Bilan chiffré de l'année



Chart will load here

Chart will load here

Chart will load here

Voir aussi les autres paramètres climatologiques de 2011 ici

Notes :
Les données sont issues de la station d'Uccle, IRM
Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Éléments marquants de 2011

 PériodeCommentaire

Début janvier

Associées à la fonte des accumulations neigeuses de décembre 2010, des pluies importantes ont conduit à des situations catastrophiques de crues dans le pays pour de nombreux cours d'eau et fleuves.

Mars

Avec 204 heures et 14 minutes d'ensoleillement à Uccle, ce mois de mars 2011 s'avère être le plus ensoleillé des mois de mars des 30 dernières années et le deuxième en valeur absolue depuis 1887.

Avril

Le mois d'avril 2011 restera dans les annales : il aura été très chaud et sec. Bien sûr, le record d'avril 2007 n'a pas été battu (pour 2 dixièmes seulement !) mais ça n'empêche pas le mois d'être très exceptionnellement chaud pour sa température moyenne.
La sécheresse persistante finira par amener des incendies spectaculaires, particulièrement dans nos Hautes Fagnes.

Mai

Le mois de mai 2011 clôture un printemps météorologique record : le plus ensoleillé, le second plus chaud et le troisième le plus sec depuis le début des mesures à la station d'Uccle.

Fin juin

Les températures se sont littéralement envolées le 26, pour culminer les 27 et 28 juin. Les températures ont été caniculaires sur le pays : à Uccle on a enregistré 33.1 et 34.2°C respectivement le 27 et le 28 juin, alors que pour cette dernière date, on a dépassé les 36°C à Kleine Brogel en Campine (36.1°C). Des orages violents, avec par endroits des grêlons de près de 5 cms de diamètre, clôtureront cet épisode le 28, après une nuit tropicale durant laquelle la température ne sera pas desendue en dessous des 20°C.

Juillet

Le mois de juillet a été maussade, la valeur de température fût exceptionnellement froide (phénomène égalé ou dépassé en moyenne tous les 30 ans) pour la période 1981-2010 de référence. L'insolation fût très anormalement basse (phénomène égalé ou dépassé en moyenne tous les 10 ans). Les précipitations sont normalement déficitaires pour leur quantité, anormalement élevées (phénomène égalé ou dépassé en moyenne tous les 6 ans) pour leur fréquence.

Fin août

Deux journées de violents orages, les 18 et 23 août 2011, ont causé inondations, dégâts et malheureusement victimes dans le pays, dont au Festival de Pukkelpop, en Campine.
Avec 189.4 mm, la somme des précipitations de ce mois d'août 2011 ont atteint à Uccle près de 2.5 fois les quantités de précipitations d'un mois d'août normal.


Fin septembre -
début octobre

Depuis le 25 septembre dernier, la Belgique a connu un temps estival d'arrière saison, qui s'est terminé le mardi 4 octobre. En fin septembre et début octobre, les températures maximales observées étaient jusqu'à près de 10° supérieures aux normales à pareille époque. Les 25°C ont ainsi été dépassé six jours d'affilé à Uccle, du 28 septembre au 3 octobre.

Octobre

La générosité de l'insolation des trois premiers jours du mois - et à partir du 13 octobre surtout - eut comme conséquence de faire battre à ce mois d'octobre 2011 le record d'heures d’insolation de ces trente dernières années : à Uccle, on enregistra 161.8 heures de soleil, alors qu'un mois d'octobre n'en compte que 112.6 en moyenne.

Novembre

Le mois de novembre 2011 clôt un automne climatologique particulièrement remarquable : c'est le 2e le plus chaud avec 12.4°C (derrière les 13.6°C de 2006) et le 5e le plus ensoleillé depuis le début des mesures climatologiques à la station d'Uccle.
Le mois de novembre aura contribué à ce record, avec une insolation exceptionnelle de près de 115 h. Mais ce qui caractérisera sans doute le plus ce mois de novembre 2011 est sa faible quantité de précipitations : seulement 8.5 mm  (normale : 76.4) ont été comptabilisés.

Décembre

Véritable antithèse du mois de décembre de l'année dernière, décembre 2011 aura été un mois doux, particulièrement pluvieux, aux nombre de jours d'orage très élevé pour un mois d'hiver avec malgré tout la présence de quelques jours de neige dans un mois surtout influencé par les perturbations atlantiques, douces et parfois tempétueuses, surtout en milieu de mois. 

Conclusions

L'année 2011 restera dans les annales comme l'année la plus chaude jamais enregistrée à Uccle depuis 1833, avec 11.6°C, soit 0.1°C de plus du record, qui date de 2007, année qui avait battu le précédent record de 2006...
Bref, que l'on remette le réchauffement climatique en cause ou non, il faut se rendre à l'évidence des chiffres : les années les plus chaudes enregistrées à Uccle sont toutes récentes et postérieures à 1988.

Cependant, de cette année chaude, le quidam n'en gardera sans doute pas le souvenir, parce que les deux mois normalement les plus chauds (juillet et août) furent justement les deux mois sur les douze de cette année 2011 qui furent déficitaires au niveau des températures.

L'insolation de cette année fût également excédentaire, bien aidé par un printemps record pour ce paramètre (voir ci-dessus), ainsi qu'un automne fort ensoleillé également.
Les précipitations furent elles plus proches de la normale, mais avec de fortes disparités
(printemps et automne (sauf septembre) secs, été (surtout août !) et mois de décembre particulièrement pluvieux.

Le phénomène climatologique majeur de l'année 2011 est sans doute les deux épisodes orageux intenses qui se sont succédés en août 2011, les 18 et 23 (voir ci-dessus).

Tableau récapitulatif des paramètres météorologiques de cette année 2011 :


2011
Normales
1981-2010
Record +
Record -

Température
(°C)

11.6
10.5
11.5 (2007)
7.0 (1879)
Insolation
(heures)
 1782.11544.62151.0 (1959)
 1238.6 (1981)
Précipitations
(mm et jours)

814.9 (187 j)

852.4 (199 j)

1088.5
(2001)
266 j (1974)

406.4 (1921)
149 j (1858)