• Se connecter
Niveau : initié

Introduction

Après les jours maussades autour de Pâques de cette année 2012, on a du mal, parfois, à s'imaginer ce dont le mois d'avril peut être capable en Belgique. En effet, le mois d’avril 2007 a été le mois de tous les superlatifs. Il a été de loin le plus chaud, le plus ensoleillé et le plus sec de tous les temps. Si une situation atmosphérique similaire s’était produite en plein été, les canicules de 1947, de 1976 et de 2003 auraient peut-être fait pâle figure par rapport à la chaleur qu’il y aurait eu. Mais voilà, cela s’est produit en avril et le phénomène a été plus modéré, au point de vue des températures tout au moins. Cependant, avec 7 à 10 jours d’été dans la plupart des régions de Basse et Moyenne Belgique, le mois s’est mieux défendu que bon nombre de mois de juillet et d’août de l’histoire climatologique belge.

15 avril 2007
Photo : Robert Vilmos

Analyse, paramètre par paramètre

Au niveau de la température moyenne,  avec 14,3°C à Uccle, le précédent record a été littéralement pulvérisé. Il datait de 1987, avec 11,9°C. Quatre ans plus tard, cependant, le record a été approché, avec 14,1°C en 2011.

La moyenne des maxima, avec 20,5°C, a également pulvérisé le précédent record, qui datait de 1946 avec 17,4°C. Une fois encore, avril 2011 s’en est approché avec 19,6°C. Ailleurs dans le pays, avril 2007 a parfois été plus chaud encore, avec une moyenne des maxima de 22,0°C à Kleine Brogel, 21,5°C à Wasmuel, près de Mons, 21,4°C à Dohan, en Ardenne non loin de la Gaume, et encore 21,1°C à Stabroek, au nord d’Anvers. Dans les principales stations de Basse et Moyenne Belgique, en l’occurrence Anvers (Deurne), Zaventem, Charleroi (Gosselies), Beauvechain et Liège (Bierset), la moyenne des maxima a été proche des 20°C, et donc un rien inférieure à celle d’Uccle. Il est surprenant, toutefois, de constater qu’à Middelkerke, cette valeur n’a été que de 14,8°C. Pareille constance dans la survenue de la brise de mer est assez rare.  À Mont-Rigi, dans les Hautes Fagnes, la moyenne des maxima a été de 17,3°C ce qui, relativement, est encore plus exceptionnel que dans les autres régions.

Le maximum absolu, observé le 15 à Uccle, a été de 28,7°C. Là aussi, c’est un record puisque les 27,8°C du 20 avril 1968 ont été battus. Ailleurs dans le pays, à l’exception du littoral, le maximum absolu était souvent d'une valeur proche de celle d’Uccle, mais il ne s’agissait pas toujours d’un record. À Beauvechain, les 28,5°C du 15 avril n’ont pas réussi à battre les 28,8°C du 21 avril 1968. Toutefois le record décadaire a été battu (précédent record pour la 2e décade : 27,9°C, également en 1968). Les 27,8°C de Bierset n’ont pas constitué de record du tout, puisque les 20 et 21 avril 1968, il y a fait 28,0 et 28,8°C. Les deux records décadaires ont donc été conservés.  À Kleine Brogel, les 30,7°C du 16 avril 2007 constituent un record, comme à Uccle, mais il faut tenir compte, pour cette station, qu’un abattage d’arbres intervenu en 1992 a entraîné une modification importante dans l’environnement géographique de la station. Si les arbres avaient toujours été là, les 30,2°C du 21 avril 1968 n'auraient peut-être pas été battus. Notons enfin que les 22,2°C du 30 avril 2007 à Middelkerke ne constituent aucun record. En outre, les 15 et 16 avril, où il faisait si chaud pour la saison dans une très grande partie du pays, les maxima n’ont atteint, respectivement, que 15,0 et 14,3°C à Middelkerke, soit 12 à 14°C de moins qu’au centre du pays. À peu de kilomètres de la mer, cependant, les maxima dépassaient déjà largement les 20°C.

