• Se connecter

La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

Période Type de masse d'air Cause
le 1

Continental

Anticyclone Sud Europe
du 2 au 4

Maritime Polaire

Anticyclone au large Irlande et Basses pressions Scandinavie => Russie
du 5 au 6

Continental

Anticyclones GB et Scandinavie
du 7 au 11

Maritime

Anticyclone Europe de l'Est et dépression Nord Écosse
du 12 au 15
Maritime Polaire Dépressions Norvège => Scandinavie
du 16 au 26
Continental Zone Haute pression Irlande => Sud Scandinavie => Europe Est
du 27 au 31
Maritime Dépression Irlande => Nord GB => Danemark

Bilan chiffré du mois



Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

1.1

63.7 (19)

83.0

Normales 1981-2010*

3.3

76.1 (19.2)

58.6

Ecart

-2.2

-12.4 (-0.2)

24.4

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Le bilan complet se trouve ici : Relevés pour janvier 2017.
Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.

Commentaire

Ce mois de janvier 2017 a été caractérisé par des températures anormalement déficitaires, des précipitations conformes aux normales en quantités et en fréquence, et par une insolation anormalement excédentaire. (Station de référence : Uccle).

On retiendra de ce mois de janvier 2017 une période froide du 13 au 26 janvier, sans pour autant parler de vague de froid, en tout cas pour la station de référence d'Uccle. On notera aussi un enneigement assez remarquable dans les Hautes Fagnes, dont l'épaisseur a dépassé 50 cm en fin de seconde décade. Cet enneigement a perduré tout le mois de janvier dans ces régions, tandis que l'enneigement a été plus anecdotique au nord du sillon Sambre et Meuse. 

En ce tout début 2017, le soleil se lève sur la plaine gelée à Baisy-Thy, la nature
nous offrant un spectacle grandiose, immortalisé par un photographe talentueux.
Photo : Jérémy Lokuli (Jérémy L. Weather Photography).

Le premier jour de l'année a été froid, après une nuit de la Saint Sylvestre aux gelées parfois fortes (juqu'à -11.3°C à Elsenborn). A Uccle, les gelées furent nettement moins prononcées (-3.4°C comme minimum, atteint en fin de matinée), mais 2017 allait connaître son premier jour d'hiver avec -0.1°C comme maximum (le second d'affilée de l'hiver, après celui de la veille, du dernier jour de 2016). Certaines régions comme le Hainaut furent longtemps sous les stratus, et brouillard givrant aidant, le givre était parfois bien présent sur les arbres et dans les champs. 

Un front froid va traverser le pays la nuit du 1 au 2 janvier. Il ne porte de froid que son nom, puisque c'est de l'air maritime qui sera associé à ce front, bien plus doux que l'air actuellement présent au dessus de nos contrées. Ainsi à son passage, les température vont lentement remonter. Le front est accompagné de précipitations : il s'agira de pluie à l'ouest du pays mais de neige au centre et à l'est du pays (parfois précédées de pluies verglaçantes), même si les quantités resteront faibles : 1 cm en région bruxelloise, 2 cm en région liégeoise et carolingienne, 3 cm dans les Hautes Fagnes.

Si, les jours suivants, le redoux en journée se confirme (jusqu'à 6.9°C à Uccle le 4 janvier), les nuits restent relativement froides et les gelées persistent, même au centre du pays. Mais la douceur aura eu raison de la neige au sol au centre du pays. Seule l'Ardenne et surtout les Hautes Fagnes voit leur enneigement persister, voire augmenter (6 cm à Mont-Rigi le 4, 9 cm le 5).

Un nouveau petit refroidissement aura lieu à partir du 5 janvier : les gelées furent modérées au centre du pays (-5.4 le 6 et -5.6 le 7 à Uccle) et sévères dans l'est du pays : la neige jouant évidemment un rôle non négligeable lors des refroidissements nocturnes par nuit radiative. Ainsi la température est descendue, ce 6 janvier, jusqu'à -16.7°C à Elsenborn. On notera, entre autres valeurs, -12.0°C à Gouvy et -11.7°C à Mont-Rigi.

