• Se connecter

La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

PériodeType de masse d'airCause
du 1 au 5

Maritime

Dépression atlantique

du 6 au 10

Continental

Anticyclone Nord Belgique

du 11 au 22

Continental

Anticyclone voisinage GB
du 23 au 31

Maritime (Tropical)

Dépressions Ouest Irlande

Bilan chiffré du mois

Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

20.2

65.6 (8)

267.7

Normales 1981-2010*

18.4

73.5 (14.3)

200.7

Ecart

1.8

-7.9 (-6.3)

67

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Le bilan complet se trouve ici : Relevés pour juillet 2013.
Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.

Commentaire

Le mois de juillet 2013 fut caractérisé une température moyenne excédentaire (20.2°C, normale : 18.4°C) qualifiée d'anormale (phénomène se répétant en moyenne tous les 6 ans), un ensoleillement excédentaire (267.7 h, normale : 200.7 h) qualifié de très anormal (se répétant en moyenne tous les 10 ans). Les précipitations furent normalement déficitaires en quantité (65.6 mm, normale : 73.5 mm) et anormalement déficitaire en fréquence (8 j, normale : 14.3 j). Ces paramètres font que juillet 2013 ait été un mois estival généralement apprécié, surtout pour sa seconde décade.
Un paramètre est quand même qualifié de très exceptionnel (se répétant en moyenne tous les 100 ans), il s'agit de la pression atmosphérique moyenne, record de ces 30 dernières années avec 1019.8 hPa (normale : 1016.3 hPa), C'est la plus haute pression moyenne pour un mois de juillet depuis 1969 (1020.6 hPa).

Imposant Cumulonimbus au dessus de la ville de Liège, en proie à ce moment à des
précipitations intenses, vu de la citadelle de Namur, en fin d'après-midi le 22 juillet 2013.

Photo : Dorian Claeys.  

Le mois de juillet a commencé sous un mode assez mitigé avec relative fraîcheur et précipitations, sous des masses d'air maritimes. Mais le 6 juillet, suite au déplacement de l'anticyclone au nord de nos régions, ce sont des masses d’air d'origine continentale qui ont influencé notre temps.

S'en est suivi alors un temps estival, sans excès, sec et souvent à l'insolation généreuse. Les températures maximales sont restées proches des 26-27°C, sous un soleil généreux et radieux du 6 au 9 juillet, idéal donc pour profiter pleinement du temps estival sans être incommodés par de trop grosses chaleurs, grâce à des courants continentaux relativement frais du Nord-Est. Après un rafraîchissement très temporaire du 10 au 12 juillet, sous un ciel temporairement plus nuageux, les conditions estivales ont repris de plus belle pour dépasser à nouveau la barre des 25°, tout en restant à des valeurs comprises entre 25 et 28°C et en nous gratifiant de nuits pas trop chaudes. Seul le littoral a parfois été gêné par quelques bancs nuageux parfois tenaces (comme le 18 juillet) ou par la brise de mer durant cette période.
Après une journée plus fraîche et plus nuageuse le 20 juillet, c'est à une véritable bouffée de chaleur qu'on a assisté dès le 21 juillet, avec trois jours de canicule (températures maximales supérieures à 30°C) à Uccle, avec respectivement 30.7, 32.4 et 31.4°C les 21, 22 et 23 juillet. Le 25 juillet, avec 5 jours consécutifs supérieurs à 25°C, dont 3 à plus de 30°C, notre pays connaissait sa première vague de chaleur depuis celle de juillet 2010 (pour Uccle). Une newsflash avait été réalisée pour cette occasion sur notre site, ici. Pour Uccle, la journée la plus chaude fut celle du 22 juillet avec 32.4°C, mais on a atteint 34.7°C à Schaffen et 33.8°C à Kleine Brogel, Tirlemont et Hastière.

Arrivée d'un front d'orage, à Slins, le 27 juillet 2013.
On remarque la structure nuageuse en arc qui s'approche, d'où son nom : arcus.

Photo : Extrait d'une photo panoramique de Christophe Rémy.  
 
