Météo en Belgique - Année 2016 http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016.html Fri, 20 Oct 2017 14:07:38 +0000 Joomla! - Open Source Content Management fr-fr noreply@meteobelgium.be (MeteoBelgique) Résumé décembre 2016 http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2183-resume-decembre-2016.html http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2183-resume-decembre-2016.html La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

Période Type de masse d'air Cause
du 1 au 4

Continental (Polaire)

Anticyclone proche de nos régions
du 5 au 7

Continental

Anticyclone Belgique => Sud Allemagne
du 8 au 10

Maritime

Anticyclone Atlantique <=> Europe centrale
du 11 au 16
Maritime Anticyclone France => Europe Est
du 17 au 18
Maritime Anticyclone Atlantique <=> Europe centrale
du 19 au 20
Continental Anticyclones Est Europe
du 21 au 25
Maritime Basses pressions Islande et Hautes Pression Sud et Est Europe
du 26 au 31

Continental

Anticyclone Ouest France => Europe Est

Bilan chiffré du mois



Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

4.7

22.7 (9)

84.5

Normales 1981-2010*

3.9

81.0 (19.3)

45.1

Ecart

0.8

-58.3 (-10.3)

39.4

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Le bilan complet se trouve ici : Relevés pour décembre 2016.
Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.

Commentaire

Ce mois de décembre 2016 a été caractérisé par des températures conformes aux normales. Par contre, les précipitations furent exceptionnellement déficitaires en quantités et en fréquence, et l'insolation, exceptionnellement excédentaire, se rapprochaient des valeurs records pour un mois de décembre; la cause en est une influence anticyclonique quasiment continue durant tout ce mois de décembre 2016, avec une valeur moyenne exceptionnelle elle aussi. (Station de référence : Uccle).

Les valeurs, exceptionnelles, de la pression moyenne, de l'insolation et des quantités de précipitations sont remarquables de ce mois de décembre : on a ainsi le mois de décembre le plus sec depuis 1890 (22.7 mm en 9 jours) et la plus haute pression moyenne pour un mois de décembre depuis 1857 (1029 hPa).

Magnifiques couleurs du ciel, immortalisées le 1er décembre 2016 au Bois du Cazier.
Photo : Henry Vincenzi (Vicenzi Henry Photography).

Le mois de décembre 2016 a commencé sur un mode sec, un peu plus froid que la normale jusqu'au 6 et un peu plus doux ensuite jusqu'au 19 décembre. Souvent sous dominante anticyclonique, le temps n'a offert que peu de relief durant cette période. Malgré tout, si, à Uccle, le soleil a été généreux du 3 décembre au 8 décembre, le 14 et 15 ainsi que le 19 et 20 décembre, des périodes de temps nettement plus nuageux, avec souvent des phénomènes d'inversion et une accumulation des polluants dans les basses couches qui en résultent, ont été observés les autres jours de cette période des deux premières décades de ce mois de décembre 2016.

Cette fin 2016 nous aura décidément gratifié souvent de superbes couchers de
 soleil tout en couleurs, comme ici, le 16 décembre 2016 à Sart-Dames-Avelines.
Photo : Jérémy Lokuli (Jérémy L. Weather Photography).

Parmi les journées à épingler durant cette période, on retiendra la journée du 4 décembre, assez froide: si à Uccle la température n'est pas descendue en dessous de -2.8°C, on a enregistré des températures assez froides dans les endroits propices comme les vallées. Les plus basses valeurs ont atteint -7.6°C 0 Elsenborn, -7.0°C à Hastière, -6.5°C à Dourbes, etc. Toutes les régions de Belgique ont été concernées par le gel ce jour-là, sauf la bande côtière. Le temps bien dégagé de la nuit, propice aux nuits radiatives, est la cause de ce refroidissement. A noter que la journée se prolongera sous un soleil serein, dans toute la Belgique.

Si le 6 au matin les températures sont encore bien froides, la douceur se fera sentir l'après-midi avec des températures supérieures à 10°C (10.9°C à Uccle). Les minima augmenteront eux aussi les jours suivants, tandis que les maxima resteront encore plusieurs jours supérieurs à 10°C (12.0°C à Uccle et 13.0°C à Bierset et Beauvechain le 9 décembre), avant un relatif rafraîchissement jusqu'en fin de seconde décade, à l'exception du 14 décembre, très doux et ensoleillé, donnant le jour le plus chaud du mois à Uccle : 12.7°C. On notera 12.8°C à Genk mais jusque 14.2°C à Angleur. 

Arbres pris par le givre, le 30 décembre 2016 à Loyers.
Photo : Carla Ribeiro.

Nous sommes donc à présent le 20 décembre, et les précipitations jusqu'à présent sont restées anecdotiques : à Uccle, il n'est tombé jusqu'à cette date que 4.1 mm de précipitations(les 2, 10 et 12 décembre.) Mais le 21 décembre et la suite de la dernière décade du mois vont un peu inverser cette tendance.

Le temps s'est à nouveau refroidi, et les gelées reviennent dans le centre du pays ces 20 et 21 décembre (-1.4°C à Uccle le matin du 21) avant de revenir rapidement à des températures positives en cours de journée.
La pluie est tombée en grandes quantités et au matin du 22 on enregistre des cotes pluviométriques supérieures à 10 mm : 12 mm à Uccle, mais jusqu'à 12.6 mm à Passendaele, 12.9 mm à Retie, et 13.1 mm à Sint-Katelijne-Waver. Les fronts occlus responsables desdites précipitations vont toutefois se désagréger en se dirigeant vers l'est : le sud-est du pays sera resté au sec.

La veille de Noël connaîtra un temps doux, sans gel et venteux. Si on a été exempté des vents de tempête qui ont touché le Nord des Pays-Bas et de l'Allemagne, le vent de cette période aura été présent, du 23 au 26 décembre surtout.

Ensuite, le temps redeviendra plus froid, plus sec et plus calme : le retour du soleil, de phénomènes d'inversion et de belles gelées matinales pour atteindre -3.2°C comme minimum à Uccle le 31 (température la plus froide du mois à Uccle). Cette journée restera sous les brouillards givrants ce qui empêchera les températures de remonter et donnant en cette station une température maximale restant en dessous de la barre des 0°C (-2.2°C), offrant pour le dernier jour de l'année 2016 une "journée d'hiver".
La barre des -10°C a été atteinte par endroits comme à Elsenborn (-10.9°C) ou à Bièvre (-10.3°C). La journée, au dessus de l'inversion, la Haute Belgique sera quant à elle sous le soleil et les températures y sont bien plus franches que celles observées sous les stratus : il fera jusqu'à 7.2°C à Mont-Rigi !

Petit mot encore pour les valeurs de pression atmosphérique exceptionnelles de ce mois de décembre 2016. Pour Uccle, le record de pression atmosphérique à Uccle est de 1048 hPa, datant du 27 janvier 1932. Ce mois-ci, le maximum de pression a été atteint le 27 décembre à 23 h avec 1045.9 hPa.

Matinée froide au lever du soleil le 30 décembre 2016 à Hermalles-sous-Argenteau.
Photo : Daniel Dyja

 

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.

 201601temp 
Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)

 201601prec 
Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec nos tendances saisonnières.

Quand nous disions dans les  analyses précédentes que le mois de décembre allait être sous dominance anticyclonique, nous ne pouvions pas être plus proches de la vérité ! 
Evidemment, avec une pression aussi élevée, les passages perturbés prévus, s'ils ont bien été présents, ont été fortement affaiblis, ce qui explique aussi la plus faible quantité de précipitations tombée durant de ce mois de décembre. De même, les températures furent un peu plus douces que celles prévues initialement, mais malgré tout les tendances annoncées furent bel et bien conformes à la réalité météorologique de ce mois de décembre.