Le 7 janvier fut marqué par le verglas qui a été la cause de nombreux accidents sur nos routes. Ce verglas a touché le centre et le sud du sillon Sambre et Meuse. La cause est due à des perturbations qui ont atteint notre pays, avec le passage de deux fronts chauds successifs. Mais l’air plus doux qui les accompagne n’atteint que l’ouest du pays, sinon il se retrouve en altitude au-dessus d’une couche d’air froid. Dans un premier temps, le réchauffement est insuffisant même en altitude et aucune couche ne dépasse les 0°C. Il neige donc et une grande partie du pays se recouvre d’une fine couche de neige. Dans un deuxième temps, le dégel se propage en altitude sur tout le pays avec comme conséquence des pluies verglaçantes par des températures encore bien négatives.

Les pluies verglaçantes ne furent pas intenses, mais se prolongèrent plusieurs heures. A Uccle, ce n'est qu'aux environs de 19h le soir que la température passa au dessus du seuil des 0°C et cessa d'être verglaçante. Avec le recul, on ne peut se réjouir que pareille journée ne soit pas arrivée en pleine semaine, mais plutôt un samedi... Même dans les Hautes Fagnes, la neige aura fait place à cette pluie verglaçante, parfois sous des températures très basses, comme à Elsenborn avec -8°C !

 

Avec des températures parfois inférieures à -15°C, les vallées ardennaises
ont parfois vu leurs rivières gelées, comme ici à Stoumont, le 22 janvier 2017,
l'Amblève est prise par les glaces.
Photo : Audran Vandepontseele

Les températures vont ensuite remonter sensiblement jusqu'au 12 janvier. Avec un temps souvent perturbé, et une insolation quasi inexistante à Uccle du 7 au 12 janvier, les précipitations seront parfois modérées : on notera par exemple, les 21.7 mm récoltés au pluviomètre d'Uccle le 12 janvier. La nuit qui va suivre, et le lendemain le 13 janvier, ce sera surtout le vent qui fera parler de lui, surtout à la Côte. 

Un double système frontal, encore innocent le matin avec son petit creux au large de l’entrée de la Manche, forme rapidement une dépression petite mais très virulente qui se comportera comme un « rat de la Manche » (Kanaalrat) pour ensuite traverser la Belgique avec son noyau dans le courant de la soirée. La première préoccupation est la tempête, et une éventuelle marée de tempête vu que les vents vont s’orienter au nord-ouest. Mais à ce niveau, notre pays restera en grande partie épargné. Bien que l’on puisse réellement parler de tempête, la rafale maximale de 104 km/h observée à Zeebruges (nuit du 12 au 13) reste en-deçà de ce que l’on redoutait, tout comme la marée de tempête.

En Ardenne et dans les Hautes Fagnes, les conditions redeviennent rapidement hivernales durant la nuit du 12 au 13, avec d'importantes chutes de neige, d'abord précédées, très temporairement de pluie. A noter qu'on notera aussi temporairement de la neige à la Côte et dans l'ouest du pays, suite au passage d'une "bulle" froide, mais cette neige, même si elle tiendra temporairement au sol, ne sera que très temporaire.

Mais durant la nuit, les températures redescendront quelque peu dans l'air plus froid derrière le front et la neige s'accumulera au sol, même au centre du pays. Bruxelles sera vraiment à la limite : si au matin du 13 janvier on mesurera 8 cm à Uccle, l'accumulation de neige sera quant à elle très limitée au nord de la Capitale (des traces de neige seulement à Zaventem). A Mont-Rigi, on mesurera 28 cm à 8h, 17 cm à Nandrin, 15 à Bièvre, etc...). La neige au sol en plaine, comme à Uccle, souffrira : entre deux averses, les températures montent en effet à 3°C, et les averses de neige ne compensent que peu la perte. Mais, malgré tout, l'enneigement y persistera.