De ce fait, le long d'une mince bande côtière, on n’a observé aucun jour d’été. Ce fut le cas, notamment, pour Middelkerke (maximum du mois = 22,2°C) et pour Zeebrugge (maximum du mois = 23,4°C). La station de Knokke-Zwin, déjà mieux abritée dans le parc naturel du Zwin, à quelque distance de la mer, a connu 1 jour d’été, en l’occurrence le 25 avec 25,0°C. À l’autre bout du pays, Saint-Hubert a également connu 1 jour d’été, le 14 avec 25,0°C. Mont-Rigi a connu 2 jours d’été, Elsenborn en a connu 3 et la plupart des régions de Basses et Moyenne Belgique en ont connu entre 7 et 10. Uccle a enregistré 9 jours d’été, répartis en deux périodes, du 13 au 16 et du 24 au 28 avril. Le maximum absolu, comme déjà mentionné plus haut, a été de 28,7°C le 15. Un maximum secondaire, de 27,9°C, a été observé le 25. À Deurne, on a observé 7 jours d’été ; à Beauvechain et Bierset, 8 ; à Dourbes, 9 ; à Gosselies et à Kleine Brogel, 10 et à Lanaken (Limbourg), 11. En 2011, le deuxième mois d’avril le plus chaud de l’histoire, on ne notera toutefois que 2 à 4 jours d’été dans la plupart des stations de Basse et Moyenne Belgique. Seul Kleine Brogel aura 9 jours d’été.

Très localement, en 2007, on a même déjà relevé des jours de chaleur. Ce fut le cas à Kleine Brogel (30,0°C le 15 et 30,7°C le 16), à Koersel (30,1°C le 15) et à Stabroek (30,4°C le 15). On a encore frôlé le seuil des 30°C le 25, avec 29,9°C à Koersel.

Des jours de chaleur en avril sont très rares en Belgique. On en a observé en 1968, avec 30,2°C le 21 avril à Kleine Brogel, et en 1949 avec 30,6°C à Rochefort le 17 avril. Ce jour-là, on observait même 26,2°C dans les Hautes Fagnes, à la Baraque Michel. En outre, en 1949, cela coïncidait avec le dimanche de Pâques, et comme les températures étaient également proches de 28°C en Basse et Moyenne Belgique, il s’agissait là de la fête de Pâques la plus chaude de l’histoire, de mémoire d’homme tout au moins. En 2007, le dimanche de Pâques est tombé le 8 avril (tout comme en 2012), un jour qui a été certes très ensoleillé (avec quelques cirrus et quelques cumulus humilis) mais qui ne se situait pas encore dans la grande période de chaleur printanière. Les températures, ce jour, ont été de 13°C au littoral, de 14°C dans les Hautes Fagnes et de 16 à 17°C ailleurs, après une nuit où il a encore localement gelé.  

Après ce long chapitre sur les températures, on pourrait croire que celles-ci ont constitué le côté le plus exceptionnel de ce mois d’avril 2007. Et pourtant, le plus exceptionnel reste encore à venir : les précipitations. En fait, sur une très grande partie du territoire, il n’est tombé aucune goutte d’eau pendant tout le mois. Pour la région de Bruxelles, où nous disposons de mesures depuis 1833, c’est la seule fois où un mois a été tout à fait sec. Le précédent record date de 1893, en avril aussi, avec 0,5 mm recueillis sur 3 jours de précipitations mesurables. Un autre mois très sec avait été septembre 1895, avec 1,5 mm d’eau, également recueillis en 3 jours.

Cette sécheresse absolue d’avril 2007 s’intègre par ailleurs dans la plus longue période de sécheresse jamais observée à Uccle, qui a duré du 31 mars au 5 mai, soit 36 jours (précédent record : 35 jours en 1887).

Quelques endroits de Belgique ont connu des précipitations sporadiques. Ce fut le cas le 1er du mois, en raison d’une occlusion qui restait traîner sur notre pays, au sud d’un anticyclone recouvrant l'Écosse, la Mer du Nord et le sud de la Scandinavie. Un temps brumeux et très nuageux  avec stratocumulus se déchirant en altocumulus et cirrus, et formation temporaire de cumulus en journée a donné quelques faibles précipitations dans les provinces de Hainaut, de Namur et de Luxembourg. La nuit précédente, dans ces mêmes régions, les précipitations ont même été modérées, avec 5, voire 6 mm par endroit.

1 avril 2007
Source : KNMI


Le 3, c’est principalement en province de Liège qu’on a noté quelques précipitations, à la suite du passage d’un front froid, en provenance du nord, mettant fin à une première petite période de grande douceur. Dans cette région, après une matinée ensoleillée, on a observé en après-midi une arrivée massive de stratocumulus, souvent doublés de stratus fractus et donnant de faibles précipitations, avec un maximum de 1,1 mm à Mont-Rigi.

