• Se connecter

La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

123456789101112131415161718192021222324252627282930
Agrandir l'image

123456789101112131415161718192021222324252627282930
Agrandir l'image

Période Type de masse d'air Cause
du 1 au 2

Maritime tropical

Anticyclone Europe centrale
du 3 au 5

Maritime

Dépression Islande => Irlande
du 6 au 10

Maritime tropical

Dépression Atlantique (large de la France)
du 11 au 14

Maritime

Haute pression Bretagne =>  Irlande
du 15 au 20

Maritime

Haute pression Ouest Irlande
du 21 au 24

Maritime

Dépression Ouest Islande
du 25 au 28

Maritime

Dépressions voisinage GB
le 29

Maritime

Dépression sud Norvège
le 30

Maritime

Crête anticyclonique

Bilan chiffré du mois



Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

16.5

95.0 (12)

206.9

Normales 1981-2010*

16.2

71.8 (15.0)

187.7

Ecart

0.3

23.2 (-3)

19.2

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Le bilan complet se trouve ici : Relevés pour juin 2014.
Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.

Commentaire

Le mois de juin 2014 fut caractérisé par des températures, des précipitations et un ensoleillement légèrement supérieurs aux moyennes mensuelles, tout en restant dans la normale pour ces trois paramètres. (Station de référence : Uccle)

On retiendra aussi de ce mois l'épisode orageux du long week-end de la Pentecôte dont la succession d'orages (souvent supercellulaires) ont défrayé la chronique. Une newsflash leur a été consacrée ici.

Impressionnants Altostratus, du type Asparatus undulatus, type de nuage rarement observés- en Belgique, photographiés à Malderen en fin d'après-midi du 9 juin 2014.
Photo : Rudi De Cock

Le mois de juin 2014 a commencé par trois journées aux températures proches des normales, et assez ensoleillées, pour les deux premiers jours tout au moins, la nébulosité se faisant nettement plus présente en cours de journée du 3 juin avec l'arrivée de précipitations. Celles-ci seront particulièrement intenses le 4 juin, puisqu'au matin du 5 juin, ce ne seront pas moins de 33.8 mm qui seront mesurés au pluviomètre à Uccle, soit l'équivalent de ce qu'il tombe en quinze jours en juin, grosso modo.

A partir du 5 juin, les températures sont reparties à la hausse, après ce 4 juin morose aux températures bien basses. Un temps chaud et estival devait concerner la Belgique durant quelque jours, mais l'instabilité devait se faire de plus en plus présente. Et, en effet, le week-end de Pentecôte qui allait suivre aller se montrer épique...


Photo du nuage mur de la supercellule qui devait toucher le nord-ouest de la Capitale et
une partie du Brabant flamand en toute fin de journée, amenant des grêlons
 d'une taille impressionnante, photographié à Laeken, le 7 juin 2014.

Photo : Nicolas Naessens

Tout a commencé le samedi 7 juin en soirée.
Avec une situation atmosphérique particulièrement favorable pour les orages (énergie potentielle de convection extrêmement importante) et une inversion qui aura résisté une bonne partie de la journée : tous les éléments étaient réunis pour une situation potentiellement explosive, véritablement comparable à une casserole à pression surchauffée.
En soirée, suite au passage d'une convergence des basses couches, la convection vint enfin à bout de l'inversion. Un premier orage se développa sur le nord de la France et franchissait ensuite la frontière en se dirigeant vers les régions d'Ypres, de Roulers et de Wingene en province de Flandre Occidentale. Cet orage évolua rapidement en structure supercellulaire et fut à l'origine de la chute de très nombreux grêlons, notamment sur la région de Wingene où de nombreux dégâts ont été observés suite à ces chutes.

Mais ce n'était que le début ! Un autre orage se développa au nord de la province de Hainaut et évolua également orage supercellulaire en remontant vers la capitale et le Limbourg. C'est au moment de son passage sur le nord-ouest de la capitale et sur le Brabant Flamand que celui-ci était arrivé à maturité comme on peut le voir sur la photo de la supercellule et du nuage-mur ci-dessus. Ici aussi, d'importantes chutes de grêle ont occasionné des dégâts : bon nombre de véhicules ont été cabossés par les grêlons, atteignant, comme plus tôt à Wingene, jusqu'à 5 cm de diamètre. Le match de préparation pour le Mondial des Diables Rouges contre la Tunisie au stade du Heysel, en plein dans la zone touchée par les grêlons, a dû être interrompu près de 45 minutes.

