• Se connecter

La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

Période Type de masse d'air Cause
Le 1

Maritime

Dépression Mer du Nord
du 2 au 5
Maritime Basses pressions Atlantique => Europe

du 6 au 9

Maritime
(Faux continental)

Anticyclone Ecosse => Nord Europe
le 10 Maritime Dépression Sud Islande
du 11 au 14 Continental Anticyclone Finlande
du 15 au 19

Maritime

basses pressions Sud Groenland => Europe
le 20 Maritime Dépression Belgique
le 21 Maritime polaire Basse pression Islande
du 22 au 25 Maritime (Tropical le 23 et 24) Basse pression Islande => Ecosse
du 26 au 31 Maritime Anticyclone Golge de Gasgogne et dépressions Nord de nos régions

Bilan chiffré du mois



Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

6.0

80.8 (21)

27.0

Normales 1981-2010*

3.3

76.1 (19.2)

58.6

Ecart

2.7

4.7 (1.8)

-31.6

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Le bilan complet se trouve ici : Relevés pour janvier 2018.
Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.

Commentaire

Ce mois de janvier 2018 a été caractérisé par des températures anormalement excédentaires, par des précipitations dans les normes (en quantité et fréquence), et par une insolation exceptionnellement déficitaire. (Station de référence : Uccle).

On retiendra de ce mois de janvier 2018 un mois doux et perturbé, avec ses deux tempêtes remarquables (Eleonor le 3 janvier et Friederieke (aka David) le 18 janvier 2018). On retiendra aussi un mois exceptionnellement sombre : ce mois de janvier 2018, avec 27h d’insolation à Uccle (normale : 58.6h), occupe la quatrième place parmi les mois de janvier les moins ensoleillés depuis 1887. Les mois de décembre (lui aussi exceptionnellement sombre) et janvier 2018 réunis occupent aussi la deuxième place de la période la moins ensoleillée jamais observée, après le couple décembre 1934 - janvier 1935 qui avaient fait à l’époque un doublé en matière de mois les plus sombres de l’histoire.


La Côte belge (ici à Blankenberge), porte les stigmates de la tempête Eleonor du 3 janvier,
quelques jours après le passage de la tempête, ici, le 8 janvier 2018.

Photo : Michèle Bertiaux

Le vent, qui avait soufflé assez fort la nuit de la Saint-Sylvestre, s'est calmé en cette journée du 1er janvier 2018. Les températures, qui atteindront des valeurs maximales en plaine de 8°C (et de 3 ou 4°C sur les Hauteurs) vont diminuer quelque peu à l'approche d'une zone de pluie : de la neige sera même observée, de même qu'un enneigement temporaire, sur l'Ardenne et les Hautes-Fagnes (là, elle perdurera près de 24 heures). 

Le 2 janvier 2018, les températures maximales en journée seront voisines de celles de la veille, et une nouvelle perturbation va apporter des quantités non négligeables de précipitation sur le pays ; la nuit suivante, les vents se renforcent à l’approche d’une perturbation possédant encore un secteur chaud bien ouvert, avec une forte hausse des températures. À 3 heures du matin, on observe 12,6°C à Coxyde, une heure plus tard, le thermomètre affiche 12,1°C à Sint-Katelijne-Waver et 11,8°C à Uccle. On notera aussi 25 mm de précipitations à Mont-Rigi (en partie de neige), tandis que Neufchâteau et Lasne se rapprochent des 20 mm, avec 19 mm aux deux stations.

Le 3 janvier 2018 est le jour de la tempête Eleonor. Elle sera accompagnée de fortes rafales de vent à l’approche ou juste après le passage du front froidVoici quelques valeurs (uniquement celles ≥ 100 km/h) enregistrées en seconde partie de nuit :

Florennes : 126 km/h,  Zeebruges : 118 km/h,  Humain : 115 km/h, Uccle : 112 km/h, Ernage : 104 km/h, Bierset : 104 km/h, Elsenborn : 101 km/h, Anvers : 101 km/h, Beitem : 101 km/h, Chièvres : 101 km/h et Ostende port : 100 km/h.
Pour Uccle, il s'agissait de la plus importante rafale de vent enregistrée en cette station depuis le 18 janvier 2007 (115 km/h).