Le plateau des Hautes Fagnes (ici à Xhoffraix, le 26 janvier 2017) sous une
cinquantaine de centimètres de neige, un temps froid et vivifiant et un beau soleil d'hiver.
Photo : Alexis Papapanayotou

Le 14 janvier, la couche de neige atteint 42 cm à Mont-Rigi au petit matin, on y mesurera jusqu'à 47 cm le 15 janvier à 4h du matin. De nombreuses régions de Hautes Fagnes dépassent 50 cm de neige ce 15 janvier, voire 60 cm à l'est de Bullange, à la frontière belgo-allemande.

Sous influence anticyclonique, de belles journées d'hiver seront au menu du 16 jusqu'au 23 janvier. Le soleil, d'abord timide les premiers jours, s'imposera généreusement ensuite, rendant les paysages enneigés particulièrement majestueux. Le seul bémol de ces magnifiques journées sera la pollution atmosphérique, surtout près des gros centres urbains, dus aux phénomènes d'inversion qui piègent les polluants près du sol et les empêche de se dissiper. Le 23 janvier sera, exæquo avec le 7 janvier, la température la plus froide enregistrée à Uccle avec -5.6°C.Le 25, on connaitra en cette station un second jour d'hiver pour ce mois de janvier (maximum de -0.6°C).

Dans l'est du pays, ce sera la veille qu'il y aura fait le plus froid durant ce mois de janvier 2017 : les conditions anticycloniques auront permis au refroidissement par rayonnement de se mettre en place aux endroits sensibles du pays. C’est ainsi qu’Elsenborn enregistre un minimum de –17.2°C, tandis que d’autres stations descendent fort bas aussi, comme Gouvy avec –15.4°C, Bièvre avec –14.2°C et Aubange avec –13.2°C. Même la vallée de la Meuse enregistre des valeurs fort basses, comme à Hastière avec –11.5°C. Il est curieux de voir combien les plateaux ont été moins froids. Mont-Rigi n’est pas descendu en dessous de –6.9°C.

A noter les très gros écarts entre la nuit et le jour, comme à Elsenborn, où le maximum a atteint 3.7°C après un minimum de –17.2°C. De tels écarts, de plus de 20°C, sont très rares en hiver. À Bièvre aussi, l’écart entre le jour et la nuit s’est approché de 20°C avec –14.2°C comme minimum et 5.0°C comme maximum.

Le 27 janvier, l'anticyclone qui nous concernait s'éloigne vers les Balkans, permettant à l'air maritime doux d'envahir notre territoire, même si l'air encore froid des basses couches mettra encore un peu de temps à s'évacuer. C'est ainsi que le 28 janvier on atteindra 11.6°C à Deurne, 11.4°C à Koersel, 11.3°C à Uccle, jour le plus chaud de ce mois de janvier. Le soleil, encore généreux le 26 laissera sa place à la grisaille, tandis que la pluie et le vent referont leur apparition ces derniers jours de janvier.

L'enneigement au sol, même s'il est  évidemment en déclin au vu des températures nettement plus douces, perdurera au sol jusqu'à la fin du mois dans nos Hautes Fagnes : ainsi, de la neige au sol y aura été présente depuis le début du mois si l'on excepte la matinée du premier jour ! 

Les nuages lenticulaires (Altocumulus lenticularis) sont fréquents en montagne mais plus
rares dans nos contrées. On en a quand même observé à Dourbes, le 28 janvier 2017.
Photo : Webcam IRM de Dourbes

 

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.

 201601temp 
Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)

 201601prec 
Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec nos tendances saisonnières.

