• Se connecter

La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

123456789101112131415161718192021222324252627282930
Agrandir l'image

123456789101112131415161718192021222324252627282930
Agrandir l'image

Période Type de masse d'air Cause
du 1 au 14

Continental (parfois Tropical)

Anticyclone Europe
le 15
Maritime Dépression Allemagne
le 16 Continental Anticyclone Pologne
du 17 au 18
Maritime Dépression Ouest France => Europe occidentale
du 19 au 20
Continental Anticyclone Sud Scandinavie 
du 21 au 22

-

Marais barométrique
du 23 au 28

Continental
(parfois incursion temporaire d'air maritime)

Anticyclone Europe Centrale
du 29 au 30
Maritime   Dépression Sud Scandinavie 

Bilan chiffré du mois



Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

17.5

18.3 (10)

196.8

Normales 1981-2010*

14.9

68.9 (15.7)

143.0

Ecart

2.6

-50.6 (-5.7)

53.8

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Le bilan complet se trouve ici : Relevés pour septembre 2016.
Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.

Commentaire

Ce mois de septembre 2016 a été caractérisé par des températures et une insolation très anormalement supérieures aux normales, et aux précipitations très anormalement déficitaires. (Station de référence : Uccle).
On retiendra de ce mois un mois sous dominance anticyclonique, sec et ensoleillé, surtout en première quinzaine de mois, avec des températures encore fort élevées pour la saison, la barre des 30°C ayant encore été dépassée à Uccle en deuxième décade du mois, ce qui est particulièrement rare et donc remarquable. A noter aussi une valeur moyenne mensuelle de l'humidité relative, particulièrement faible : avec 71%, il s'agit bien de la valeur la plus faible de ces 30 dernières années.

La première décade de septembre a commencé sur un mode encore mitigé et faiblement perturbé les 4 ou 5 premiers jours du mois, et, même si la douceur était déjà au rendez-vous avec des températures supérieures à la barre des 20°C c'est surtout après, en seconde partie de cette première décade que la douceur et surtout l'ensoleillement se sont imposés.

Belle matinée à Wideumont ce 6 septembre 2016; un peu de brume résiduelle persiste encore,
avant de bientôt disparaître, augurant une belle journée ensoleillé et estivale.
Une belle période de temps estival qui durera une dizaine de jours.
Photo : Webcam de Wideumont, IRM

Les températures ont même dépassé à Uccle la barre des 25°C les 7 et 8 septembre, sous un soleil radieux. Le 7, on a atteint 25.6°C à Uccle, alors que la température à atteint 28.3°C à Koersel, mais aussi, et c'est plus étonnant, 27.8°C à Coxyde. À noter aussi le gros écart entre le minimum et le maximum à Elsenborn, respectivement de 4.3°C et de 24.1°C.

Le lendemain, le 8 septembre, alors qu'Uccle enregistre un maximum de 26.5°C, les températures ont atteint 29.1°C 0 Korsel, 29.0°C à Angleur ou 28.9°C à Kleine Brogel.

Les jours suivants, le 9 et 10, si le ciel sera souvent serein ou peu nuageux, les températures seront en baisse. A noter qu'en soirée du 10 septembre, le ciel devient littéralement flamboyant en de nombreux endroits entre 20h10 et 20h20 environ. Le phénomène est particulièrement visible en région bruxelloise, mais aussi au Hainaut, localement en province de Namur et même encore un peu du côté de Liège.

Ciel "flamboyant" au coucher du soleil, le 10 septembre 2016.
Le phénomène était particulièrement bien visible en région bruxelloise, comme ici à Schaerbeek.

Photo : Webcam MeteoBelgique de Schaerbeek, Alexis Papapanayotou.

Le 11 septembre sera une journée marquée temporairement par un temps gris au centre du pays (le littoral et l'est du Royaume ayant été quelque peu épargnée par la chape nuageuse) et quelques faibles précipitations : la cause est due à un front froid, situé à l’ouest de notre pays, qui s'est mis à onduler avant de reculer en se transformant en front chaud. 

