• Se connecter

La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

Période Type de masse d'air Cause
du 1 au 2

Maritime

Basse pression Islande => Scandinavie

du 3 au 4

Maritime

Haute Pression SO Irlande
du 5 au 11 Maritime (polaire le 6 au 8) Basse pression Scandinave et anticyclone Sud Europe
du 12 au 18 Maritime, puis Tropicale Haute Pression Europe
(+14-16 : ouragan Ophelia sur Atlantique : Açores => Irlande)
du 19 au 24
Maritime  Dépressions atlantiques
du 25 au 26

Maritime

Anticyclone Alpes
du 27 au 28 Maritime polaire Anticyclone proche GB
du 29 au 30 Maritime polaire Anticyclone Ouest GB et Dépression Sandinave
 le 31 Maritime Anticyclone Manche

Bilan chiffré du mois



Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

13.3

43.1 (19)

97.4

Normales 1981-2010*

11.1

74.5 (16.6)

112.6

Ecart

2.2

-31.4 (2.4)

-15.2

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Le bilan complet se trouve ici : Relevés pour octobre 2017.
Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.

Commentaire

Ce mois d'octobre 2017 a été caractérisé par des températures anormalement excédentaires, des précipitations anormalement déficitaires (en quantités, normales en fréquence), et par une insolation proche de la moyenne. (Station de référence : Uccle).

On retiendra de ce mois d'octobre surtout la seconde décade, très douce (la plus chaude depuis la seconde décade de 1990 à Uccle) avec le dernier jour d'été (température maximale supérieure à 25°C) le plus tardif jamais enregistré en cette station (25,7°C le 16 octobre), mais aussi l'ouragan Ophélia qui est venu mourir sur les côtes irlandaises et qui, conjugué au puissant anticyclone européen, a amené de l'air tropical sur nos régions. Celui-ci était accompagné de sable du Sahara en altitude, et de fumées des incendies de la péninsule ibérique, donnant, le 17 octobre, une teinte rouge au soleil en pleine journée en beaucoup d'endroits en Belgique.


Belles couleurs crépusculaires photographiées à Jemeppe, le 12 octobre 2017.
Photo : Bernard Radelet

Le 1er octobre 2017, une vieille occlusion détermine notre temps en journée avant l’arrivée, en soirée et la nuit, d’un système frontal qui n’est guère plus actifAprès quelques éclaircies matinales, le temps devient très nuageux à couvert. On note une zone de faibles précipitations se propageant du littoral vers le centre du pays durant l’après-midi avant de se disloquer. 
Le secteur chaud de la faible perturbation nocturne est responsable de températures minimales la nuit suivante plutôt élevées pour la saison, de l’ordre de 14-15°C en de nombreux endroits en plaine. Le matin à 8 heures, la température augmente même encore un peu, pour atteindre 16 à 17°C sur le centre et le nord du pays.

En journée du 2 octobre, en dépit du passage d’un petit front froid, il fait doux avec des maxima le plus souvent compris entre 18 à 20°C en plaine et vers les 15-16°C sur les hauteurs. La plus haute valeur revient à Kruishoutem avec 20,8°C.
La nuit d’après, une perturbation passant au sud de notre pays donnera des précipitations conséquentes en Gaume, avec 20 mm à Aubange et Buzenol, et 17 mm à Virton. Sur le massif ardennais, ces précipitations tournent encore autour des 12 mm tandis que le reste du pays reçoit en moyenne 5 mm (et encore moins sur l’ouest et le nord).
 
Le 3 octobre 2017, une petite influence anticyclonique temporaire détermine notre temps, avec un léger fléchissement de la température et un temps un peu plus lumineux. Ce sera encore le cas le 4 octobre, avant une détérioration du temps le 5 octobre. Un système frontal, liée à la dépression de tempête « Xavier », traverse notre pays. Cette tempête automnale, concernant principalement les Pays-Bas et le nord de l’Allemagne, n’affecte que marginalement la météo de notre pays. Zeebruges enregistre en début de matinée une rafale de 83 km/h. Avec un temps légèrement pluvieux, les températures sont à nouveau assez douces au littoral en matinée, avec à 9 heures, avec  jusqu'à 16,3°C à Zeebruges.
 