Les Tendances saisonnières pour décembre 2016
(publiées le 30 novembre pour nos abonnés Premium)



décembre 2016

Indice confiance : 70%
Périodes de temps calme anticyclonique et froid entrecoupées d'intermèdes plus doux et plus humides.
Température
(écart à la normale)
Conforme à la normale
Chart will load here
Précipitations
(% de la normale)
Légèrement inférieures à la normale
Chart will load here
Insolation
(% de la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Résumé 1ère décade 2ème décade 3ème décade
Type de temps
Température

Proche de la  normale En gros, ce qui avait été dit le mois dernier pour décembre se confirme : souvent sous dominance de blocage anticyclonique, le mois connaîtra des périodes de temps froid mais globalement sec, avec parfois des brouillards givrants. Entre ces périodes, des intermèdes de temps temporairement plus perturbé et plus doux devraient concerner notre pays. Dans les périodes de transition entre ces deux régimes de temps, des épisodes neigeux pourraient bien se manifester, et ce, surtout en seconde partie du mois. Mais les quantités resteront néanmoins limitées. Pour résumé, un mois sans doute assez proche des normales saisonnières pour les températures, finalement plus sec que prévu initialement, et dont les conditions météorologiques joueront souvent au yo-yo, mais n'est-ce pas justement cela qui fait le charme du climat de notre chère Belgique ?

]]>
philippe.mievis@meteobelgique.be (Philippe Mievis) Année 2016 Wed, 04 Jan 2017 07:53:00 +0000
Relevés décembre 2016 http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2182-releves-decembre-2016.html http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2182-releves-decembre-2016.html 

Bilan climatologique du mois de décembre 2016 à la station d'Uccle.

(source : IRM)

Valeurs

décembre 2016

Normales 1981-2010*

Température moyenne
température moy. maximale
température moy. minimale
minimum
maximum

4.7°C
7.5°C

2.1°C

-3.2°C

12.7°C

3.9°C
6.1°C

1.6°C

-5.0°C

12.7°C

Jours de gel
Jours d'hiver
Jours > 20°C
Jours d'été
Jours de canicule

9 j.
1 j.

0 j.

0 j.

0 j.

10.0 j.
2.0 j.

0.0 j.

0.0 j.

0.0 j.

Précipitations
jours de précipitations
jours d'orage dans le pays
jours de neige

22.7 mm
9 j.

0 j.

0 j.

81.0 mm
19.3 j.

2.9 j.

4.0 j.

Humidité relative
Pression de vapeur

86 %
7.4 hpa

89.0 %
7.4 hpa

Pression atmosphérique

1029.0 hPa

1016.5 hPa

Vent

3.0 m/s

3.7 m/s

Insolation

84.5 h.

45.1 h.

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2011, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Données graphiques journalières

En cliquant sur les graphiques et en déplaçant votre curseur vers les points, vous obtiendrez les valeurs des mesures journalières.

Chart will load here
 

Chart will load here

Chart will load here

Chart will load here

Chart will load here

Chart will load here



Chart will load here

La période couverte pour déterminer la vitesse du vent, la température moyenne et la durée d'insolation est comprise entre 0h (temps universel) et 24h (temps universel).

Pour la température maximale, la température minimale, la quantité de précipitations et le nombre de jours de pluie les valeurs sont mesurées entre 8h (temps local) du jour concerné à 8h (temps local) du lendemain.

Source des données : IRM : www.meteo.be

]]>
philippe.mievis@meteobelgique.be (Philippe Mievis) Année 2016 Tue, 20 Dec 2016 08:26:30 +0000
Bilan de l'année 2016 http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2167-bilan-de-l-annee-2016.html http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2167-bilan-de-l-annee-2016.html Bilan chiffré de l'année



Chart will load here

Chart will load here

Chart will load here

Voir aussi les autres paramètres climatologiques de 2016 ici

Notes :
Les données sont issues de la station d'Uccle, IRM
Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Éléments marquants de 2016

  Période Commentaire

Janvier

Le premier mois de l'année 2016, globalement doux et perturbé, connut néanmoins un épisode hivernal en milieu de mois, avec de la neige au sol, parfois en quantité, sur une moitié Est du pays surtout. A noter aussi un jour aux températures record le 25 janvier : de nombreux records décadaires, voire mensuels furent battus (14.9°C comme maximum à Uccle, record mensuel égalé).

Février

 Un mois caractérisé par une première partie douce et perturbée, avant l'arrivée de conditions nettement plus hivernales en seconde partie.

Mars

Mars 2016 fut caractérisé par une première décade au temps hivernal avec giboulées en plaine et un enneigement continu sur nos Hautes Fagnes qui s'est prolongé jusqu'au 25 mars.

Avril

Un mois qui fut caractérisé par des giboulées, voire de la neige en début et surtout en fin de mois, où l'enneigement a atteint près de 25 cm en Hautes Fagnes. 

 Mai Mai 2016 qui fut caractérisé par une première partie de mois assez ensoleillée et de plus en plus chaude. Nous avons ainsi connu une belle période printanière (voire estivale) du 5 au 13 mai. La seconde partie du mois fut nettement plus perturbée, surtout la dernière semaine du mois, durant laquelle de nombreux orages, assez statiques et aux précipitations intenses ont ainsi généré des inondations sur notre territoire.

Juin

Un mois qui restera dans les annales pour ses nombreux orages (20 jours d'orage ont été comptabilisés au total pour le territoire belge, un record pour le mois de juin); orages qui génèreront de nombreux dégâts dus aux inondations principalement mais aussi dus au vent, à la grêle, voire à la foudre. Le total des précipitations à Uccle, avec 174,6 mm est le cumul mensuel le plus élevé enregistré à Uccle pour un mois de juin depuis le début des mesures en 1833. Le précédent record, 173,7 mm de 1839 est battu. Au delà de ce mois de juin, c'est tout le 1er semestre 2016 qui aura été arrosé : ici aussi ce sera la valeur de précipitations enregistrée la plus haute pour cette période depuis 1833 !

Juillet

On retiendra de ce mois de juillet une belle période estivale en fin de seconde décade, ainsi que les orages qui l'ont suivi les 22 et 23 juillet, avec de nombreuses inondations à la clé.

Août

 Après une première période maussade, Août 2016 nous gratifia d'une belle période estivale en fin de mois avec un épisode caniculaire et une vague de chaleur à la clé.

Septembre

Septembre fut un mois sous dominance anticyclonique, sec et ensoleillé, surtout en première quinzaine de mois, avec des températures encore fort élevées pour la saison, la barre des 30°C ayant encore été dépassée à Uccle en deuxième décade du mois, ce qui est particulièrement rare et donc remarquable. A noter aussi une valeur moyenne mensuelle de l'humidité relative, particulièrement faible : avec 71%, il s'agit bien de la valeur la plus faible de ces 30 dernières années.

Octobre

On retiendra de ce mois un mois à nouveau sous dominance anticyclonique, comme en témoigne la pression atmosphérique très anormalement élevée pour ce mois avec 1020.9 hPa à Uccle.

 

Novembre  Le mois des premières gelées nocturnes généralisées sur tout le pays et les premières neiges (et premier enneigement, de 9 jours) en Hautes-Fagnes, ainsi que la tempête du 20 novembre sur la Manche puis la Mer du Nord ayant généré des vents supérieurs à 100 km/h en certains endroits de Belgique.

Décembre

 A nouveau une nette dominance anticyclonique la majeure partie du mois de décembre, avec quelques périodes plus froides entrecoupées de redoux. Pression élevée, occasionnant souvent du brouillard et une qualité d'air très médiocre, dus aux phénomènes d'inversion piégeant les polluants sous l'anticyclone dont le centre a souvent été proche de nos régions.
La pression moyenne de ce mois de décembre, l'insolation et les quantités de précipitations sont remarquables : on a ainsi le mois de décembre le plus sec depuis 1890 (22.7 mm en 9 jours) et la plus haute pression moyenne pour un mois de décembre depuis 1857 (1029 hPa).

Conclusions

L'année 2016 aura été très proche de la moyenne de ces 30 dernières années, à l'ensoleillement proche des normales, et légèrement excédentaire pour les précipitations (pour les quantités, mais néanmoins conforme aux normales en fréquence).

Au niveau des températures, aucun mois ne s'est vértablement écarté de façon significative des moyennes cette année, si l'on excepte septembre, remarquablement chaud.

En ce qui concerne la pluviométrie, on aura véritablement connu une année coupée en deux : le premier semestre aura battu tous les records (voir notre article ici) avec tous les mois en excédent pluviométrique, le summum étant juin, particulièrement arrosé. Ensuite un second semestre nettement plus sec, à l'opposé du premier, seul le mois de novembre aura connu un excédent pluviométrique durant cette période.

Pour le phénomène climatologique majeur de l'année 2016, nous retiendrons le mois de juin, apocalyptique avec ses pluies, orages et inondations à répétition, mois de tous les records pour le nombre d'orages enregistré sur notre territoire et la quantité de précipitations récoltée en juin (Uccle).

