• Se connecter

La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

Période Type de masse d'air Cause
le 1

Maritime

Dépression Atlantique (Ouest France)
du 2 au 3

Continental

Anticyclone Sud GB => Nord Allemagne
du 4 au 6

Maritime

Dépression Islande
du 7 au 9

Maritime polaire

Dépression Nord Ecosse => Danemark
le 10

Maritime

Dépression Mer du Nord
du 11 au 15

Maritime

Dépression Islande => Nord Ecosse
du 16 au 18

Continental

Anticyclone Pologne => Mer du Nord
du 19 au 20

Maritime tropical

Dépression Golfe de Gascogne
du 21 au 22

Maritime

Basse pression Islande
du 23 au 26

Continental

Anticyclone Sud Scandinavie
du 27 au 31

Maritime

Dépressions GB ou Islande

Bilan chiffré du mois



Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

19.3

117.2 (16)

193.8

Normales 1981-2010*

18.4

73.5 (14.3)

200.7

Ecart

0.9

43.7 (1.7)

-6.9

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Le bilan complet se trouve ici : Relevés pour juillet 2014.
Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.



Commentaire

Le mois de juillet 2014 fut caractérisé par des températures et des précipitations légèrement supérieures aux moyennes mensuelles, et une insolation proche des normales. (Station de référence : Uccle)

On retiendra aussi de ce mois l'épisode orageux du 29 juillet provoquant des inondations spectaculaires en de nombreux endroits de notre territoire. Une newsflash leur a été consacrée ici. Autre élément marquant de ce mois : les 5 jours consécutifs (8 au 12 juillet) sans la moindre minute d'insolation. Cette période sombre et fraîche sera néanmoins suivie par une période caniculaire, sans que l'on puisse parler de vague de chaleur pour autant.

 
Le mois a commencé avec trois journées assez estivales et ensoleillées, avec des températures en hausse, pour dépasser les 25°C à Uccle les 3 et 4 juillet, date à partir de laquelle le temps commença à se dégrader progressivement avec l'augmentation de la nébulosité et le retour des précipitations parois orageuses. Ainsi, durant la fin de la journée du 6 juillet 2014, quelques orages ont concerné la partie orientale du pays. Plutôt isolés, ils ont apporté de fortes précipitations accompagnées de vent. Dans l'extrême sud-est de la Belgique, une cellule plus intense (supercellule ?) a généré des inondations, parfois accompagné de grêle, et quelques dégâts dus au vent.
 

20140718JodoigneBel arcus précédent une cellule orageuse virulebnte (sans doute une supercellule),
en fin de journée du 6 juillet, près d'Arlon.

Photo : Fastowarn.


A partir du 7 juillet, et ce durant plusieurs jours suite aux passages de dépressions dans nos environnements immédiats, le temps a été maussade, accompagné de précipitations parfois significatives, comme le 9 juillet, où 36.5 mm ont été enregistrés au pluviomètre d'Uccle.

La nuit du 11 au 12 juillet quelques orages intenses ont touché le pays : une partie de la Capitale, mais aussi les régions de Soignies et de Nivelles. Ceux-ci ont provoqué une montée très rapide des niveaux de la Senne et de ses affluents. La région montoise (Braine le Comte) anversoise et liégeoise (Fléron et Soumagne) ont aussi été touchées à des degrés divers par de petites inondations locales.
Fait particulièrement remarquable pour un mois d'été, on a connu à Uccle cinq jours consécutifs (8, 9, 10, 11 et 12 juillet 2014) sans la moindre minute de soleil !
Depuis 2009 tout au moins avec l'arrivée de l'actinographe utilisé pour la mesure de l'insolation, aucun mois d'été (juin + juillet + août) n'a encore connu un tel phénomène, ni même un phénomène qui s'en rapproche un tant soit peu. Même une seule journée complètement couverte n'est pas si fréquente que ça en été. Avant 2009, l'IRM utilisait hélas un instrument moins sensible, en l'occurrence l'héliographe classique qui « consistait en une boule de verre que les rayons du soleil traversaient pour se focaliser sur un papier spécial en y laissant une trace de brûlure ». Ces mesures se faisaient de 5 minutes en 5 minutes, ce qui fait que bien des journées très faiblement ensoleillées passaient pour des journées couvertes. 