3 avril 2007
Source : KNMI

Le 28, il s’agissait d’averses orageuses faisant suite à une journée chaude (26 à 29°C). En effet, un anticyclone centré entre l’Écosse et la Scandinavie nous envoyait de l’air continental, tandis qu’une dépression thermique a formé une ligne de convergence sur la France, qui a ensuite touché la Belgique et affecté les provinces de Hainaut et de Namur. Au centre du pays, les cumulus sont restés longtemps au stade de humilis, avant de se développer un peu plus en soirée, mais plus au sud, les développements ont été beaucoup plus rapides et on y notait des cumulonimbus avec orages dès le milieu de l’après-midi. Localement, ces phénomènes ont été violents, avec rafales de vent, grêle et foudre causant des dégâts. À Dourbes, on a relevé 23,3 mm de précipitations.

28 avril 2007
Source : KNMI

Le 29, alors que le temps était déjà un peu plus frais, c’est en province du Luxembourg et, localement, en province de Liège (Stavelot) qu’on a noté des précipitations orageuses. Alors que le temps était redevenu parfaitement stable au centre du pays, le sud a connu des développements cumuliformes importants, avec à nouveau formation de cumulonimbus accompagnés d'orages dès le milieu de l’après-midi. Des cirrus et cirrostratus, sans doute issus des enclumes, arrivaient même jusqu'au centre du pays. Le maximum de précipitations a été observé à Givry, avec 13,1 mm. Au total cependant, même là où quelques précipitations sont tombées, le mois d’avril a encore été fort sec dans son ensemble, avec des totaux inférieurs à 20 mm, à l’exception de Dourbes, où un seul orage a quasiment donné le total mensuel des précipitations, à 0,1mm près (total = 23,4mm).

Le reste du mois a été presque constamment très ensoleillé en toutes régions. Seuls les 3, 7, 10, 17 et 18 du mois (et dans une moindre mesure, aussi le 24) ont été peu ou moyennement ensoleillés sur une large portion du territoire. Il n'en reste pas moins que les conditions ont été extrêmes pour un mois d'avril, et la cause en est à rechercher principalement dans une situation de blocage quasi absolu, avec une remontée exceptionnelle des anticyclones tropicaux d'altitude vers les hautes latitudes et ce, à très grande échelle.

Altitude 16 avril 2007
Source : Wetterzentrale (carte du 16 avril)

Au sol néanmoins,les anticyclones qui en résultaient ont eu des positions diverses, ce qui a entraîné quelques nuances au niveau du type de temps, principalement en ce qui concerne les températures.

Ainsi, les 1 et 2, les courants ont été continentaux, avec déjà des températures élevées, de 17 à 20°C en bien des endroits.

2 avril 2007
Source : KNMI

Du 3 au 10, il a fait sensiblement plus frais des suites de courants d’abord polaires, puis continentaux froids, puis maritimes. Les 3, 7 et 10, on notait d’importants passages sous forme de stratocumulus, parfois doublés de cumulus, parfois aussi de stratus fractus. Les autres jours, il a fait beau avec des cirrus et, parfois, de modestes développements cumuliformes. De nombreuses nuits, il gelait encore par endroits.

5 avril 2007
Source : KNMI

Du 11 au 16, notre pays a été envahi par des courants continentaux de plus en plus chauds et particulièrement stables, avec un ciel serein ou légèrement voilé de cirrus, et de modestes développements cumuliformes limités aux zones à relief. Dans les environs immédiats de la mer, le temps est resté très frais durant cette période (maxima de 14 à 15°C), mais bien ensoleillé quoiqu'un peu brumeux.

14 avril 2007
Source : KNMI

Du 17 au 20, les courants ont repris un caractère polaire, ce qui s’est fait sentir surtout la nuit. En journée, en raison du bon ensoleillement des 19 et 20, les maxima ont encore été relativement élevés pour la saison.