Le 6 octobre 2017, une importante décharge d’air polaire nous vaut une traîne assez active dans une circulation de nord-ouest nous apportant du temps frais pour la saison. 
Nous avons donc un ciel variable avec principalement des cumulus et des cumulonimbus porteurs d’averses. On notera des températures autour de 14°C en plaine (parfois un peu plus en cas d’éclaircies plus longues) et de 8 à 9°C sur les hauteurs. Les précipitations, fort variables d’un endroit à l’autre, se situent généralement entre 0 et 10 mm.
L’arrivée de perturbations (et donc de nuages abondants) dans l’air frais provoque une baisse supplémentaires des températures le 7 octobre : au centre du pays, les températures maximales ne dépassent guère les 11-12°C, et restent coincées autour des 8°C sur les hauteurs. L’ouest du pays est un peu plus doux avec 14-15°C, voire localement 16°C au littoral.
Le temps, très nuageux le matin devient rapidement couvert en générant des précipitations intermittentes. Avec l’humidité et un vent bien présent, le temps est particulièrement désagréable.
En soirée et la nuit, le temps devient plus franchement pluvieux en de nombreuses régions, et plus spécifiquement sur le nord du pays avec 23 mm à Stabroek et 22 mm à Essen.
 
Le 8 octobre 2017, notre pays se retrouve à nouveau à l’arrière d’un système perturbé, mais une nouvelle occlusion, entraînée par les courants de nord-ouest, vient effleurer la partie nord-est de notre pays tout en générant de nombreux nuages sur toutes les régions. De petites précipitations tombent de temps à autres, tantôt en continu, tantôt sous forme de petites averses. Très localement, ces précipitations sont plus importantes (Chaîneux : 11 mm ; Retie : 10 mm ; Mont-Rigi : 10 mm). 
Au littoral tout comme en Gaume, le temps est un peu meilleur avec des éclaircies plus larges.
 
Le 9 octobre 2017, avec la circulation d’ouest se rétablissant, le temps devient plus doux mais encore relativement perturbé.
Cette tendance au radoucissement se fera sentir progressivement les jours suivants.
 
Le 12 octobre 2017, un front froid de basses couches « nettoie » l’air et nous vaut une assez belle journée. En altitude, l’air poursuit son réchauffement (+ 4°C le soir au niveau 700 hPa) avec une inversion qui s’abaisse de plus en plus. Le temps est donc assez ensoleillé avec des formations nuageuses dont le développement s’arrête net à l’inversion. 
Les températures de surface remontent aussi, grâce au soleil, pour atteindre 17-18°C en plaine et 13-14°C sur les hauteurs.
 
Un ouragan tropical, Ophelia, inédit par sa naissance particulièrement à l'est de l'Atlantique, remonte des Açores vers le nord-est, ce qui ici aussi est une trajectoire plutôt inhabituelle pour un ouragan tropical atlantique. Il vient de passer en catégorie 2 le 12, il passera bientôt en catégorie 3 le 14 octobre. Sa position et sa trajectoire va influencer notre temps les jours suivants. (Voir aussi notre Newsflash : Quand l'ouragan Ophelia n'en fait (aussi) qu'à sa tête.). On voit d'ailleurs très bien ses positions sur les cartes synoptiques en haut de l'article du 14 au 17 octobre.
 
Le 13 octobre 2017, après le passage d’un front chaud, nous repassons du côté chaud des perturbations, avec des influences anticycloniques se renforçant rapidement. Il ne reste plus que l’humidité résiduelle à chasser. Celle-ci se manifeste dans les basses couches par pas mal de nuages se déchirant lentement. En Gaume, on note aussi des brouillards et stratus matinaux.
 
Les températures, en nette hausse, atteignent 19 à 20°C en plaine et près de 16°C sur les hauteurs. 
L’air chaud déborde à présent de l’Espagne qui avait été littéralement surchauffée ces derniers jours (plus de 34°C à Cardoue !) et victime d'une sécheresse persistante, ce qui a occasionné d'ailleurs d'importants feux de forêts sur la péninsule ibérique, pour atteindre le sud-ouest de la France, où l’on relève jusqu'à 30,1°C à Pau.