La région de Liège a été touchée par un orage en matinée du 8 juin, sans doute un nouvel orage supercellulaire. Après ce passage orageux, le soleil se fit généreux à l'est du pays, permettant aux températures de grimper. Si on a mesuré 26.7°C comme maximum à Uccle, les 30°C ont été largement dépassés le 8 juin à l'est de notre territoire, l'ouest restant la matinée sous la grisaille et sous la pluie, voire quelques orages. Clairement, le week-end de Pentecôte aura été la période la plus chaude du mois de juin, avec une température maximale de 27.4°C enregistrée à Uccle le 9 juin.

En soirée du 8 juin, deux nouvelles supercellules devaient encore toucher notre pays : une touchant la région condruzienne par la France puis remontant vers la région liégeoise et la Campine, l'autre touchant la province de Flandre occidentale provoquant de nombreuses inondations dans la région de Tielt avec plus de 30 litres par mètre carré de précipitations en un court laps de temps. L'orage se dirigea ensuite vers Saint Nicolas, puis Anvers, avec une intense activité électrique à ce moment-là. D'ailleurs, le nombre d'impacts de foudre recensés le 9 juin au matin sur les 24 heures précédentes a atteint pour notre territoire le nombre remarquable de 26.000 !

 
Une supercellule particulièrement active en Flandre orientale a été à l'origine d'importantes
chutes de grêle (certains grêlons avaient une taille de plusieurs centimètres) occasionnant des dégâts,
comme ici à Waasmunster durant la nuit du
7 au 8 juin 2014.
Photo : Evy Poppe

En cours de matinée du 9 juin, un important système orageux (MCS) atteignait notre pays, en même temps qu'il parvenait à maturité. La province de Hainaut a été la première touchée, tandis que le complexe continuait sa progression vers Bruxelles et Namur. Des inondations ont été signalées à l'est des provinces de Brabants.
Le complexe continua sa progression vers la province d'Anvers. A Mol, suite au passage de cet orage, une personne était portée disparue.
Ensuite, on eu droit à une accalmie, sous le soleil généreux, mais ici encore les indicateurs d'instabilité atteignirent des valeurs particulièrement importantes pour notre pays, tandis qu'une dynamique atmosphérique structurée allait se mettre en place en cours d'après-midi.

En fin d'après midi un nouveau complexe orageux de méso-échelle atteignit la Belgique via la frontière française.
La région de Saint-Hubert a été fortement touchée en début de soirée par des averses de grêle (les grêlons atteignant parfois le diamètre de 6 centimètres !), accompagnées de bourrasques. Les pompiers ont du intervenir pour des dégâts aux toitures, pour des chutes d’arbres, notamment sur la N89 ou pour des inondations.
La zone orageuse continuait sa progression avec son lot de dégâts : des arbres tombés sur des maisons et des voitures à Andenne, des maisons inondées à Mettet...
Ailleurs en province de Namur d'autres dégâts ont été recensés : les entités touchées ont été Jambes, Bouge, Malonne, Wépion, Belgrade, Beez, etc.
En continuant sa progression vers le Nord-est, alors que le système évoluait en derecho, beaucoup de communes ont été touchées comme à Walkenraedt, Limbourg, Plombières ou encore Malmédy. Les pompiers ont dû intervenir aussi pour des arbres tombés sur la chaussée.
Un arbre s'est abattu sur une école, place du Carcan à Braives (province de Liège). La foudre a endommagé une cabine à haute tension à Villers-le-Bouillet.

Alors que le système devenait plus virulent encore en se dirigeant vers l'Allemagne (une rafale de 144 km/h a ainsi été enregistrée à Dusseldorf), son passage dans nos Hautes Fagnes n'est pas passé inaperçu non plus, où de puissantes rafales ont littéralement cassé des arbres comme on le voit sur la photo ci-dessous prise en fin de journée à Xhoffray.