Les températures maximales sont généralement atteintes le matin : 10,9°C à Sint-Katelijne-Waver, 10,7°C à Deurne, Diepenbeek et Retie, 10,6°C à Schaffen. Ensuite, on assistera à une baisse des températures, les températures se situeronnt l'après-midi autour de 9°C en plaine et de 4°C sur les hauteurs, une légère baisse, donc, liée au passage du front froid.

Le lendemain, le 4, une nouvelle perturbation frontale aborde le pays, avec un large secteur chaud et des températures élevées pour la saison. Le vent est bien présent aussi, mais dans des proportions moindres que la veille. Pour les températures : les maxima se situent généralement entre 12 et 13°C en plaine et entre 8 et 10°C sur les hauteurs. La plus forte valeur est réservée pour Kruishoutem avec 13,0°C, suivie de Beitem et Deurne avec 12,7°C.

Au niveau du vent, on retiendra notamment les 94 km/h de Florennes et les 86 km/h de Coxyde, tandis que des rafales de 70 à 80 km/h sont observées en de très nombreux endroits. En ce qui concernent les précipitations, on a, sur 24h, jusque 30 mm à Buzenol, 23 mm à Chiny (Pin) et Torgny, 22 mm à Aubange, 20 mm à Rossignol et Neufchâteau.

Le 5 janvier 2018, ce sera une journée grise mais assez douce pour la saison, plus calme au niveau vent et pluie : seules quelques pluies intermittentes seront au menu de la journée.

Le 6 janvier 2018, un anticyclone, se formant au nord de l’Écosse et s’installant par la suite sur l’Écosse, sème quelque peu le désordre sur les cartes météorologiques, avec des restants de perturbations qui, petit à petit, commencent à faire du surplace sur nos régions. Au sol, la principale caractéristique de cette évolution est un vent qui s’oriente graduellement au nord-est. Les températures baissent certes un peu mais pas beaucoup, avec des maxima de 6 à 7°C en plaine et de 4 à 5°C sur les hauteurs sous un ciel  très nuageux à couvert. 

Le 7 janvier 2018, malgré un vent de nord-est qui augmente l'impression de froid, on ne peux pas vraiment parler de masses d'air continentales : c'est en fait bel et bien toujours des masses d'air maritimes qui se sont juste un peu refroidies en tournant autour de l’anticyclone pour nous revenir de nord-est. Ce léger refroidissement est cependant suffisant pour donner une sensation très désagréable. Les maxima se situent le plus souvent entre 3 et 4°C en plaine et à peine moins (1 à 2°C) sur les hauteurs, sous un temps fort gris. C’est le vent, surtout, qui est désagréable, avec des rafales de 40 à 50 km/h, voire davantage au littoral (jusqu’à 65 km/h à Zeebruges).

Deux nouvelles journées grises seront au menu des 8 et 9 janvier. Si les températures sont normales ou légèrement supérieures aux normes au niveau du sol, elles sont fort chaudes pour la saison en altitude. Le 9 janvier,  on atteindra ainsi 8°C à l'altitude de 850 hPa (environ 1500 m). Mais en raison de l’altitude de l’inversion (1200 mètres), les sommets ardennais et fagnards ne profitent absolument pas de l’air chaud en altitude.


Belles couleurs crépusculaires le 9 janvier 2018, à Sart-Dames-Avelines.
Photo :  Jérémy Lokuli (Au plus près des Orages)

Le 10 janvier 2018, la petite nuance continentale des jours précédents prend déjà fin. Des perturbations atlantiques nous ramènent un temps (faiblement) pluvieux, notamment sur le centre du pays. 

Le 11 janvier 2018, la mise en place d'un marais barométrique nous plonge dans un temps calme mais propice aux brouillards épais en Flandre occidentale où il perdurera la journée. Ailleurs, les brouillards seront plus localisés et matinaux. L'ouest du pays est sous un ciel gris, il faut aller vers l'est pour voir quelques très timides éclaircies. Les températures maximales restent faibles à l’ouest de Gand et de Courtrai, avec 4°C au littoral et 5 à 7°C un peu plus à l’intérieur. Sinon, il fait plutôt doux en plaine avec près de 8°C. Sur les hauteurs, le thermomètre affiche 5 à 6°C.