Mais notre pays subissait à présent l'influence de masses d'air d'origine subtropicale, nettement plus humides que l'air continental qui avait concerné notre pays depuis le 6 juillet dernier. Les  orages, absents jusque là, devaient véritablement marquer de leur empreinte cette dernière décade de ce mois de juillet 2013.
En effet après une vingtaine de jours sans précipitations pour Uccle, les précipitations - souvent orageuses - furent de retour le 22 juillet sur le pays, d'abord à l'est de notre territoire le 22, et pour le centre (et Uccle) le 23.
Le 22, c'est la région liégeoise qui a connu un orage monocellulaire "à pulsation" générant des précipitations intenses durant près d'une heure, mais de façon très localisée (33 mm enregistrés à notre station MeteoBelgique de Vaux-ss-Chèvremont).
Le lendemain, le 23, sous l'influence d'un marais barométrique favorisant les dépressions thermiques, les orages ont eu tendance à se généraliser sur notre territoire, surtout à l'est de celui-ci
; des orages très violents ont éclaté en début de soirée, entraînant des inondations et quelques dégâts dus au vent, vraisemblablement des rafales descendantes. Notons aussi qu’un orage violent, avec beaucoup de vent, de pluie et d’activité électrique, a éclaté en début de nuit dans la région de Leuze en Hainaut. 
Mais à partir du 26 juillet, la situation devait encore se muscler d'avantage sur le front des orages. Après un début de matinée très doux mais gris, les restes d’un MCS (Mesoscale Convective System) nous ont valu quelques averses et l’un ou l’autre orage. Mais c'est surtout en fin d'après-midi et en soirée que la situation devient préoccupante; quelques régions voient se développer des orages très violents. C'est d’abord le cas d’une zone partant du Hainaut occidental jusqu’à la région d’Anvers en passant par une bonne partie de la Flandre Orientale (avec inondations à la clé). Plus tard dans la nuit, des orages d’une violence inouïe affectent les Ardennes, et plus particulièrement Bertrix. Là, les chutes de grêle sont à ce point si fortes que les rues prennent véritablement un aspect hivernal, sous une couche de plusieurs dizaines de centimètres… de grêlons ! Cette couche, qu'il aura fallu évacuer des routes au bulldozer, perdurera jusqu'en fin de matinée avant de fondre complètement sous les températures estivales de l'après-midi.
En soi, une averse de grêlons avec accumulation impressionnante au sol n'est pas une chose rare, il y a en a eu une l'année dernière par exemple en juin 2012 dans la région de La Louvière (voir notre résumé climatologique de juin 2012), mais ce qui rend cet épisode-ci exceptionnel, c'est le fait qu'il ait eu lieu la nuit. D'habitude, pour avoir d'importantes chutes de grêle en été, il faut qu'il y ait une différence importante de température entre le sol (surchauffé en fin d'après-midi par exemple) et le sommet du cumulonimbus. Ici on est parvenu à un tel gradient de température en pleine nuit.
 
  Paysage hivernal en plein été : chute spectaculaire de grêle à Bertrix, la nuit
du 26 au 27 juillet. La couche atteindra par endroit plusieurs dizaines de centimètres.
Photo : anonyme.  
 
Le 27 juillet, notre pays était aux frontières de deux masses d'air, une particulièrment chaude à l'est (Allemagne, où l'on a enregistré plus de 38°C à Kaersruhe) et une autre nettement plus fraîche à l'ouest (à peine 18°C à Rennes, en Bretagne en France). Ce mélange de l’air chaud et sec avec l’air plus frais et humide, au gré des dépressions thermiques, a créé pas mal de discontinuités, formant de temps en temps des lignes de convergence particulièrement virulentes. Une telle ligne orageuse a traversé notre pays en matinée, en formant un impressionnant arcus visible en bien des endroits du pays.
Ces orages ont été responsables de fortes précipitations tombées en peu de temps, souvent comprises entre 15 et 20 mm. En plus, on notait par endroit de la grêle et de fortes rafales. Le Hainaut a été particulièrement touché par ses orages. Ces orages ont également provoqué une chute temporaire des températures, avec une véritable fraîcheur en fin de matinée, avant que la chaleur ne revienne.
La chaleur de l'après-midi, dépassant même 30°C à nouveau en Gaume, et accompagné d'un fort taux d'humidité, ont été propices à un nouveau développement orageux qui a traversé notre pays en fin de soirée. Ces orages ont à nouveau été accompagnés de fortes pluies et de fortes rafales, avec des arbres déracinés et des toitures envolées. Dans les stations officielles, les plus fortes rafales ont été observées à Charleroi (86 km/h), à Beauvechain et à Saint-Hubert (83 km/h), mais il est probable que des rafales bien plus fortes aient été observées par endroits.
Lors de la seconde offensive orageuse de la journée, le vent aussi a parfois à nouveau soufflé en rafales: on a ainsi enregistré des vitesses de vent maximales de 90 km/h à Dourbes et à Buzenol. Notons qu'en cette dernière station, même si de fortes rafales ont été observées, le total pluviométrique n’y a atteint que 0,3 mm !
Mais de façon générale, les précipitations ont été plus importantes encore que lors de la précédente vague orageuse. C’est ainsi qu’Anvers-Deurne a relevé 32 mm de précipitations. Ajoutés aux 18 mm en provenance des orages de la matinée, cela a fait un total pluviométrique de 50 mm.
Pour les chiffres de précipitations consécutives aux deux vagues orageuses de ce 27 juillet, notons encore quelques valeurs remarquables : Melle 63 mm, Essen 51 mm, Anvers-Deurne 50 mm, Anvaing 49 mm, Arendonk 49 mm, Gembloux 46 mm, Zaventem 42 mm, Chièvres  42 mm. A Uccle, c'est 38 mm qui auront été mesurés au pluviomètre, soit plus de la moitié de la quantité de pluie mesurée en cette station pour un mois d'août entier en moyenne.
 
