé pour la fin de période après un intermède doux et perturbé; ils furent tous deux bien au rendez-vous : le premier le 18 et le second au lendemain de Noël.

Tendances saisonnières pour Décembre 2008
(publiées le 30 novembre 2008)

Décembre 2008

Un mois frais et humide, mais assez mou.

Indice de confiance : 65%

Température : Conforme à la normale
Précipitations : Légèrement supérieures à la normale
Insolation : Légèrement inférieure à la normale 

Alors que les dernières tendances présentaient le mois de décembre 2008 relativement doux dans sa première partie et plus froid ensuite, la dernière analyse saisonnière tempère un peu cet état de fait.
Les modèles à moyen terme semblent indiquer une continuité de ce temps assez frais et humide, sans doute pour toute la durée de la première décade. Ce régime de perturbations froides apportera deci delà de la neige sans doute limitée sur nos reliefs. La tendance dépressionnaire de la première décade va progressivement faire place à un régime plus anticyclonique, mais l'anticyclone ne sera pas idéalement placé pour apporter du froid tenace, son influence se limitant à une diminution des fréquences et quantités de précipitations et à un temps plutôt mou, ni vraiment doux ni vraiment froid.
Le dernière décade du mois s'annonce particulièrement complexe, parce que le placement des centres d'actions à quelques centaines de kilomètres près peut donner un retour de la douceur, soit un passage vers un froid nettement plus franc : sans doute la limite de ces deux masses d'air sera fort proche de notre territoire. Si la fin de la seconde décade et le début de la troisième devaient connaitre un temps doux et perturbé, la fin de cette dernière décade devrait revoir le retour de conditions franchement hivernales et ce pour tout le pays. A suivre donc, dans nos prévisions à 10 jours, tout au long de ce mois.