 

La foule était présente en nombre le dimanche 15 octobre 2017 à la Côte belge, 
pour profiter de conditions tout à fait estivales, comme ici au Coq.

Photo : Webcam du Coq (De Haan).

 
Le 14 octobre 2017, l'influence anticyclonique sur le sud de l'Europe se fait clairement sentir, de même que l'air tropical, de plus en plus sec et chaud qui circule sur le flanc ouest de cet anticyclone vers nos régions, en passant sur les régions surchauffées d'Espagne. De fait, les températures sont déjà très élevées pour la saison avec 20°C au littoral, 21-22°C en plaine et 18-19°C sur les hauteurs. En Campine, la température monte même à 23,6°C à Koersel.
Le temps est très beau, avec juste la formation de quelques cumulus juste en dessous de l’inversion (qui sépare l’air maritime doux de l’air tropical encore plus chaud). 
Au niveau 850 hPa (vers 1600 m), d’abord situé en dessous de l’inversion, l’on trouve des températures de 10-11°C. Ensuite, l’inversion s’abaissant, les températures y montent à 14-15°C, ce qui est beaucoup pour ce niveau à cette saison.
 
La limite au sol entre l’air maritime et l’air tropical se trouve grosso modo au-dessus du centre de la France. Au sud de cette ligne, les températures sont vraiment élevées pour la saison, avec des températures parfois proche des 30° les 14 et 15 octobre à Pau et à Dax. Le 15 octobre, l’air tropical est désormais arrivé en Belgique : sous un ciel parfaitement serein sur tout le pays, les températures atteignent près de 24°C à peu près partout en plaine, sauf au littoral où il faut se « contenter » de 22°C. Quant aux plus hauts plateaux, les températures y sont proches de 20°C.
Le seuil du jour d’été a été atteint à Kruishoutem (25,3°C) et à Koersel (25,0°C). Uccle a enregistré 24,4°C, probablement la troisième valeur la plus élevée pour une 2e décade d’octobre depuis 1886, après les 25,7°C du 12 octobre 1990 et les 24,8°C du 13 octobre 2001.
Quant à notre littoral, avec ses 22,3°C de Zeebruges et de Middelkerke, il a connu des gens en maillot sur la plage comme en plein été.

Le 16 octobre 2017 restera assurément dans les annales météorologiques.
Déjà le matin à 8 heures, on mesurait déjà des températures supérieures à 17°C par endroits, comme à Stabroek (18,4°C), Zelzate (Gand) : 18,4°C, Kruishoutem (17,3°C), Uccle (17,3°C) et Deurne (17,2°C).
 Il s’agit là de valeurs tout à fait inhabituelles pour une mi-octobre. Le minimum à Zelzate n’est pas descendu en dessous de 18,3°C, probablement la plus haute valeur minimale jamais enregistrée à cette station lors d’une 2e décade d’octobre. Précédemment, un minimum de 17,5°C a été enregistré le 19 octobre 2014.
 
D’autres stations ont connu des minima proches de 16°C, qui ne sont cependant pas des records. Pour Uccle, on a eu 16,4°C, en dessous du record de 17,0°C enregistré le 15 octobre 1990. 
Enfin, notons le passage d’une bulle d’air encore un peu plus doux, parfois accompagnée d’un peu de pluie, à 6 heures du matin avec 19,2°C à Zelzate, 18,7°C à Zeebruges, 18,2°C à Dunkerque (FR), 18,0°C à Semmerzake, 18,0°C à Stabroek, 17,6°C à Beitem, 17,6°C à Gosselies et 17,5°C à Uccle. À noter qu’au même moment à Buzenol, on relevait 8,2°C.
 
Ce 16 octobre, nous nous retrouvons donc en plein flux tropical, avec en conséquence des températures remarquablement élevées, battant de nombreux record pour une 2e décade d’octobre.
 