Le 29 juillet devait clôturer cette dernière décade de juillet 2013 particulièrement orageuse. Sous un ciel de traîne, en soirée, le passage d’une ligne d’averses postfrontales, fortement activées par une goutte froide en altitude, a généré des orages localement intenses, précédés d’un arcus multicouches.
Les températures, en baisse constante depuis le 26 juillet,  n'atteindront plus que 20.8°C comme maximum à Uccle le 30 juillet, mais ce fut néanmoins un recul pour mieux sauter, les températures du début août devenant à nouveau caniculaires.
 
Orage dans le ciel de Slins, le 29 juillet vers 23h.
Photo : Christophe Rémy.  

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.


Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)



Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec nos tendances saisonnières.

Alors que certains avaient annoncé il y a quelques semaines que l'on se dirigeait vers une année "sans été", MeteoBelgique avait annoncé il y a trois mois déjà que juillet allait nous apporter une belle période estivale; et cela avait été confirmé lors de notre dernière tendance saisonnière de fin juin, disponible pour nos abonnés Premium. Tout ce qui avait été prévu fut bien au rendez-vous : un mois de juillet plus chaud, plus sec et plus ensoleillé que la normale, mais aussi les détails décadaires : l'amélioration vers un temps estival beau mais sans excès dès le 6 juillet jusqu'en fin de deuxième décade, l'arrivée d'un temps plus chaud encore mais lourd et orageux en troisième décade avant un refroidissement relatif en toute fin de mois. Bref, d'excellentes tendances saisonnières ce mois-ci pour MeteoBelgique.

Tendances saisonnières pour juillet 2013
(publiées le 30 juin pour nos abonnés Premium)

juillet 2013

Indice confiance : 65%
Après un début timide, enfin l'arrivée d'un temps estival ?
Température
(écart à la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Précipitations
(% de la normale)
Légèrement inférieures à la normale
Chart will load here
Insolation
(% de la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Résumé 1ère décade 2ème décade 3ème décade
Type de temps
Température

Proche de la  normale Pas de gros changements dans nos tendances pour juillet 2013 par rapport à nos précédentes analyses du mois dernier. Commençant en demi-teinte et sous quelques pluies, la première décade s'améliorera au fur et à mesure que l'on se dirigera vers la seconde, seconde décade qui pourrait continuer sur cette lancée estivale.
En effet, dès le 5 ou 6 juillet, l'anticyclone des Açores devrait s'étendre et bien protéger nos régions. La présence de cet anticyclone se confirmera en seconde décade, avec un temps estival au menu. Une période de grosse chaleur est possible en fin de deuxième ou en début de troisième décade, mais le temps deviendra aussi plus lourd et orageux. En toute fin de mois, changement radical de programme : nous repasserons dans des courants nettement plus frais.

Newsflash

  • Tendances saisonnières pour l'automne

    Tendances saisonnières pour l'automne

    Après un été pluvieux et instable, que nous réserve l'automne 2014 ?
  • Eté 2014 : les chiffres

    Eté 2014 : les chiffres

    L'été 2014 aura été instable et orageux, aux précipitations exceptionnellement excédentaires. Les températures et l'insolation sont dans les normes.
  • Résumé climatologique juillet 2014

    Résumé climatologique juillet 2014

    Juillet 2014 fut caractérisé par des températures et des précipitations légèrement supérieures aux moyennes mensuelles et ...
  • Flash du 30 juillet 2014

    Flash du 30 juillet 2014

    Le 29 juillet dernier, en fin d'après-midi, de nombreuses régions ont essuyé des orages provoquant des inondations impressionnantes.

Prochains jours

Mardi 13° 22°
Mercredi 12° 24°
Jeudi 13° 25°
Vendredi 14° 25°
Samedi 14° 23°

Relevé à 08:33

  • Ostende : 16°
  • Anvers : 15°
  • Bruxelles : 15°
  • Charleroi : 15°
  • Namur : 14°
  • Liège : 14°

Météo à la une

  • Météo des plages

    Météo des plages

    Vous partez à la côte belge ? Informez-vous sur la météo des plages avant votre séjour !
  • Image Radar

    Image Radar

    Avant d'entreprendre vos activités, suivez les images radars et les impacts de foudre en temps réel directement sur MeteoBelgique.
  • MeteoBelgique fait peau neuve

    MeteoBelgique fait peau neuve

    Toute l'équipe est heureuse et fière de vous présenter un nouveau site !

Observation temps réel

Bovigny à 08:28
Température : 10.9°C
Pression : 1022 hPa
Humidité : - %
Précipitation (24h) : 0 mm
Vent : Ouest