Le 12 septembre, retour du soleil et de la chaleur. A Uccle, on enregistre un maximum de 28.6°C, mais la barre des 30°C a été atteinte à Kleine Brogel et Gand (30.2°C). Les températures sont remarquables pour la saison, mais le seront encore plus le lendemain. Déjà au matin du 13, certaines stations enregistrent une "nuit tropicale" (minimum au dessus de 20°C) : il s'agit des stations de Bierset (20.4°C) et Zeebrugge (20.2°C). À Bierset, le minimum de 20.4°C (20 h -> 8h) est la valeur la plus élevée, pour une deuxième décade de septembre, depuis 1982, année depuis laquelle ce type de données est disponible. Le précédent record (sur ces 34 années) a été de 19,8°C le 12 septembre 1999.

Le 13 septembre est une journée qui restera dans les annales. Des records de chaleur pour une seconde décade de septembre ont été battus, voire pulvérisés (presque) partout dans le pays.

Citons, comme exemples : Kleine Brogel (station la plus chaude ce jour-là) : 33,8°C (ancien record : 31,6°C le 11/09/1999, série disponible depuis 1953), Coxyde : 33.1°C (ancien record : 29.5°C le 20/09/2003, série disponible depuis 1967), Gosselies : 31,6°C (ancien record : 30,7°C le 20/09/2003, série disponible depuis 1984), Uccle : 31,2°C (ancien record : 29,5°C le 12/09/2006, série disponible depuis 1968), Beauvechain : 31,4°C (ancien record : 30,2°C le 20/09/2003, série disponible depuis 1953), Deurne : 32,1°C (ancien record : 30,4°C le 11/09/1999, série disponible depuis 1953), Kleine Brogel : 33,8°C (ancien record : 31,6°C le 11/09/1999, série disponible depuis 1953), Bierset : 31,5°C (ancien record : 30,6°C le 12/09/1999, série disponible depuis 1953), Elsenborn : 28,8°C (ancien record : 27,6°C le 20/09/2003, série disponible depuis 1987 ; 27,6°C aussi le 12/09/2016), etc...

Il est clair que dans le cadre des périodes considérées, à l’exception de Florennes, aucun record n’a résisté. Et même par rapport à la grande vague de chaleur de septembre 1947, 2016 a nettement fait mieux la plupart du temps. À Gerdingen-Bree, on avait observé 32,8°C le 13 septembre 1947. Quand on sait que cette station n’était située qu’à quelque 8 kilomètres de l’actuelle station de Kleine Brogel, qui en 2016 a noté 33,8°C, on peut dire presque avec certitude que 2016 a fait mieux que 1947.

La nuit du 13 au 14 septembre 2016, fût, par endroits, plus extrême encore que la précédente. À Bierset, la température n’est pas descendue en dessous de 21,8°C, ce qui est de loin la nuit la plus chaude des soixante dernières années pour une seconde décade de septembre. Pour l’ensemble du mois, il n’y a que le 5 septembre 1949 qui a peut-être fait mieux. Le minimum a été alors de 22°C (avant 1982, seuls les nombres sans décimales sont disponibles pour les données synoptiques).

Le 14, il fera encore chaud, et pour certaines stations, les maxima seront encore supérieurs à ceux de la veille (dans le sud et l'est du pays). Tandis qu'Uccle loupe de peu son deuxième jour de canicule (> 30°C) d'affilée avec 29.7°C, cette barre des 30°C sera néanmoins encore atteinte et dépassée en de nombreuses stations. C'est à Koersel, avec une valeur record de 33.8°C qu'il aura fait le plus chaud en Belgique ce jour-là. Grosso modo, la seule station du réseau officiel qui n'aura pas réussi à battre son record décadaire, ni le 13, ni le 14 est Florennes.