20140718Jodoigne
Un mois de juillet souvent instable mais avec néanmoins quelques jours estivaux, comme ici le 18 juillet à Jodoigne.
Photo : Webcam MeteoBelgique de Jodoigne.

A partir du 13 juillet, les éclaircies apparaissaient enfin et les températures repartirent progressivement à la hausse. La vague de chaleur (5 jours consécutifs à la température supérieure à 25°C dont 3 à plus de 30°C) a été frôlée à Uccle : les 5 jours consécutifs supérieurs à 25°C ont bien été mesurés du 16 au 20 juillet, mais durant cette période, seuls deux jours supérieurs à 30°C ont été mesurés à Uccle : les 18 et 19 juillet avec respectivement 32,5°C et 31,5°C.
A noter que la nuit du 18 au 19 juillet a été particulièrement chaude et la température a mis longtemps pour descendre en dessous de la barre des 30°C : ainsi, à la station de Neder-Over-Heembeek, il y avait encore plus de 30°C de mesurés à 22h ! Le minimum enregistré à Uccle pour le 19 juillet fut finalement de 22.5°C, donnant ce qu'on appelle une nuit "tropicale" (température minimale supérieure à 20°C).
Mais cette température n'apparait pas telle quelle dans notre graphique puisque les valeurs qui y sont reprises le sont pour la période 8h-8h : les 21,4°C repris sur le graphique est la température à 8h de la veille.
Cette température de 22,5 degrés est néanmoins la sixième des températures nocturnes les plus élevées enregistrées en Belgique.
La nuit la plus chaude enregistrée jusqu'à présent en Belgique est celle du 18 juillet 2002, quand la température avait atteint aux petites heures du matin 23,9° à Uccle.

20140729HemptinneHenryVicenzy

Un ciel menaçant et tourmenté avant l'arrivée de l'orage à Hempinne, le 29 juillet 2014.
Photo : Henry Vincenzi.


Mais l'augmentation des températures ira de pair avec une augmentation de l'instabilité atmosphérique; des orages éclateront également durant cette période. Après une supercellule dans la région de Gand la nuit du 18 au 19 vers minuit, ce sera 24 h plus tard un système convectif de méso-échelle (MCS) qui traversera une bonne moitié ouest du pays accompagné de puissantes rafales de vent, d'une activité électrique particulièrement intense et de fortes précipitations notamment dans la région d'Ypres et de Poperinge. 

Après un jour gris et frais le jour de la fête Nationale, les températures repartirent à la hausse en ce début de dernière décade pour à nouveau se hisser juste au dessus des normales saisonnières, le tout sous une insolation généreuse.
Néanmoins, l'instabilité devait à nouveau s'imposer en cette fin de mois, à partir de l'après-midi du 27 juillet particulièrement : certaines régions ont été concernées par des orages très pluvieux. Les provinces de Flandres Occidentale et Orientale ont une fois de plus été les plus touchées. Des inondations sont signalées, notamment à Gits. D'autres orages ont éclatés hier après midi et en soirée sur les régions de Charleroi, Waremme, Maaseik, Anvers et Gand. 
Déjà touchée par la tornade du 25 janvier, puis par des violentes chutes de grêle le 7 juin dernier, c'est à présent au tour des inondations de concerner le village de Wingene (Flandre occidentale) ce 28 juillet (84 mm enregistrés en 72h au soir du 29 juillet), village qui se souviendra longtemps encore des conditions météorologiques éprouvantes essuyées durant cette année 2014...
Mais le pire était sans doute à venir, en cette funeste journée du 29 juillet : en fin d'après-midi, certaines régions ont essuyé des cumuls de précipitations particulièrement impressionnants, comme à Ittre, dans le Brabant Wallon, commune particulièrement touchée. Nous en avions fait une newsflash, consultable ici sur notre site.