Ci-dessous, un aperçu complet de quelques stations. La température la plus haute sera enregistrée à Koersel, avec 26,1°C. Uccle égalise son précédent record décadaire de 1990 avec 25,7°C.  Mais surtout il n'aura jamais fait aussi chaud si tard à Uccle et c'est aussi le jour d'été le plus tardif enregistré en cette station en octobre !
 
Middelkerke : 23,8°C (ancien record : 23,7°C le 13/10/2001, série disponible depuis 1973)
Beitem : 25,3°C (ancien record : 24,8°C le 14/10/1990, série disponible depuis 1953)
Kruishoutem : 25,2°C (ancien record : 24,6°C le 12/10/1990, série disponible depuis 1985)
Uccle : 25,7°C (record ex-aequo : 25,7°C le 12/10/1990, série disponible depuis 1953)
Deurne : 26,0°C (ancien record : 24,9°C le 12/10/1990, série disponible depuis 1953)
Koersel : 26,1°C (ancien record : 25,6°C le 12/10/1990, série disponible depuis 1983)
Bierset : 24,8°C (record : 25,7°C le 12/10/1990, série disponible depuis 1953)
Elsenborn : 22,0°C (record : 23,3°C le 13/10/2001, série disponible depuis 1987)
Saint-Hubert : 21,3°C (record : 22,3°C le 12/10/1990 et 13/10/2001, série disponible depuis 1953)
Aubange : 23,4°C (pas de série disponible pour comparaison)
Luxembourg (LU) : 21,5°C (ancien record : 23,1°C le 11/10/1970, série [utilisée] depuis 1953)
 
Si quelques nuages sont encore visibles le matin, le ciel deviendra serein mais souvent quelque peu délavé, signe du sable qui envahit progressivement le ciel. Le soir, ce sable tend à devenir plus visible.

Le 17 octobre 2017, l'ouragan Ophelia a désormais disparu des cartes météorologiques, mais pas encore ses conséquences. C’est au tour de la Belgique, à présent, d’avoir le ciel jauni par le sable et les fumées, transportés dans un flux méridional engendré par la conjonction des effets d’Ophelia et d’une vaste crête anticyclonique située à l’est du système.
Une situation d’inversion, ajoutée à la présence de sable et de fumées, donne des couleurs très particulières au ciel et au soleil. Nous avions fait une newsflash expliquant le phénomène ici.
 
Les températures restent encore très élévées pour la saison : de 16 à 18°C en plaine (jusqu’à 19°C en Campine), 18 à 19°C sur les hauteurs et parfois au-dessus de 20°C aux endroits privilégiés (entre autres des vallées). La plus haute valeur revient à Hastière (23,0°C), suivi d’Aubange (22,4°C) et Buzenol (21,7°C). 


Le soleil est rouge sur Bruxelles, en fin de matinée du 17 octobre 2017, 
les fumées des incendies du Portugal, ramenées dans les masses d'air tropicales 
qui atteignent notre pays, en sont la cause principale.

Photo : Pascale Janssens

Le 18 octobre, le beau temps très doux nous revient, même si c’est dans une mesure un peu moindre que les 15 et 16 octobre. Des températures de 20 à 22°C en plaine et de 18 à 19°C sur les hauteurs peuvent toujours être considérées comme très élevées pour la saison. Au littoral, il fait 18°C. Le temps est franchement beau avec juste quelques nuages d'altitude surtout en soirée. Seule la Côte connaître un temps nettement plus nuageux.

Dernière journée aux températures élevées avant le passage dans de l'air à nouveau plus frais d'origine maritime, le 19 octobre nous gratifie de températures supérieures à 20°C, en plaine mais aussi au littoral. Un front froid traversera le pays en soirée, mais à l'activité très limitée. Une autre perturbation à l’arrière donnera un peu plus de pluie en seconde moitié de nuit.
Comme prévu, le 20 octobre 2017, à l’arrière des perturbations, de l’air nettement plus frais, d’origine maritime, envahit notre pays, si bien que les maxima ne dépassent à présent plus 14 ou 15°C. Très localement, il fait encore 16 à 17°C, notamment dans la vallée de la Meuse. Sur les hauteurs, le thermomètre n’affiche plus que 11 à 12°C au meilleur moment de la journée.
Cette fraîcheur est d’autant plus ressentie que le vent est désormais bien présent, avec des rafales de 65-70 km/h au littoral et de 55-60 km/h en de très nombreux endroits à l’intérieur des terres.
Le temps, après l’évacuation des pluies matinales, sera nuageux à beau avec parfois une très faible averse quand la couche nuageuse aura été plus importante. 