  2016
Normales
1981-2010
Record +
Record -

Température
(°C)

10.6 10.5
11.9 (2014)  7.0 (1879)
Insolation
(heures)

 1571.8

1544.6 2151.0 (1959)  1238.6 (1981)
Précipitations
(mm et jours)

942.3
(190 j)

852.4 
(199 j) 
1088.5 (2001)
266 j (1974)

406.4 (1921)
149 j (1858)  

]]>
philippe.mievis@meteobelgique.be (Philippe Mievis) Année 2016 Sat, 15 Oct 2016 07:11:58 +0000
Résumé novembre 2016 http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2177-resume-novembre-2016.html http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2177-resume-novembre-2016.html La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

123456789101112131415161718192021222324252627282930
Agrandir l'image

123456789101112131415161718192021222324252627282930
Agrandir l'image

Période Type de masse d'air Cause
du 1 au 2

Maritime Polaire

Dépression Mer Baltique
du 3 au 10

Maritime Polaire

Dépression Mer Nord => Nord France=> Danemark => Europe Centrale
du 11 au 13

Continental

Anticyclone Atlantique => Europe centrale
du 14 au 20
Maritime (Polaire) Basses pressions Mer de Norvège
du 21 au 22
Maritime Tropical Dépression Nord France => Mer Nord
le 23
Maritime Dépression Espagne
du 24 au 27
Continental Anticyclone GB / Mer du Nord
du 28 au 30

Continental

Hautes pressions proches de nos régions

Bilan chiffré du mois



Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

6.1

93.2 (19)

63.6

Normales 1981-2010*

6.8

76.4 (18.8)

66.3

Ecart

-0.7

16.8 (0.2)

-2.7

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Le bilan complet se trouve ici : Relevés pour novembre 2016.
Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.

Commentaire

Ce mois de novembre 2016 a été caractérisé par des températures et une insolation conformes aux normales. Les précipitations, normales en fréquence furent légèrement excédentaires en quantités, tout en restant, ici aussi dans les normes. (Station de référence : Uccle).
On retiendra de ce mois les premières gelées nocturnes généralisées sur tout le pays et les premières neiges (et premier enneigement, de 9 jours) en Hautes-Fagnes, ainsi que la tempête du 20 novembre sur la Manche puis la Mer du Nord ayant généré des vents supérieurs à 100 km/h en certains endroits de Belgique.

Altocumulus et Fractocumulus au soir du 9 novembre 2016,
à Sart-Dames-Aveline (Brabant Wallon).
Photo : Jérémy Lokuli (Jérémy L. Weather Photography).

Le 1er novembre 2016 sera une journée de transition, après le 31 octobre, dernière journée de temps agréable d'arrière saison. Ce premier jour du mois, une perturbation en provenance du nord va traverser notre pays. Mais d’abord, le temps est encore assez doux et assez beau, quoique voilé de cirrus. Les températures atteignent une quinzaine de degrés partout en Basse et Moyenne Belgique, et à peine moins sur les hauteurs (13 à 14°C). Mais les vents s’orientent rapidement au nord-ouest, voire au nord sur la bande côtière. A Uccle, c'est ce 1er novembre que sera enregistré la plus haute température du mois (14.7°C), juste avant que la perturbation ne passe avec des nuages accompagnés d’un peu de pluie ou de bruine et d'une baisse sensible de la température.

Cette perturbation nous concernera encore le lendemain, avec des averses, notamment vers le nord du pays où quelques cotes de précipitations plus importantes sont notées, comme par exemple à Essen (6.8 mm).

La suite de la première décade sera faiblement perturbée, avec des températures en légères baisse constante jusqu'au 9 novembre, jour durant lequel le minimum ne sera plus que 1°C à Uccle.

Déjà le 4 novembre, des éclaircies nocturnes ont généré des gelées sur le sud du pays, avec –2.2°C à Buzenol et à Aubange.

Le 6 novembre 2016, la proximité d’un noyau dépressionnaire (nord des Pays-Bas) au sein d’un air assez froid nous vaut une journée nuageuse et froide, avec localement de très fortes précipitations. Le maximum de précipitations est mesuré à Stabroek avec 38.4 mm, suivi d’Essen avec 21.5 mm et de Deurne avec 19.0 mm. Les températures n’atteignent souvent que 7°C en Basse et Moyenne Belgique, mais sur les hauteurs, il fait déjà franchement froid, avec un maximum de 1.4°C à Mont-Rigi. Dès le milieu de l’après-midi, le gel s’installe dans les Hautes-Fagnes. Il ne manque désormais plus que les précipitations, dans cette région, pour que l’hiver s’y installe vraiment.

Ce sera le cas le lendemain, le 7 novembre : le premier enneigement au sol de la sasion hivernale est observée en matinée dans les Hautes-Fagnes. Pour ces régions, cet enneigement est très légèrement en avance sur la date moyenne, qui est le 10 novembre. L’enneigement le plus précoce y a été observé le 3 octobre 1994. L’année passée, le premier enneigement y a été observé le 14 octobre, avec trois jours consécutifs avec enneigement (les 14, 15 et 16 octobre).

Le 9 novembre, des précipitations plus abondantes seront mesurées avec par exemple 19.0 mm à Bierset, 16.5 mm à Uccle et à Stree (Huy), 15.9 mm à Passendaele, etc.

Avec un vent de sud tournant à l’est , c’est d’abord de l’air continentalisé assez froid qui nous est acheminé, ensuite en soirée, les vent d’ouest à nord-ouest nous amènent de l’air maritime tout aussi froid. Les maxima se situent entre 5 et 7°C en Basse et Moyenne Belgique (8°C sur l’extrême ouest) et entre 1 à 3°C sur les Hauts Plateaux : il s’ensuit qu’il neige sur les hauteurs. À Mont-Rigi, la couche de neige préexistante s’épaissit en soirée, pour passer de 2 cm (19 heures) à 5 cm (22 heures), puis 12 cm (7 heures, le 10 novembre).

C'est ce jour, le 10 novembre 2016, que la couche de neige a été la plus importante de ce premier épisode d'enneigement dans nos Hautes-Fagnes (jusqu'à plus de 12 cm par endroits), permettant aux plus impatients de s'adonner durant quelques heures aux joies du ski de fond. On notera encore 7 cm à 19 heures. La lente fonte continuera mais une couche complète perdurera jusqu'au matin du 15 novembre, donnant 9 jours d'enneigement; même pour nos Hautes-Fagnes, un événement d'enneigement si long dans la durée reste remarquable aussi tôt dans la saison hivernale. Même si des enneigements peuvent déjà avoir lieu en octobre, comme par exemple l’année passée, des enneigements persistants ne sont pas si fréquents aussi tôt dans la saison. Seule l’année 2004 a connu un enneigement à peu près équivalent à pareille saison, commençant le 9 novembre.

Vue des Hautes Fagnes sous une douzaine de centimètres de neige,
au Signal de Botrange. Cette neige persitera quelques jours, la couche
maximale sera atteinte le 11 novembre, date de la photo.
Photo : Alexis Papapanayotou.

Le 12 novembre 2016, sous un ciel serein, le centre du pays connait des gelées parfois prononcées : la température minimale la plus basse sera de –4.1°C, enregistrée à Anvers-Deurne. A Uccle, on enregistre ce jour la première gelée de la saison hivernale avec une valeur de -2.2°C. Le lendemain, Uccle connaîtra un nouveau jour de gel, quoi que moins prononcé (-1.0°C)

Sous des températures qui repartent désormais à la hausse dès le 14 novembre, les précipitations seront abondantes à partir du 15 novembre jusqu'en fin de seconde décade. Ainsi, le 16 novembre 2016, les températures sont partout élevées (13°C en plaine à 8 heures, 8 à 9°C sur les hauteurs) et le total des précipitations, sur 24 heures et relevées à 8 heures du matin, dépasse parfois les 20 mm, comme à Mont-Rigi (22.0 mm) et à Uccle (20.9 mm).

Le 17, les précipitations ont à nouveau été abondantes, plus particulièrement sur l’ouest et le nord du pays, mais aussi encore sur le centre. On a ainsi mesuré au pluviomètre : Kruishoutem : 25.3 mm, Deurne : 24.0 mm, Beitem et Middelkerke 22.2 mm pour le top 4 des stations officielles les plus arrosées.