18 avril 2007
Source : KNMI

Du 21 au 26, l’air est redevenu continental sur nos régions, avec une tendance tropicale de plus en plus marquée. Les 25 et 26 ont été particulièrement chauds, avec des températures souvent supérieures à 27°C. Le temps, au cours de cette période, a été d’abord très beau, avec des cirrus, puis un peu plus nuageux avec cirrus, altocumulus et développement de cumulus en après-midi. Le 24, le ciel a été en outre voilé par des cirrus et cirrostratus. Les 21 et 25, l’air parfois très instable dans les toutes basses couches a provoqué localement des tourbillons de poussières. Au littoral, pendant ce temps, la météo a été un peu plus douce par rapport au milieu du mois, avec parfois des pointes jusqu’à 21°C près de la mer, et jusqu'à 25°C un peu à l’intérieur, dans les dunes. Il y a fait très beau, avec nettement moins de développements cumuliformes qu'à l'intérieur des terres. Les 23 et 24, on y observait toutefois d’importants bancs d’altocumulus, parfois très épais.

24 avril 2007
Source : KNMI

Du 27 au 30, l’air est redevenu continental, en restant d’abord très chaud, puis en se rafraîchissant graduellement. Le centre et le nord du pays ont connu un temps stable et ensoleillé, avec cirrus, quelques rares cumulus humilis et l’un ou l’autre banc d’altocumulus. Le sud du pays a été orageux les 28 et 29. En cette deuxième date, des tourbillons de poussières ont à nouveau été observés localement.

27 avril 2007
Source : KNMI

Il s’ensuit que les totaux d’insolation, eux aussi, ont été extrêmes. À Uccle, on a relevé 284h10 de soleil sur l’héliographe classique, ce qui est de loin la valeur la plus élevée de la série, qui débute en 1887. Le précédent record datait de 1893 avec 255h (1893 est aussi l’année du précédent record de sécheresse). Ailleurs dans le pays, on a noté, par exemple, 314h15 de soleil à Saint-Hubert. À Ostende,  Kleine Brogel, Gorsem et Gosselies, les valeurs d'insolation ont été très proches de celles d’Uccle, avec respectivement 290h50, 287h25, 287h35 et 284h35. À Bierset et à Saint-Hubert, les heures de soleil ont atteint plus du double de la normale pour un mois d’avril.

Lever de soleil Habay
Photo : Véronique Mergaux

Tous mois confondus, un seul mois a été proportionnellement à la durée du jour encore plus ensoleillé qu’avril 2007 : septembre 1959 avec 287h de soleil (toujours mesurés avec l’héliographe classique).

Conclusion

Plus tard, le mois d'avril 2011 a tenté une réédition d'avril 2007, cependant ce mois a été nettement moins extrême. Seule la moyenne des températures s'est rapprochée de ce mois extraordinaire. En 2012, c'est le mois de mars qui s'est fait remarquer par sa période de beau temps. D'abord le 15, on a noté à Uccle les 20°C les plus précoces jamais observés. Ensuite, le temps a été particulièrement beau et doux entre 21 et le 28 mars, avec des températures souvent comprises entre 18 et 21°C.  À Kleine Brogel, les 20°C ont été dépassés pendant 7 jours consécutifs, du 22 au 28 mars, avec un maximum de 21,7°C le 27. Cependant, toutes proportions gardées et même si des records ont été battus sur plusieurs paramètres en mars 2012, on reste malgré tout encore très loin de l'exceptionnalité d'avril 2007. 

Sources

IRM
- Bulletins mensuels – observations climatologiques
- Bilan climatologique mensuel d'avril 2007
- Observations synoptiques (via Ogimet et Météociel)
- Sondages atmosphériques (via University of Wyoming)

KNMI
- Weerkaarten archief Europa

Wetterzentrale – NCEP Reanalysis
- Archiv der Reanalysis-Übersichtskarten

ECA&D

- Daily Maximum Temperature in 0,1°C
- Daily Minimum Temperature in 0,1°C

SkyStef' Weather and Aviation Page
- Belgian Weather Blog April 2007

Newsflash

Prochains jours

Dimanche
Lundi 10°
Mardi
Mercredi 12°
Jeudi 10°

Relevé à 07:40

  • Ostende : 4°
  • Gand : 1°
  • Anvers : 1°
  • Bruxelles : 1°
  • Charleroi : 2°
  • Namur : 1°
  • Liège : 1°

Météo à la une

  • Consulter MeteoBelgique partout

    Consulter MeteoBelgique partout

    MeteoBelgique vous accompagne partout, via votre PC, tablette ou smartphone !
  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !

Observation temps réel

Ellignies-St-Anne à 07:49
Température : 0.9°C
Pression : 1015 hPa
Humidité : 97%
Précipitation (24h) : 4 mm
Vent : Ouest (très faible)