A noter l'apparition de nuages particulièrement spectaculaires l'après-midi et en soirée après le passage du complexe : des Mammatus ont pu être observés, suivis ensuite, bien plus rares en nos régions, par des Altostratus Asparatus undulatus, donnant au ciel un aspect irréel, digne des films catastrophes dont Hollywood a le secret (voir photo en haut de la page).

(A noter qu'une newsflash spéciale avait été publiée sur notre site au lendemain de ce week-end particulièrement mémorable, que vous retrouverez ici).

 

Des dégâts important dus au vent sous les orages (sans doute des rafales descendantes) ont été
signalés dans le pays ce 9 juin, et particulièrement à l'est de notre pays, comme ici à Xhoffray,
en bordure des Hautes Fagnes.

Photo : Alexis Papapanyatou
 
Après ce week-end de Pentecôte mémorable, la situation devait revenir à la normale.
Les précipitations furent plus limitées en seconde décade alors que les températures restèrent dans les normales saisonnières ou légèrement en dessous en fin de seconde décade, sous un ensoleillement parfois fort généreux en première partie de seconde décade.
 
Après un temps à nouveau plus doux et plus ensoleillé en début de dernière décade, le temps devait devenir nettement plus perturbé et plus instable en fin de mois : retour de la pluie, d'averses parfois orageuses et localement importantes principalement le 28 juin : ainsi, par exemple, des fortes pluies ont causé de nombreux et importants dommages aux producteurs de cerises en Hesbaye.
 

Le mois de juin 2014 nous aura quand même gratifié de quelques journées estivales et ensoleillées,
comme ici le 11 juin,  la côte belge
.
Photo : Farid, du forum de MeteoBelgique
 

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.


Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)



Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec nos tendances saisonnières.

Globalement une bonne tendance saisonnière ce mois encore, même s'il a finalement fait un peu plus frais que prévu, dû à une dernière décade moins chaude que prévu. Les excédents de précipitations et d'insolation furent parfaitement prévus, de même que les périodes d'instabilité.

Tendances saisonnières pour juin 2014
(publiées le 30 avril pour nos abonnés Premium)



juin 2014

Indice confiance : 70%
Mois variable entre périodes chaudes et plus fraîches, mais souvent orageuses. Orages et chaleur s'imposeront plus nettement en fin de mois.
Température
(écart à la normale)
Supérieure à la normale
Chart will load here
Précipitations
(% de la normale)
Supérieures à la normale
Chart will load here
Insolation
(% de la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Résumé 1ère décade 2ème décade 3ème décade
Type de temps
Température

Proche de la  normale Confirmation de la tendance déjà annoncée le mois dernier pour ce mois de juin 2014. Le mois sera plus chaud que la normale, mais souvent instable. Le temps de la première partie du mois variera souvent entre périodes de chaleur et périodes plus fraîches entrecoupées d'averses, parfois orageuses.

Ce n'est qu'en seconde partie du mois que le temps devrait être moins variable, la chaleur finissant par s'imposer de façon nettement plus durable.
Malheureusement, la tendance au temps lourd et orageux se fera sentir de plus belle, les orages pourront d'ailleurs être particulièrement violents avec des quantités importantes de précipitations, localement. En conséquence, la pluviométrie devrait être globalement supérieure à la normale pour ce mois de juin, avec de grandes disparités d'une région à l'autre, selon la violence des orages qui les auront traversées.

Newsflash

Prochains jours

Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Dimanche -2°

Relevé à 22:20

  • Ostende : 6°
  • Gand : 5°
  • Anvers : 5°
  • Bruxelles : 5°
  • Charleroi : 4°
  • Namur : 4°
  • Liège : 4°

Météo à la une

  • Consulter MeteoBelgique partout

    Consulter MeteoBelgique partout

    MeteoBelgique vous accompagne partout, via votre PC, tablette ou smartphone !
  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !

Observation temps réel

Lobbes à 22:26
Température : 3.8°C
Pression : 995 hPa
Humidité : 89%
Précipitation (24h) : 0 mm
Vent : Sud (faible)