A partir de 15h30 environ ce 29 juillet, les premiers orages ont été signalés en Campine. Ceux-ci se développèrent rapidement, prennent de l'ampleur en se dirigeant vers la capitale. Ils se scindent vers 16h20 en trois noyaux : le premier au sud de Bruxelles, le second s’étendant de la Campine à l'Hesbaye, le troisième en région condruzienne. Un autre noyau orageux se développe en Lorraine belge. Ces orages, se déplaçant en général du NE vers le SO ont été particulièrement actifs de 17 à 20h. Leur vitesse de dépalecement, assez faible, a aussi joué un rôle dans les inondations de cette journée.
Les régions les plus durement touchées ont été la Campine, la Hesbaye, le Condroz et le Brabant Wallon, dans la région d'Ittre. Au sud-est, c'est la région d'Arlon qui sera particulièrement touchée par les averses orageuses intenses. Plus tard en soirée et en première partie de nuit, ce sera au tour des Hautes Fagnes d'être touchées par les fortes précipitations.
Par endroits, il est tombé en quelques heures l'équivalent de ce qu'on récolte en pluie... en un mois de juillet entier "normal" !
A noter qu'Uccle a été relativement épargnée avec "seulement" 21.7 mm. 

 
20140729Ittre
Une inondation catastrophique plongeant les habitants d'Ittre dans la désolation en ce funeste 29 juillet 2014...
Photo : X.
 
 

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.


Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)


Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec nos tendances saisonnières.

Encore une excellente tendance saisonnière ce mois-ci publiée par MeteoBelgique, dont les bons résultats de ces derniers mois ont d'ailleurs été relayés dans la presse.
La dégradation vers le milieu de la première décade, la fin de la première décade et le début de la seconde particulièrement fraîche et pluvieuse avant une amélioration sensible en fin de seconde décade et en troisième, de même que la solide dégradation orageuse en toute fin de mois : tout ce qui avait été annoncé fut parfaitement au rendez-vous.

Tendances saisonnières pour juillet 14
(publiées le 30 juin pour nos abonnés Premium)



juillet 2014

Indice confiance : 70%
Mois d'abord variable dans sa première partie, plus stable et plus chaud ensuite.
Température
(écart à la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Précipitations
(% de la normale)
Légèrement supérieures à la normale
Chart will load here
Insolation
(% de la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Résumé 1ère décade 2ème décade 3ème décade
Type de temps
Température

Proche de la  normale La tendance vers un mois assez variable et instable se confirme, pour la première partie du mois tout au moins. En effet, après quelques jours de temps ensoleillé et modérément chaud, le temps se dégradera nettement dès le milieu de la première décade, avec le retour d'averses et d'orages. La fin de la première décade sera caractérisée par un temps nettement plus frais et variable, aux ondées fréquentes.

Ce type de temps variable, sous des températures peinant à atteindre le seuil des normales saisonnières, nous concernera une bonne partie de la seconde décade, avant une lente amélioration : la fin de la seconde décade et la troisième décade de juillet verront la disparition progressive des ondées, alors que le soleil et la chaleur s'imposeront de manière plus durable. Mais la tendance orageuse se refera sentir en fin de mois, avec quelques orages modérés à forts, localement.

Newsflash

Prochains jours

Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Dimanche -2°

Relevé à 22:30

  • Ostende : 6°
  • Gand : 5°
  • Anvers : 5°
  • Bruxelles : 5°
  • Charleroi : 4°
  • Namur : 4°
  • Liège : 4°

Météo à la une

  • Consulter MeteoBelgique partout

    Consulter MeteoBelgique partout

    MeteoBelgique vous accompagne partout, via votre PC, tablette ou smartphone !
  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !

Observation temps réel

Cour-sur-Heure à 22:32
Température : 4.0°C
Pression : 995 hPa
Humidité : 90%
Précipitation (24h) : 2 mm
Vent : Sud (faible)