Le 18 novembre, notre pays finit par se retrouver à l’arrière de différents systèmes frontaux, dans une traîne que l’on peut qualifier d’active au sein d’une masse d’air polaire maritime. Il s’agit d’une masse d’air froide qui s’est fortement réchauffé dans les basses couches au-dessus de l’Océan et de la Mer du Nord, dont les eaux sont encore assez chaudes, mais aussi sur nos terres qui en sont pas encore vraiment froides non plus. Il en résulte des températures de 5 à 7°C en plaine, ce qui est très modérément froid, mais –4°C vers 1300 mètres d’altitude (niveau 850 hPa) et –33°C vers 5250 mètres (niveau 500 hPa). C’est surtout cette dernière température qui peut être considérée comme très froide, avec plus de 10°C en dessous des moyennes saisonnières à cette altitude. Cette grande différence entre l’air en surface et l’air en altitude génère une assez forte instabilité, soutenue par une bonne dynamique atmosphérique et générant des averses sous des cumulus et des cumulonimbus.

Ces traînes actives, en plus, ne sont pas uniformes. Des discontinuités s’y présentent, pouvant former de véritables lignes d’averses (grains). Une telle ligne d’averses a formé un bel arcus, visible vers 15 heures dans le Tournaisis et poursuivant sa route jusqu’à Bruxelles, où il apparaît peu après 16 heures. Cette ligne de grains s’accompagne de quelques bonnes rafales et surtout de fortes chutes temporaires de la température de 5°C environ.

Ce 18 novembre 2016, vers 15h40, un arcus annonçant une ligne
de grains arrive sur Ellignies-Sainte-Anne.
Photo : Webcam MeteoBelgique.

Le 20 novembre 2016, une dépression, baptisée "Nanette" par les météorologistes allemands, se creusant rapidement et fortement (en dessous de 970 hPa) sur la Manche (« kanaalrat » en néerlandais) vers le milieu de la nuit, puis ressort de la Manche au niveau de Calais-Douvres en début de matinée pour se retrouver sur le sud de la Mer du Nord en milieu de journée.

Il en a résulté des vents de tempête particulièrement forts, occasionnant de nombreux dégâts. Voici quelques valeurs de rafales maximales :

Littoral : Zeebrugge : 115 km/h (entre 10 et 11 heures), Middelkerke : 97 km/h (à plusieurs reprises, entre 9 et 11 heures), Coxyde : 101 km/h (entre 9 et 10 heures)
Intérieur des terres : Zelzate (Gand) : 86 km/h (entre 11 et 12 heures), Beitem (Roulers) : 97 km/h (entre 9 et 10 heures), Chièvres : 97 km/h (à plusieurs reprises, entre 9 et 11 heures), Anvers : 101 km/h (entre 11 et 12 heures), Zaventem : 94 km/h (entre 12 et 13 heures), Gosselies : 90 km/h (entre 11 et 12 heures), Bierset : 86 km/h (entre 13 et 14 heures)

Journée très douce pour la saison ce 21 novembre 2016. Voici quelques valeurs maximales : Kruishoutem : 15.4°C, Koersel : 15.1°C et Angleur : 14.9°C.

La pluie est arrivée en cours d'après-midi mais n'a pas été le fruit de la ligne de convergence, mais du front froid. Si les précipitations ont été modestes dans la plupart des régions, cela n’a pas été le cas pour le sud du pays, où une ondulation sur le front en question a généré de fortes précipitations. À Aubange, il est tombé 22 mm de précipitations, 15 mm à Arlon et 14 mm à Buzenol, Chiny et Rossignol.

La tempête "Nannette" touche notre pays et son littoral,
comme ici à Bredene, le 20 novembre 2016.
Photo : Alexis Papapanayotou.

A noter le 22 novembre en soirée, vers 17 heures, le ciel a été particulièrement flamboyant pendant un bref instant à Bruxelles et dans les provinces de Brabant avec le rougeoiement des altocumulus.        

Le 23 novembre, des températures exceptionnellement élevées pour la saison ont été observées localement en Belgique. On notera entre autres les 17.6°C de Humain, les 16.2°C de Bierset, les 16.0°C de Dourbes.

La fin de la troisième décade verra un refroidissement progressif, alors que le temps redevenait sec sur la Belgique. Le minimum à Uccle, encore de 9.7°C le 22 novembre, descendra progressivement au fil des derniers jours du mois pour atteindre, le 30 novembre, -3.7°C à Uccle. C'est aussi le minimum le plus froid du mois en cette station, qui aura finalement enregistré 4 jours de gel en ce mois de novembre.

Mais déjà le 29 novembre, des températures remarquablement froides ont été enregistrées en Belgique. Nous avons atteint -9.0°C à Gouvy, -7.9°C à Elsenborn, -5.7°C à Kleine Brogel et à Mont-Rigi; pour les températures minimales des stations du réseau officiel ayant descendu sous la barre des -5°C. A Uccle, le minimum du 29 fut de -3.0°C.

La nuit du 29 au 30 novembre, les minima sont bas pour la saison, avec –10.8°C à Elsenborn (première valeur sous les -10°C pour la saison hivernale 2016-2017 en Belgique), –9.2°C à Gouvy, –8.3°C à Bièvre, –8.0°C à Buzenol, et encore –7.6°C à Dourbes, –7.5°C à Kleine Brogel, –7.1°C à Deurne et –5.7°C à Middelkerke (mais –0.5°C à Zeebruges). 

Les 3 derniers jours du mois ont été particulièrement ensoleillés mais sans pour cela être chauds : nous sommes ainsi restés ces trois jours sous la barre des 5°C sous un vent parfois désagréable. Ces trois jours pleinement ensoleillés ont cependant été suffisants pour faire remonter l'insolation de novembre à des valeurs proches des normales, alors qu'il était largement déficitaire encore en début de dernière décade.

Cet automne nous aura gratifié de nombreux couchers de soleil particulièrement
photogéniques, comme ici à Sart-Dames-Aveline, le 22 novembre 2016.
Photo : Jérémy Lokuli (Jérémy L. Weather Photography).


 

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.

 201601temp 
Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)

 201601prec 
Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec nos tendances saisonnières.

Lors de notre dernière analyse des tendances saisonnières de la fin octobre, nous avions annoncé que le mois de novembre allait commencer sur un mode assez froid avec les premières neiges en Haute Belgique et ce fut le cas. La seconde décade avait été annoncée comme plus douce et ce fut également le cas à partir du 14 novembre avec un net radoucissement. Le retour d'un temps à dominance anticyclonique en cours de dernière décade, avant un refroidissement pour ces derniers jours de novembre : tout cela avait aussi été annoncé lors de nos dernières tendances saisonnières du mois dernier.

Les Tendances saisonnières pour novembre 2016
(publiées le 31 octobre pour nos abonnés Premium)



novembre 2016

Indice confiance : 70%
Mois d'abord perturbé, retour d'un temps plus calme en fin de période.
Température
(écart à la normale)
Conforme à la normale
Chart will load here
Précipitations
(% de la normale)
Conformes à la normale
Chart will load here
Insolation
(% de la normale)
Conforme à la normale
Chart will load here
Résumé 1ère décade 2ème décade 3ème décade
Type de temps
Température

Proche de la  normale Le soleil généreux et la douceur de la fin octobre ne devrait pas faire long feu : la grisaille et la fraîcheur devraient s'imposer rapidement lors de cette première décade, de même que la pluie ; d'abord timidement, elle s'imposera franchement en cours de cette première décade. Les premiers flocons de neige devraient quant à eux faire leur apparition en Hautes Fagnes.
Sous un temps souvent perturbé, la seconde décade devrait néanmoins être plus douce et le soleil faire quelques apparitions, mais ce ne sera jamais de très longue durée.
Le temps devrait redevnir nettement plus calme et anticyclonique en fin de cette seconde décade, et en troisième (mais les brouillards, parfois givrants devraient parfois mettre du temps à se dissiper), avant un changement de temps en toute fin de mois, avec le placement d'une dorsale anticyclonique amenant des courants maritimes polaires et le retour d'averses hivernales.

]]>
philippe.mievis@meteobelgique.be (Philippe Mievis) Année 2016 Sat, 26 Nov 2016 07:11:31 +0000
Relevés novembre 2016 http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2176-releves-novembre-2016.html http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2176-releves-novembre-2016.html 

Bilan climatologique du mois de novembre 2016 à la station d'Uccle.