À remarquer aussi l’extraordinaire arrière-saison en Gaume. À Aubange, depuis début septembre, 10 jours sur 14 ont été des jours d’été, dont 3 des jours de chaleur. Et plus qu’ailleurs, la chaleur a aussi été accompagnée de beau temps.

Le 15 septembre est la journée qui mettra fin à la période de chaleur intense et exceptionnellement tardive que nous venons de connaître. Le nord et le nord-est du pays se trouvent encore dans l’air très chaud qui a concerné l’ensemble du pays les jours précédents, avec des températures qui demeurent particulièrement élevées pour une mi-septembre. C’est ainsi que le thermomètre affiche 29,3°C à Essen et à Kleine Brogel, 29,1°C à Koersel et encore 28,3°C à Anvers-Deurne et 28,2°C à Retie.

Des orages ont éclaté ci et là en soirée du 15 septembre 2016, marquant la fin de la période
de temps estival, mais leur développement fût inhibé par la situation atmosphérique
peu propice.
Photo : X.

Avec cette élévation de température, la ligne de convergence (avec un air un peu plus frais à l’arrière) adoptera un comportement de plus en plus normal et finira par générer en soirée les classiques orages préfrontaux. Ceux-ci généreront ici et là quelques bonnes précipitations, comme par exemple à Essen (12,8 mm) et à Kleine Brogel (10,0 mm).

Le reste du pays se trouve une bonne partie de la journée dans l’air se trouvant entre la zone de convergence préfrontale et le front. Il s’agit d’un air encore assez chaud, mais avec une influence plus maritime en raison des vents de sud-ouest. Les températures maximales y atteignent le plus souvent des valeurs de 25 à 27°C (un peu moins sur les hauteurs).

L’air froid s’avance vers la Belgique, mais en restant confiné tout un temps en dessous des 1000-1500 mètres, où l’inversion qui était en train de s’éroder se renforce soudainement. En plus, on y observe un fort cisaillement des vents. Il s’agit toutefois d’un cisaillement inverse de ce qui est favorable aux orages, avec un vent de sud-sud-ouest en surface tournant à l’est-sud-est avec l’altitude. Cela, s’ajoutant à une inversion trop coriace, sera responsable d’un « flop » orageux complet pour une grande partie de la Belgique, à l’exception du nord-est du pays.

Par contre cette inversion, dans un contexte devenu quelque peu turbulent, sera responsable de belles ondes de gravité, avec comme conséquence des stratocumulus undulatus parfois à la limite de l’asperatus, visibles en de nombreuses régions du pays.

Stratocumuls undulatus, suite à des ondes de gravité consécutive
à des turbulences proche de la zone d'inversion.

Photo : Webcam MeteoBelgique de Cerfontaine, Roger David.

 

A partir du 16, et même si les températures restaient encore douces pour la saison (souvent supérieures à 20°C), l'insolation fut moins généreuse, les nuages plus présents mais distillant rarement l'une ou l'autre faible pluie. Cela n'a pas empêché, localement, la survenue de précipitations plus importantes, comme celles de fin de nuit du 19 au 20 à Middelkerke (20.0 mm) avec une occlusion qui finira par rebrousser chemin, poussée par l'anticyclone scandinave qui reprenait du poil de la bête, et qui ne s'enfoncera donc pas sur notre pays, au grand dam des agriculteurs.
La sécheresse était d'ailleurs bien perceptible en surface des sols et en de nombreux endroits, les pelouses commençaient à perdre leur teinte verte pour tourner au jaune. Si le phénomène est courant en plein été, si tard dans la saison, c'est plus remarquable.

Sous influence encore anticyclonique, cette fois due à un centre sur l'Europe de l'Est, le temps restera clame et globalement assez sec les jours suivants, avec parfois des nuits assez froides comme au matin du 23 septembre où le mercure est descendu à 0.9°C à Elsenborn.

Retour temporaire du beau temps et d'une relative douceur (23.7°C à Uccle) le 24 septembre.