Tout - ou presque - s'est déroulé comme prévu pour ce mois de janvier 2017. Annoncé comme majoritairement anticyclonique, il le fut bien avec une moyenne de 1023.2 hPa. Mais les conditions météorologiques de ce mois de janvier 2017 furent, comme annoncé, plus hivernales que l'avaient été celles de décembre. La neige, déjà un peu présente en première décade, fut nettement plus présente en seconde décade (avec jusqu'à plus de 50 cm de neige dans nos Hautes Fagnes), décade la plus froide et la plus hivernale des trois, comme annoncé. Le retour d'un temps plus perturbé fut bien au rendez-vous en fin de troisième décade, même si, comme nous le redoutions, l'influence anticyclonique aura fait de la résistance. Rien d'étonnant dès lors que la température fut plus froide que nous le pensions, et que l'insolation fut aussi plus généreuse. Les précipitations furent légèrement déficitaires pour ce mois de janvier, comme prévu.

Les Tendances saisonnières pour janvier 2017
(publiées le 31 décembre pour nos abonnés Premium)



janvier 2017

Indice confiance : 70%
Assez froid la majeure partie, redoux en fin de mois ?
Température
(écart à la normale)
Conforme à la normale
Chart will load here
Précipitations
(% de la normale)
Légèrement inférieures à la normale
Chart will load here
Insolation
(% de la normale)
Conforme à la normale
Chart will load here
Résumé 1ère décade 2ème décade 3ème décade
Type de temps
Température

Proche de la  normale Comme prévu déjà le mois dernier, le froid et des conditions un peu plus hivernales devraient nous concerner cette première décade de janvier (même si des journées plus douces s'intercaleront ci et là), encore et toujours sous dominance anticyclonique ; les précipitations, parfois hivernales resteront donc faibles.

La seconde décade du mois s'annonce intéressante pour les hivernophiles ; le froid et les précipitations devraient être plus présents. Ces précipitations seront sans doute principalement de neige, du moins pour les Hauteurs. En tout cas il semble bien que cette seconde décade de janvier soit la plus hivernale de cet hiver 2016-17. Ce n'est qu'après le 20 que les conditions devraient évoluer quelque peu pour nous donner un temps plus doux et graduellement plus perturbé. Comme évoqué dans le préambule, une incertitude persiste : certains modèles voient à nouveau le placement d'un anticyclone proche de notre pays, ce qui changerait évidemment complètement la donne.

Newsflash

  • Résumé mars 2017

    Résumé mars 2017

    Températures très exceptionnellement excédentaires, précipitations déficitaires, normales en quantités mais très anormales en fréquence, et insolation anormalement excédentaire.
  • Tendances saisonnières du 31 mars

    Tendances saisonnières du 31 mars

    Quelles sont les tendances prévues pour la suite du printemps 2017 ? Détails pour les 3 prochains mois pour nos abonnés PREMIUM.
  • Résumé février 2017

    Résumé février 2017

    Février 2017 : températures, précipitations et insolation globalement dans les normes.
  • Régions polaires : le climat a-t-il perdu le Nord ?

    Régions polaires : le climat a-t-il perdu le Nord ?

    Des conditions tout à fait inédites s’observent en région polaire. Signe d'une rupture d'équilibre ?

Prochains jours

Samedi 14°
Dimanche 19°
Lundi 13°
Mardi 13°
Mercredi 13°

Relevé à 17:33

  • Ostende : 14°
  • Gand : 15°
  • Anvers : 14°
  • Bruxelles : 15°
  • Charleroi : 14°
  • Namur : 14°
  • Liège : 13°

Météo à la une

  • Consulter MeteoBelgique partout

    Consulter MeteoBelgique partout

    MeteoBelgique vous accompagne partout, via votre PC, tablette ou smartphone !
  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !

Observation temps réel

Braine-le-Château à 17:39
Température : 14.2°C
Pression : 1016 hPa
Humidité : 51%
Précipitation (24h) : 0 mm
Vent : Est (très faible)