(source : IRM)

Valeurs

novembre 2016

Normales 1981-2010*

Température moyenne
température moy. maximale
température moy. minimale
minimum
maximum

6.1°C
8.6°C

3.6°C

-3.7°C

14.7°C

6.8°C
9.5°C

4.1°C

-1.7°C

16.2°C

Jours de gel
Jours d'hiver
Jours > 20°C
Jours d'été
Jours de canicule

4 j.
0 j.

0 j.

0 j.

0 j.

5.0 j.
1.0 j.

0.1 j.

0.0 j.

0.0 j.

Précipitations
jours de précipitations
jours d'orage dans le pays
jours de neige

93.2 mm
19 j.

4 j.

0 j.

76.4 mm
18.8 j.

3.8 j.

1.4 j.

Humidité relative
Pression de vapeur

84 %
8.2 hpa

88.0 %
9.0 hpa

Pression atmosphérique

1014.4 hPa

1015.1 hPa

Vent

3.8 m/s

3.6 m/s

Insolation

63.6 h.

66.3 h.

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2011, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Données graphiques journalières

En cliquant sur les graphiques et en déplaçant votre curseur vers les points, vous obtiendrez les valeurs des mesures journalières.

Chart will load here
 

Chart will load here

Chart will load here

Chart will load here

Chart will load here

Chart will load here



Chart will load here

La période couverte pour déterminer la vitesse du vent, la température moyenne et la durée d'insolation est comprise entre 0h (temps universel) et 24h (temps universel).

Pour la température maximale, la température minimale, la quantité de précipitations et le nombre de jours de pluie les valeurs sont mesurées entre 8h (temps local) du jour concerné à 8h (temps local) du lendemain.

Source des données : IRM : www.meteo.be

]]>
philippe.mievis@meteobelgique.be (Philippe Mievis) Année 2016 Sat, 26 Nov 2016 07:07:28 +0000
Automne 2016 http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2172-automne-2016.html http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2172-automne-2016.html 

Chart will load here

Comment interpréter ce graphique ?

Les boules représentent la saison ( AUTOMNE ) depuis 1981, classées selon deux axes, celui des températures (horizontal) et celui des précipitations (vertical). Une saison dans les normes pour ces deux paramètres donnera une boule centrée sur les deux axes. Une saison chaude et sèche donnera une position de la boule en bas à droite, une froide et humide en haut à gauche.
L'insolation est caractérisée par la taille de la boule : au plus la saison aura été ensoleillée par rapport à la normale, au plus le diamètre de celle-ci sera important.

Saison AUTOMNE, 2016 Normales
Température
°C
11.1 10.9
Insolation
heures
369.2 321.9
Précipitations
mm
162.2 219.9
Jours Précip.
jours
42 51.0

Note : l'automne météorologique 2016 se compose des mois de septembre, octobre et novembre 2016.

Les valeurs sont issues de la station d'Uccle.

Commentaire

L'automne 2016 aura été dans les normes pour la température et l'insolation. En ce qui concerne les précipitations, elles furent conformes aux normales en quantités mais anormalement déficitaires en fréquence.

Au niveau température, septembre fut anormalement chaud, octobre anormalement froid et novembre fut proche des normales.

Au niveau précipitations, septembre fut très anormalement déficitaire (en quantité et en fréquence), octobre proche des normales et novembre très anormalement excédentaire (en quantité, la fréquence reste dans les normes).

Au niveau de l'insolation enfin, septembre fut très anormalement ensoleillé, novembre et octobre furent proches de la normale.

Cet automne aura été marqué par un épisode post estival en septembre (en seconde décade du mois) et par un enneigement relativement précoce en novembre dans les Hautes Fagnes (du 7 au 14).

Détails par mois :

Uccle
Septembre Octobre Novembre
Température (°C)
17.5 8.7 6.1
Précipitations (mm et j.)
18.3 (10 j) 50.7 (13 j)  93.2 (19 j)
Insolation (h)
196.8 108.8 63.6

 

Cet automne 2016 peut être comparé, pour ces 30 dernières années, à celui de 1983, 1989 et 1997, comme on le voit de par leur position relative sur notre graphique (voir ci-dessus).

Voir aussi nos articles climatologiques mensuels :

Septembre 2016 :

Résumé climatologique de septembre 2016
Relevés du mois de septembre 2016

Octobre 2016 :

Résumé climatologique de octobre 2016
Relevés du mois de octobre 2016

Novembre 2016 (à paraître) :

Résumé climatologique de novembre 2016
Relevés du mois de novembre 2016

* Note importante concernant les moyennes : ce sont les moyennes de la période 1981-2010 qui font office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

]]>
philippe.mievis@meteobelgique.be (Philippe Mievis) Année 2016 Thu, 27 Oct 2016 11:45:59 +0000
Résumé octobre 2016 http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2171-resume-octobre-2016.html http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2171-resume-octobre-2016.html La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

Période Type de masse d'air Cause
du 1 au 3

Maritime

Dépression GB => Allemagne
du 4 au 5

Maritime

Dépression Sud Irlande
du 6 au 12
Continental Antitcyclone Scandinave
du 13 au 15
Maritime Dépression Espagne => Ouest Irlande
le 16
Maritime Tropical Dépression Irlande
du 17 au 23
Maritime Dépression Irlande => Allemagne
du 24 au 25

Continental

Dépression Ouest du Portugal
du 26 au 30

Maritime

Hautes pressions proches de nos régions

Bilan chiffré du mois



Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

9.7

50.7 (13)

108.8

Normales 1981-2010*

11.1

74.5 (16.6)

112.6

Ecart

-1.4

-23.8 (-3.6)

-3.8

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Le bilan complet se trouve ici : Relevés pour octobre 2016.
Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.

Commentaire

Ce mois d'octobre 2016 a été caractérisé par des températures anormalement inférieures aux normales, des précipitations légèrement déficitaires (en fréquence et quantité) mais restant dans les normes et une insolation conforme aux normales. (Station de référence : Uccle).
On retiendra de ce mois un mois à nouveau sous dominance anticyclonique, comme en témoigne la pression atmosphérique très anormalement élevée pour ce mois avec 1020.9 hPa à Uccle.

Vue des Hautes Fagnes en ce début octobre, le 5 à Mont-Rigi. On remarque une certaine
sécheresse dans la végétation, consécutive à 4 mois de précipitations déficitaires d'affilée.
Photo : Alexis Papapanayotou.

Sans vraiment être froids, les premiers jours du mois d'octobre 2016 ont été relativement perturbés. Des orages ont même éclaté ci et là sur le territoire. Mais progressivement, ce sera de l'air continental qui se mettra en place en seconde partie de première décade pour se prolonger en début de seconde : les précipitations disparaîtront progressivement, tandis que sous des brumes et des brouillards tenaces, le centre du pays ne verra pas très souvent le soleil pour autant (à l'exception du 5 octobre) : de ce fait les températures seront de plus en plus fraîches. Le 12 octobre, sous un ciel couvert et quelques pluies en matinée, la température n'atteindra plus que 8.5°C à Uccle comme maximum dans l'après-midi.

Mais l'air continental commence à lentement faire place à de l'air maritime, même si celui-ci a lieu par retour d'est. Du 10 au 14 puis du 18 au 20, nous aurons ainsi deux période de temps frais et perturbé, coupé par un épisode chaud pour la saison : le 16 octobre sera particulièrement remarquable : sous un soleil radieux, avec un ciel souvent serein en matinée, garni de quelques cirrus l’après-midi et occupé le soir, ici et là, par quelques altocumulus, les températures sont monté assez haut pour la saison, avec 20 à 21°C en de nombreux endroits en Basse et Moyenne Belgique, et 15 à 16°C sur les Hauts Plateaux (et 17-18°C en Gaume). Les plus hautes valeurs ont été de 21.5 à Koersel, 21.3°C à Angleur et Hastière. A Uccle, ce fut le jour le plus chaud de l'année (comme dans beaucoup d'endroits en Belgique), mais la barre des 20°C n'aura tout juste pas été atteinte (19.9°C).

Un front froid aborde notre pays en soirée, puis ralentit et produit une très légère ondulation la nuit au-dessus de la Flandre qui génère une zone orageuse avec pas mal de précipitations, mais très régionales (Izegem : 26 mm, Passendaele : 25 mm, Beitem : 18 mm, Wingene : 17 mm). Quelques précipitations modérées, voire assez fortes, ont encore été observées au littoral (Blankenberge : 16 mm ; Coxyde : 9 mm et Middelkerke : 8 mm), ainsi qu’au Hainaut (Rumillies : 9 mm ; Kain : 9 mm), sinon le plus souvent, il a fait sec ou presque.