Le lendemain une petite perturbation, affaiblie, donnera quelques faibles pluies sur notre pays (jusqu'à 4.0 mm à Deurne; Uccle 2.2 mm)

Avec un anticyclone coincé entre deux perturbations, le 27 septembre nous gratifiera d'une dernière belle journée pour ce mois de septembre 2016, avec un ciel serein une grande partie de la journée. A noter un nouveau ciel flamboyant le soir en de nombreux points du pays, comme en région bruxelloise, en région liégeoise, mais aussi à Manage, à Andenelle et en bien d’autres endroits encore.

Ciel "flamboyant" en soirée du 27 septembre 2016 à Manage, en province de Hainaut.
Photo : Yoshi69, Infoclimat.

 

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.

 201601temp 
Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)

 201601prec 
Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec nos tendances saisonnières.

Le mois de septembre, à dominante anticyclonique, se termine avec un excédent thermique, un déficit de précipitations et une insolation largement excédentaire... En fait, exactement tout ce qui avait été prévu lors de notre dernière tendance saisonnière et même déjà globalement pressentie comme telle dans nos analyses précédentes. Les tendances décadaires furent aussi bien cernées même si la dernière décade, effectivement plus fraîche comme prévu, fut un peu moins perturbée que ce à quoi nous nous attendions. La fin de mois plus mitigée, dont le temps un peu plus variable se prolongera, là aussi comme prévu, très temporairement en ce tout début de mois d'octobre, devrait faire place à un temps à nouveau plus lumineux et agréable pour cette première partie de ce mois d'octobre, comme cela avait déjà été prévu le mois dernier. Bref, que d'excellents résultats à mettre à l'actif de MeteoBelgique pour ses dernières tendances saisonnières.

Les Tendances saisonnières pour septembre 2016
(publiées le 31 août pour nos abonnés Premium)



septembre 2016

Indice confiance : 70%
Rapidement le temps redeviendra beau et doux, avant une dégradation en fin de période.
Température
(écart à la normale)
Supérieure à la normale
Chart will load here
Précipitations
(% de la normale)
Légèrement inférieures à la normale
Chart will load here
Insolation
(% de la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Résumé 1ère décade 2ème décade 3ème décade
Type de temps
Température

Proche de la  normale Confirmation donc de ce que nous avions déjà annoncé le mois dernier : la première partie du mois de septembre, après un début hésitant, nous gratifiera d'un agréable temps d'arrière saison : chaleur et un soleil généreux seront les maîtres mots de cette période qui devrait se prolonger aux deux premières décades du mois, même si l'un ou l'autre petit intermède pluvieux très temporaire n'est pas exclure. 

La troisième décade s'annonce nettement plus mitigée, et après une transition orageuse, le temps sera plus frais et sensiblement plus perturbé : nuages et pluie devraient être au rendez-vous.
Globalement, le mois de septembre sera encore plus chaud que ce que nous avions annoncé le mois dernier, cet excédent thermique devrait avoisiner les 2° en moyenne sur le mois. La pluie plus abondante de la dernière décade ne suffira pas à rattraper le déficit pluviométrique des 20 premiers jours : on devrait donc avoir un troisième mois consécutif à la pluviométrie inférieure à la normale.

Newsflash

Prochains jours

Samedi
Dimanche
Lundi
Mardi
Mercredi 10°

Relevé à 22:10

  • Ostende : 3°
  • Gand : 3°
  • Anvers : 6°
  • Bruxelles : 4°
  • Charleroi : 1°
  • Namur : 1°
  • Liège : 3°

Météo à la une

  • Consulter MeteoBelgique partout

    Consulter MeteoBelgique partout

    MeteoBelgique vous accompagne partout, via votre PC, tablette ou smartphone !
  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !

Observation temps réel

Liège à 22:16
Température : 1.8°C
Pression : 1026 hPa
Humidité : 92%
Précipitation (24h) : 1 mm
Vent : Sud-Ouest (très faible)