Les trois journées suivantes, du 21 au 23 octobre 2017, furent légèrement perturbées avec généralement un temps frais, sauf le 21 et le 24 octobre qui furent un peu plus doux.  Les minima de la nuit du 24 au 25 ont présenté des valeurs particulièrement élevées pour la saison, de l’ordre de 14-15°C en de très nombreux endroits de Basse et Moyenne Belgique. Cette douceur persistera le 25 octobre, un front ondulant au nord de nos régions, ce qui fait que nous restons du côté (relativement) chaud, malgré des champs nuageux souvent importants. Si le 26 les températures seront toujours relativement douce, on aura un changement radical le 27 octobre 2017. Si en surface, la chute des températures reste limitée, de quelques 2°C par rapport à la veille, en altitude, on observe une perte sèche de 10°C voire plus au-dessus du sud du pays (0°C au niveau 850 hPa) : on passe ainsi sans transition de la stabilité à l’instabilité. Mais cela n’a pas que des effets négatifs, loin de là. Si des averses parviennent effectivement à se former ici et là, le plus souvent l’instabilité a pour effet de nettoyer le ciel, avec des cumulus dans un ciel bien bleu, et juste quelques stratocumulus d’étalement. Le bienfaiteur est un nouvel anticyclone, venu se centrer sur l’Irlande.

Le matin du 28 octobre 2017 est froid dans le sud de notre pays, avec des minima de 2,0°C à Buzenol et 1,8°C à Aubange. Ailleurs, le retour trop rapide des nuages et du vent ne donnent qu’une nuit très modérément fraîche.
Une dépression de tempête (du nom de « Herwart » en Allemagne) suit un parcours très particulier, en se creusant sur le sud de la Scandinavie pour se diriger ensuite vers la Pologne. Elle fera surtout des dégâts en Allemagne.
Chez nous, cela attise juste un peu le vent, mais le ressenti d’un vent plutôt froid est bien là, avec un ciel à nouveau fort nuageux, distillant des pluies dès l'après-midi sur l'ouest du pays, et en soirée sur l'est.

Alors que la tempête Herwart fait rage sur les côtes allemandes, en Belgique par contre c'est plus calme; la plus forte rafale, enregistrée à Zeebruges, ne dépasse pas 72 km/h. À l’intérieur des terres, quelques rafales dépassent 60 km/h, plus particulièrement sur le nord et le centre du pays.
Après le passage du front froid, nous nous retrouvons dans de l’air polaire assez direct, avec de belles éclaircies alternant avec des averses.

Le 30 octobre 2017, le temps redevient anticyclonique sur nos régions. Le temps est nuageux à beau mais frais, après une nuit localement froide. À Aubange, le minimum est descendu jusqu’à –0,8°C tandis que Buzenol a mesuré 0,2°C. En journée les maxima ne dépasseront pas 11 à 12°C en plaine et 6 à 7°C sur les hauteurs. Persistance de l’influence anticyclonique le lendemain, le 31, mais avec un ciel nuageux aux éclaircies plutôt rares. En Gaume, par contre, le beau temps domine. A noter une nuit encore froide dans le sud du pays avec –2,4°C à Aubange, –1,8°C à Bièvre et –1,5°C à Buzenol. Dourbes descend jusqu’à 0,2°C. Sur les hauteurs, il gèle à Elsenborn (–2,3°C) et tout juste pas à Mont-Rigi (0,3°C). En Plaine, les minima tournent souvent autour des 5 à 6°C, localement un peu moins.
A Uccle, on aura 5,1°C, mais le minima le plus bas du mois eut lieu la veille, le 30, où on avait relevé 4,7°C au thermomètre.

 
 
Octobre, c'est souvent le mois des premiers brumes et brouillards
automnaux, comme ici à Lasne, le 18 octobre 2017.