Intermède de douceur et de soleil, la fin de la seconde décade et le début de la troisième seront à nouveau soumis à un temps plus frais et plus perturbé.

Belles couleurs crépusculaires après une belle journée très douce pour la saison
le 16 octobre à Jemeppes-sur-Meuse.
Photo : Bernard Radelet.

Comme on peut le voir sur les cartes synoptiques en haut de la page, un anticyclone très stable, né sur le nord de la Mer du Nord le 1er octobre, installé sur la Scandinavie du 3 au 14 octobre, puis sur l’Europe du nord-est depuis le 15 octobre, a influencé notre temps, de façon directe ou indirecte, mais permanente. De ce fait, les perturbations sont soit arrêtées dans leur progression vers l’est, soit obligées de suivre un parcours beaucoup plus méridional. Elles nous influencent certes encore, mais selon des schémas assez inhabituels, avec une fréquence accrue de vents à composante orientale.

Le 22 octobre, alors que l’anticyclone précité campe toujours sur le nord-est de l’Europe, une petite dépression qui depuis plusieurs jours faisait quasi du sur-place au-dessus de nos régions, s’est retrouvée affaiblie et centrée, vers midi, sur la frontière entre les Pays-Bas et l’Allemagne. L’occlusion qui s’est enroulée autour d’elle ne représente plus grand-chose à l’intérieur des terres, mais possède encore néanmoins un caractère parfois très actif au littoral et sur l’ouest du pays. Cette dépression s’accompagne d’un air assez froid en altitude, de l’ordre de –26°C au niveau 500 hPa (5510 mètres). La stabilité des basses couches font en sorte qu’à l’intérieur des terres, cela n’a que des conséquences limitées, mais au-dessus de la Mer du Nord, avec des eaux encore à 15-16°C, l’instabilité est remarquablement bonne, on peut même voir un superbe arcus en Flandre occidentale.

Les averses, quant à elles, se sont vraiment développées qu’à quelques dizaines de kilomètres à l’intérieur des terres seulement, avec notamment 5,8 mm à Kruishoutem.

Bel arcus photographié en Flande Occidentale, montrant l'instabilité de cette région,
boostée par la mer du Nord encore chaude, le 22 octobre 2016.
Photo : Els Van Bockstael, via Noodweer Benelux.

Le lendemain, le 23 octobre donnera une belle journée sous le soleil au littoral, tandis que ailleurs, les brumes et stratus persisteront la journée. Le 23 aura été ainsi une journée fort froide sous le brouillard et sous un léger vent d'est. Le gel était présent en de nombreux endroits le matin : Zaventem : –0.2°C ; Retie : –0.5°C ; Kleine Brogel : –1.3°C (A Uccle, pourtant proche de Zaventem, les températures ne sont pas descendues sous les 2.1°C, mais il s'agit quand même de la température la plus basse enregistrée en cette station pour ce mois d'octobre et les maxima seront restés fort bas pour la saison dans la région précitée, avec par exemple 5.9°C à Zaventem, 6.6°C à Kleine Brogel et 7.2°C à Uccle et à Beauvechain. Ici aussi, c'est ce jour que fut enregistré à Uccle le maximum le plus bas du mois.

Avec un anticyclone qui se placera au dessus de nos régions, le temps de la dernière semaine d'octobre 2016 redeviendra sec et de plus en plus doux, alors que le soleil sera à nouveau de la partie. Le 31 octobre, sous un soleil généreux toute la journée, la température est ainsi montée jusqu'à 17.7°C à Uccle (et jusqu'à 19.4°C à Hastière), ce qui reste remarquable pour une fin octobre !

Les arbres se parent de belles couleurs automnales, sous un soleil
et une douceur automnaux encore bien agréables ce 30 octobre 2016.
Photo : Bernard Radelet.

 

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.

 201601temp 
Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)

 201601prec 
Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec nos tendances saisonnières.

Avec un 4e mois consécutif aux précipitations en dessous des normes, octobre 2016 aura continué à être sous dominance anticyclonique, comme prévu. Seule la seconde décade fut vraiment perturbée mais nous l'avions annoncé. La première décade fut finalement plus froide que ce que nous avions prévu, le soleil ayant eu plus de peine que prévu à venir à bout des brumes et brouillard. Temps anticyclonique d'automne ne rime pas toujours avec beau temps et douceur : nous en avons eu la confirmation ce mois-ci. 

Les Tendances saisonnières pour octobre 2016
(publiées le 30 septembre pour nos abonnés Premium)



octobre 2016

Indice confiance : 70%
Une belle première partie de mois avec un agréable temps d'arrière saison... Ensuite temps nettement plus automnal.
Température
(écart à la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Précipitations
(% de la normale)
Légèrement inférieures à la normale
Chart will load here
Insolation
(% de la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Résumé 1ère décade 2ème décade 3ème décade
Type de temps
Température

Proche de la  normale Avec un mois de septembre qui est rentré parfaitement dans les prévisions du mois dernier, il n'y a logiquement que très peu de changements dans notre analyse saisonnière pour ce mois d'octobre par rapport au mois dernier.
Après un tout début de mois mitigé, le temps redeviendra beau et doux pour la saison à partir du 3 octobre et pour toute la suite de la première décade, même si les nuits seront parfois assez fraîches, ciel serein et masses d'air continentales obligent.
La seconde décade devrait voir le retour d'un temps moins doux et aux perturbations atlantiques s'imposant progressivement : le temps sera nettement plus automnal en cette seconde partie de mois, mais, pour cette période, on ne devrait pas trop s'écarter des normes au niveau températures et précipitations.

]]>
philippe.mievis@meteobelgique.be (Philippe Mievis) Année 2016 Fri, 04 Nov 2016 12:38:31 +0000
Relevés octobre 2016 http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2170-releves-octobre-2016.html http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2170-releves-octobre-2016.html 

Bilan climatologique du mois de octobre 2016 à la station d'Uccle.

(source : IRM)

Valeurs

octobre 2016

Normales 1981-2010*

Température moyenne
température moy. maximale
température moy. minimale
minimum
maximum

9.7°C
13.4°C

6.3°C

2.1°C

19.9°C

11.1°C
14.7°C

7.8°C

2.2°C

21.6°C

Jours de gel
Jours d'hiver
Jours > 20°C
Jours d'été
Jours de canicule

0 j.
0 j.

0 j.

0 j.

0 j.

1.0 j.
0.0 j.

2.3 j.

0.1 j.

0.0 j.

Précipitations
jours de précipitations
jours d'orage dans le pays
jours de neige

50.7 mm
13 j.

7 j.

0 j.

74.5 mm
16.6 j.

6.0 j.

0.0 j.

Humidité relative
Pression de vapeur

84 %
10.1 hpa

85.0 %
11.4 hpa

Pression atmosphérique

1020.9 hPa

1015.2 hPa

Vent

2.9 m/s

3.4 m/s

Insolation

108.8 h.

112.6 h.

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2011, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Données graphiques journalières

En cliquant sur les graphiques et en déplaçant votre curseur vers les points, vous obtiendrez les valeurs des mesures journalières.

Chart will load here
 

Chart will load here

Chart will load here

Chart will load here

Chart will load here

Chart will load here



Chart will load here

La période couverte pour déterminer la vitesse du vent, la température moyenne et la durée d'insolation est comprise entre 0h (temps universel) et 24h (temps universel).

Pour la température maximale, la température minimale, la quantité de précipitations et le nombre de jours de pluie les valeurs sont mesurées entre 8h (temps local) du jour concerné à 8h (temps local) du lendemain.

Source des données : IRM : www.meteo.be

]]>
philippe.mievis@meteobelgique.be (Philippe Mievis) Année 2016 Thu, 27 Oct 2016 11:34:40 +0000
Résumé septembre 2016 http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2166-resume-septembre-2016.html http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2166-resume-septembre-2016.html La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

123456789101112131415161718192021222324252627282930
Agrandir l'image

123456789101112131415161718192021222324252627282930
Agrandir l'image

Période Type de masse d'air Cause
du 1 au 14

Continental (parfois Tropical)

Anticyclone Europe
le 15
Maritime Dépression Allemagne
le 16 Continental Anticyclone Pologne
du 17 au 18
Maritime Dépression Ouest France => Europe occidentale
du 19 au 20
Continental Anticyclone Sud Scandinavie 
du 21 au 22

-

Marais barométrique
du 23 au 28

Continental
(parfois incursion temporaire d'air maritime)

Anticyclone Europe Centrale
du 29 au 30
Maritime   Dépression Sud Scandinavie 

Bilan chiffré du mois



Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

17.5

18.3 (10)

196.8

Normales 1981-2010*

14.9

68.9 (15.7)

143.0

Ecart

2.6

-50.6 (-5.7)

53.8

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Le bilan complet se trouve ici : Relevés pour septembre 2016.
Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.

Commentaire

Ce mois de septembre 2016 a été caractérisé par des températures et une insolation très anormalement supérieures aux normales, et aux précipitations très anormalement déficitaires. (Station de référence : Uccle).
On retiendra de ce mois un mois sous dominance anticyclonique, sec et ensoleillé, surtout en première quinzaine de mois, avec des températures encore fort élevées pour la saison, la barre des 30°C ayant encore été dépassée à Uccle en deuxième décade du mois, ce qui est particulièrement rare et donc remarquable. A noter aussi une valeur moyenne mensuelle de l'humidité relative, particulièrement faible : avec 71%, il s'agit bien de la valeur la plus faible de ces 30 dernières années.

La première décade de septembre a commencé sur un mode encore mitigé et faiblement perturbé les 4 ou 5 premiers jours du mois, et, même si la douceur était déjà au rendez-vous avec des températures supérieures à la barre des 20°C c'est surtout après, en seconde partie de cette première décade que la douceur et surtout l'ensoleillement se sont imposés.

Belle matinée à Wideumont ce 6 septembre 2016; un peu de brume résiduelle persiste encore,
avant de bientôt disparaître, augurant une belle journée ensoleillé et estivale.
Une belle période de temps estival qui durera une dizaine de jours.
Photo : Webcam de Wideumont, IRM

Les températures ont même dépassé à Uccle la barre des 25°C les 7 et 8 septembre, sous un soleil radieux. Le 7, on a atteint 25.6°C à Uccle, alors que la température à atteint 28.3°C à Koersel, mais aussi, et c'est plus étonnant, 27.8°C à Coxyde. À noter aussi le gros écart entre le minimum et le maximum à Elsenborn, respectivement de 4.3°C et de 24.1°C.

Le lendemain, le 8 septembre, alors qu'Uccle enregistre un maximum de 26.5°C, les températures ont atteint 29.1°C 0 Korsel, 29.0°C à Angleur ou 28.9°C à Kleine Brogel.

Les jours suivants, le 9 et 10, si le ciel sera souvent serein ou peu nuageux, les températures seront en baisse. A noter qu'en soirée du 10 septembre, le ciel devient littéralement flamboyant en de nombreux endroits entre 20h10 et 20h20 environ. Le phénomène est particulièrement visible en région bruxelloise, mais aussi au Hainaut, localement en province de Namur et même encore un peu du côté de Liège.

Ciel "flamboyant" au coucher du soleil, le 10 septembre 2016.
Le phénomène était particulièrement bien visible en région bruxelloise, comme ici à Schaerbeek.

Photo : Webcam MeteoBelgique de Schaerbeek, Alexis Papapanayotou.

Le 11 septembre sera une journée marquée temporairement par un temps gris au centre du pays (le littoral et l'est du Royaume ayant été quelque peu épargnée par la chape nuageuse) et quelques faibles précipitations : la cause est due à un front froid, situé à l’ouest de notre pays, qui s'est mis à onduler avant de reculer en se transformant en front chaud. 

Le 12 septembre, retour du soleil et de la chaleur. A Uccle, on enregistre un maximum de 28.6°C, mais la barre des 30°C a été atteinte à Kleine Brogel et Gand (30.2°C). Les températures sont remarquables pour la saison, mais le seront encore plus le lendemain. Déjà au matin du 13, certaines stations enregistrent une "nuit tropicale" (minimum au dessus de 20°C) : il s'agit des stations de Bierset (20.4°C) et Zeebrugge (20.2°C). À Bierset, le minimum de 20.4°C (20 h -> 8h) est la valeur la plus élevée, pour une deuxième décade de septembre, depuis 1982, année depuis laquelle ce type de données est disponible. Le précédent record (sur ces 34 années) a été de 19,8°C le 12 septembre 1999.

Le 13 septembre est une journée qui restera dans les annales. Des records de chaleur pour une seconde décade de septembre ont été battus, voire pulvérisés (presque) partout dans le pays.

Citons, comme exemples : Kleine Brogel (station la plus chaude ce jour-là) : 33,8°C (ancien record : 31,6°C le 11/09/1999, série disponible depuis 1953), Coxyde : 33.1°C (ancien record : 29.5°C le 20/09/2003, série disponible depuis 1967), Gosselies : 31,6°C (ancien record : 30,7°C le 20/09/2003, série disponible depuis 1984), Uccle : 31,2°C (ancien record : 29,5°C le 12/09/2006, série disponible depuis 1968), Beauvechain : 31,4°C (ancien record : 30,2°C le 20/09/2003, série disponible depuis 1953), Deurne : 32,1°C (ancien record : 30,4°C le 11/09/1999, série disponible depuis 1953), Kleine Brogel : 33,8°C (ancien record : 31,6°C le 11/09/1999, série disponible depuis 1953), Bierset : 31,5°C (ancien record : 30,6°C le 12/09/1999, série disponible depuis 1953), Elsenborn : 28,8°C (ancien record : 27,6°C le 20/09/2003, série disponible depuis 1987 ; 27,6°C aussi le 12/09/2016), etc...

Il est clair que dans le cadre des périodes considérées, à l’exception de Florennes, aucun record n’a résisté. Et même par rapport à la grande vague de chaleur de septembre 1947, 2016 a nettement fait mieux la plupart du temps. À Gerdingen-Bree, on avait observé 32,8°C le 13 septembre 1947. Quand on sait que cette station n’était située qu’à quelque 8 kilomètres de l’actuelle station de Kleine Brogel, qui en 2016 a noté 33,8°C, on peut dire presque avec certitude que 2016 a fait mieux que 1947.

La nuit du 13 au 14 septembre 2016, fût, par endroits, plus extrême encore que la précédente. À Bierset, la température n’est pas descendue en dessous de 21,8°C, ce qui est de loin la nuit la plus chaude des soixante dernières années pour une seconde décade de septembre. Pour l’ensemble du mois, il n’y a que le 5 septembre 1949 qui a peut-être fait mieux. Le minimum a été alors de 22°C (avant 1982, seuls les nombres sans décimales sont disponibles pour les données synoptiques).

Le 14, il fera encore chaud, et pour certaines stations, les maxima seront encore supérieurs à ceux de la veille (dans le sud et l'est du pays). Tandis qu'Uccle loupe de peu son deuxième jour de canicule (> 30°C) d'affilée avec 29.7°C, cette barre des 30°C sera néanmoins encore atteinte et dépassée en de nombreuses stations. C'est à Koersel, avec une valeur record de 33.8°C qu'il aura fait le plus chaud en Belgique ce jour-là. Grosso modo, la seule station du réseau officiel qui n'aura pas réussi à battre son record décadaire, ni le 13, ni le 14 est Florennes.

À remarquer aussi l’extraordinaire arrière-saison en Gaume. À Aubange, depuis début septembre, 10 jours sur 14 ont été des jours d’été, dont 3 des jours de chaleur. Et plus qu’ailleurs, la chaleur a aussi été accompagnée de beau temps.

Le 15 septembre est la journée qui mettra fin à la période de chaleur intense et exceptionnellement tardive que nous venons de connaître. Le nord et le nord-est du pays se trouvent encore dans l’air très chaud qui a concerné l’ensemble du pays les jours précédents, avec des températures qui demeurent particulièrement élevées pour une mi-septembre. C’est ainsi que le thermomètre affiche 29,3°C à Essen et à Kleine Brogel, 29,1°C à Koersel et encore 28,3°C à Anvers-Deurne et 28,2°C à Retie.

Des orages ont éclaté ci et là en soirée du 15 septembre 2016, marquant la fin de la période
de temps estival, mais leur développement fût inhibé par la situation atmosphérique
peu propice.
Photo : X.