Photo : Cédric Gillis

 

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.

 201710temp 
Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)

 201710prec 
Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec nos tendances saisonnières.

Le mois d'octobre 2017 s'est déroulé quasi à l'identique de ce qui avait été prévu : une première décade mitigée, mais progressivement plus douce et plus sèche et confirmation d'un temps avec de belles périodes ensoleillée et un temps très doux en seconde décade, avant une détérioration du temps en fin de cette seconde décade et se prolongeant en troisième avec précipitations et vent parfois soutenu comme les 20, 21 et 22 octobre, en se terminant par un rafraîchissement sensible et le retour d'un temps plus sec en fin de mois : tout cela avait bel et bien été annoncé. L'influence anticyclonique, avec comme conséquence des précipitations déficitaires et des températures excédentaires fut aussi au rendez-vous, même si la seconde décade fut encore plus douce que nous le pensions, avec au final une température moyenne également plus excédentaire que prévue. Mais encore une fois, le bilan des dernières tendances pour ce mois d'octobre est excellent..

Les Tendances saisonnières pour octobre 2017
(publiées le 30 septembre pour nos abonnés Premium)



octobre 2017

Indice confiance : 70%
Mois coupé en deux : assez sec en première quinzaine, nettement plus perturbé ensuite.
Température
(écart à la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Précipitations
(% de la normale)
Légèrement inférieures à la normale
Chart will load here
Insolation
(% de la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Résumé 1ère décade 2ème décade 3ème décade
Type de temps
Température

Proche de la  normale Confirmation des tendances annoncées le mois dernier : après quelques jours encore sous influence dépressionnaire, la suite de la première décade sera sous influence à nouveau plus anticyclonique avec de belles périodes de temps ensoleillé et souvent assez doux. Cette tendance devrait se poursuivre en première partie de seconde décade jusqu'à la mi-octobre.
Cette tendance s'inversera totalement ensuite : la deuxième quinzaine d'octobre verra le retour de conditions nettement plus dépressionnaires qui influenceront notablement nos régions. Attention au vent, qui pourra parfois être intense. La toute fin de mois devrait voir le retour de conditions plus calmes, mais progressivement plus fraîches.

.

Newsflash

  • Les Noëls blancs en Belgique

    Les Noëls blancs en Belgique

    Analyse statistique sur l'enneigement à Noël en Belgique durant ces 30 dernières années.
  • Résumé octobre 2017

    Résumé octobre 2017

    Octobre 2017 : températures anormalement excédentaires, quantité de précipitations anormalement déficitaires, insolation normale
  • Neige en automne : pas si rare ?

    Neige en automne : pas si rare ?

    La neige est évidemment surtout présente en hiver, mais il arrive parfois qu'elle arrive dès l'automne, dans nos Hautes Fagnes bien sûr,mais parfois aussi dans le reste du pays.
  • Tendances saisonnières du 31 octobre

    Tendances saisonnières du 31 octobre

    Que nous réserve l'hiver cette année ? Pour tout savoir jusqu'à trois mois, via notre abonnement PREMIUM
  • Flash du 17 octobre: Soleil rouge !

    Flash du 17 octobre: Soleil rouge !

    Ce matin beaucoup de Belges l'auront vu : un soleil rouge-orangé, alors que le soleil était déjà levé depuis un bon moment. Explications.

Prochains jours

Lundi
Mardi 10°
Mercredi 12°
Jeudi 14°
Vendredi 10° 12°

Relevé à 02:30

  • Ostende : 3°
  • Gand : 4°
  • Anvers : 4°
  • Bruxelles : 3°
  • Charleroi : 0°
  • Namur : 1°
  • Liège : 3°

Météo à la une

  • Consulter MeteoBelgique partout

    Consulter MeteoBelgique partout

    MeteoBelgique vous accompagne partout, via votre PC, tablette ou smartphone !
  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !

Observation temps réel

Stegen à 02:30
Température : 0.3°C
Pression : 1024 hPa
Humidité : 97%
Précipitation (24h) : 0 mm
Vent : Sud-Ouest (très faible)