Avec cette élévation de température, la ligne de convergence (avec un air un peu plus frais à l’arrière) adoptera un comportement de plus en plus normal et finira par générer en soirée les classiques orages préfrontaux. Ceux-ci généreront ici et là quelques bonnes précipitations, comme par exemple à Essen (12,8 mm) et à Kleine Brogel (10,0 mm).

Le reste du pays se trouve une bonne partie de la journée dans l’air se trouvant entre la zone de convergence préfrontale et le front. Il s’agit d’un air encore assez chaud, mais avec une influence plus maritime en raison des vents de sud-ouest. Les températures maximales y atteignent le plus souvent des valeurs de 25 à 27°C (un peu moins sur les hauteurs).

L’air froid s’avance vers la Belgique, mais en restant confiné tout un temps en dessous des 1000-1500 mètres, où l’inversion qui était en train de s’éroder se renforce soudainement. En plus, on y observe un fort cisaillement des vents. Il s’agit toutefois d’un cisaillement inverse de ce qui est favorable aux orages, avec un vent de sud-sud-ouest en surface tournant à l’est-sud-est avec l’altitude. Cela, s’ajoutant à une inversion trop coriace, sera responsable d’un « flop » orageux complet pour une grande partie de la Belgique, à l’exception du nord-est du pays.

Par contre cette inversion, dans un contexte devenu quelque peu turbulent, sera responsable de belles ondes de gravité, avec comme conséquence des stratocumulus undulatus parfois à la limite de l’asperatus, visibles en de nombreuses régions du pays.

Stratocumuls undulatus, suite à des ondes de gravité consécutive
à des turbulences proche de la zone d'inversion.

Photo : Webcam MeteoBelgique de Cerfontaine, Roger David.

 

A partir du 16, et même si les températures restaient encore douces pour la saison (souvent supérieures à 20°C), l'insolation fut moins généreuse, les nuages plus présents mais distillant rarement l'une ou l'autre faible pluie. Cela n'a pas empêché, localement, la survenue de précipitations plus importantes, comme celles de fin de nuit du 19 au 20 à Middelkerke (20.0 mm) avec une occlusion qui finira par rebrousser chemin, poussée par l'anticyclone scandinave qui reprenait du poil de la bête, et qui ne s'enfoncera donc pas sur notre pays, au grand dam des agriculteurs.
La sécheresse était d'ailleurs bien perceptible en surface des sols et en de nombreux endroits, les pelouses commençaient à perdre leur teinte verte pour tourner au jaune. Si le phénomène est courant en plein été, si tard dans la saison, c'est plus remarquable.

Sous influence encore anticyclonique, cette fois due à un centre sur l'Europe de l'Est, le temps restera clame et globalement assez sec les jours suivants, avec parfois des nuits assez froides comme au matin du 23 septembre où le mercure est descendu à 0.9°C à Elsenborn.

Retour temporaire du beau temps et d'une relative douceur (23.7°C à Uccle) le 24 septembre.

Le lendemain une petite perturbation, affaiblie, donnera quelques faibles pluies sur notre pays (jusqu'à 4.0 mm à Deurne; Uccle 2.2 mm)

Avec un anticyclone coincé entre deux perturbations, le 27 septembre nous gratifiera d'une dernière belle journée pour ce mois de septembre 2016, avec un ciel serein une grande partie de la journée. A noter un nouveau ciel flamboyant le soir en de nombreux points du pays, comme en région bruxelloise, en région liégeoise, mais aussi à Manage, à Andenelle et en bien d’autres endroits encore.

Ciel "flamboyant" en soirée du 27 septembre 2016 à Manage, en province de Hainaut.
Photo : Yoshi69, Infoclimat.

 

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.

 201601temp 
Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)

 201601prec 
Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec nos tendances saisonnières.

Le mois de septembre, à dominante anticyclonique, se termine avec un excédent thermique, un déficit de précipitations et une insolation largement excédentaire... En fait, exactement tout ce qui avait été prévu lors de notre dernière tendance saisonnière et même déjà globalement pressentie comme telle dans nos analyses précédentes. Les tendances décadaires furent aussi bien cernées même si la dernière décade, effectivement plus fraîche comme prévu, fut un peu moins perturbée que ce à quoi nous nous attendions. La fin de mois plus mitigée, dont le temps un peu plus variable se prolongera, là aussi comme prévu, très temporairement en ce tout début de mois d'octobre, devrait faire place à un temps à nouveau plus lumineux et agréable pour cette première partie de ce mois d'octobre, comme cela avait déjà été prévu le mois dernier. Bref, que d'excellents résultats à mettre à l'actif de MeteoBelgique pour ses dernières tendances saisonnières.

Les Tendances saisonnières pour septembre 2016
(publiées le 31 août pour nos abonnés Premium)



septembre 2016

Indice confiance : 70%
Rapidement le temps redeviendra beau et doux, avant une dégradation en fin de période.
Température
(écart à la normale)
Supérieure à la normale
Chart will load here
Précipitations
(% de la normale)
Légèrement inférieures à la normale
Chart will load here
Insolation
(% de la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Résumé 1ère décade 2ème décade 3ème décade
Type de temps
Température

Proche de la  normale Confirmation donc de ce que nous avions déjà annoncé le mois dernier : la première partie du mois de septembre, après un début hésitant, nous gratifiera d'un agréable temps d'arrière saison : chaleur et un soleil généreux seront les maîtres mots de cette période qui devrait se prolonger aux deux premières décades du mois, même si l'un ou l'autre petit intermède pluvieux très temporaire n'est pas exclure. 

La troisième décade s'annonce nettement plus mitigée, et après une transition orageuse, le temps sera plus frais et sensiblement plus perturbé : nuages et pluie devraient être au rendez-vous.
Globalement, le mois de septembre sera encore plus chaud que ce que nous avions annoncé le mois dernier, cet excédent thermique devrait avoisiner les 2° en moyenne sur le mois. La pluie plus abondante de la dernière décade ne suffira pas à rattraper le déficit pluviométrique des 20 premiers jours : on devrait donc avoir un troisième mois consécutif à la pluviométrie inférieure à la normale.

]]>
philippe.mievis@meteobelgique.be (Philippe Mievis) Année 2016 Mon, 26 Sep 2016 08:05:29 +0000
Relevés septembre 2016 http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2165-releves-septembre-2016.html http://www.meteobelgique.be/article/releves-et-analyses/annee-2016/2165-releves-septembre-2016.html 

Bilan climatologique du mois de septembre 2016 à la station d'Uccle.

(source : IRM)

Valeurs

septembre 2016

Normales 1981-2010*

Température moyenne
température moy. maximale
température moy. minimale
minimum
maximum

17.5°C
22.4°C

12.8°C

7.7°C

31.2°C

14.9°C
19.0°C

10.9°C

6.4°C

25.4°C

Jours de gel
Jours d'hiver
Jours > 20°C
Jours d'été
Jours de canicule

0 j.
0 j.

25 j.

6 j.

1 j.

0.0 j.
0.0 j.

10.0 j.

2.0 j.

0.0 j.

Précipitations
jours de précipitations
jours d'orage dans le pays
jours de neige

18.3 mm
10 j.

4 j.

0 j.

68.9 mm
15.7 j.

7.8 j.

0.0 j.

Humidité relative
Pression de vapeur

71 %
14.0 hpa

81.0 %
13.5 hpa

Pression atmosphérique

1017.9 hPa

1016.4 hPa

Vent

2.8 m/s

3.0 m/s

Insolation

196.8 h.

143.0 h.

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2011, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Données graphiques journalières

En cliquant sur les graphiques et en déplaçant votre curseur vers les points, vous obtiendrez les valeurs des mesures journalières.

Chart will load here
 

Chart will load here

Chart will load here

Chart will load here

Chart will load here

Chart will load here



Chart will load here

La période couverte pour déterminer la vitesse du vent, la température moyenne et la durée d'insolation est comprise entre 0h (temps universel) et 24h (temps universel).

Pour la température maximale, la température minimale, la quantité de précipitations et le nombre de jours de pluie les valeurs sont mesurées entre 8h (temps local) du jour concerné à 8h (temps local) du lendemain.

Source des données : IRM : www.meteo.be

]]>
philippe.mievis@meteobelgique.be (Philippe Mievis) Année 2016 Mon, 26 Sep 2016 07:59:21 +0000