Le 12 janvier 2018, un anticyclone qui s’est entre-temps formé sur la Scandinavie essaye d’influencer le temps sur nos régions, mais il ne s'agit pas à proprement parler d'un véritable anticyclone scandinave hivernal : les couches supérieures de celui-ci sont particulièrement chaudes.
Malgré cela, les vents finissent par s’orienter à l’est même sur nos régions, mais sans nous apporter réellement du froid, juste de l’air maritime quelque peu continentalisé.

À Uccle, il s’agissait du septième jour consécutif où le soleil ne s’est pas montré. Il faudra en effet attendre le lendemain le 13 janvier 2018 pour avoir 48 minutes de soleil à Uccle !

Le 14 janvier sera enfin une belle journée, un peu perdue dans la série des jours sombres qui l'ont précédée et qui la suivront bientôt à nouveau.
Le vent, soufflant d’abord d’est, s’oriente graduellement au sud et achemine de l’air un peu plus sec. Après des températures matinales parfois proches de 0°C et ponctuellement en dessous, les températures maximales peinent à dépasser les 5°C en plaine, voire restent en dessous de cette valeur (Passendaele, Beitem et Coxyde : 4,5°C ; Middelkerke : 3,4°C). En moyenne Belgique, les maxima se situent par contre autour des 7°C, et dépassent même les 8°C dans certaines vallées (Hastière : 8,5°C). Dans les Hautes-Fagnes, il fait assez froid avec des maxima de 0 à 1°C, tandis que les Hauts Plateaux Ardennais sont un peu plus doux avec près de 3°C.

Le 15 janvier 2018, comme annoncé, la circulation maritime reprend tous ses droits, avec une série de perturbations se dirigeant droit vers notre pays.
Le temps est couvert et parfois faiblement pluvieux dès le matin, puis franchement pluvieux par la suite. Les pluies sont quelquefois abondantes, surtout au sud du pays, avec des totaux de 31 mm à Bièvre, 30 mm à Étalle, 29 mm à Aublain, 27 mm à Neufchâteau, à Libin (Transinne) et à Chiny (Pin), et 25 mm à Frassem (Arlon) et à Rossignol. Les plus fortes précipitations font temporairement baisser la température, avec un peu de neige fondante sur les hauteurs. Sinon les températures restent relativement douces, avec des maxima s’approchant des 10°C sur l’extrême ouest du pays, autour de 7°C au centre et autour des 3°C sur les hauteurs. En soirée, les températures montent encore quelque peu.

Le 16 janvier 2018, à l’arrière de la dernière perturbation (front froid), une circulation d’ouest-nord-ouest amène de l’air un peu plus frais sur nos régions. Ceci permet le retour de la neige dans les Hautes-Fagnes, avec une petite couche qui se reforme notamment grâce aux précipitations neigeuses tombant peu après 15 heures. Pendant la nuit, des perturbations post-frontales mènent à un renforcement de l’instabilité et à une baisse supplémentaire des températures. Des chutes de neiges plus conséquentes affectent dès ce moment la Haute Belgique, et des enneigements temporaires sont observés même à plus basse altitude, parfois dès 150 mètres comme dans le Namurois.

Le 17 janvier 2018, l’hiver est de retour dans pas mal de localités de Haute Belgique. À 8 heures du matin, on mesure 3 cm de neige à Gouvy et 4 cm à Mont-Rigi. Là, la neige augmentera en journée pour atteindre quelques 10 cm en fin d’après-midi. La neige est également bien présente (couverture complète) à la Baraque de Fraiture et à Wirtzfeld. À basse altitude, on note un peu de neige, par exemple, à Kleine Brogel, Koersel et Maseik, ainsi qu’en Gaume. À Wideûmont et à Bastogne par contre, l’enneigement est minime et temporaire.
Avec la persistance d’une circulation d’ouest-nord-ouest dans un premier temps, notre pays reste soumis à des courants instables et frais. À partir de l’après-midi, ces courants basculent graduellement à l’ouest, puis à l’ouest-sud-ouest à l’approche d’une perturbation. Le temps est donc variable avec des cumulus et des cumulonimbus générateurs de nombreuses averses, avec parfois de la neige fondante jusqu’en plaine. Le tonnerre est quelquefois entendu au cours de ces averses, et il est fort, ce qui est caractéristique des orages d’hiver, où les nuages orageux sont à une altitude moindre.
La nuit suivante, un orage de grésil qui a été observé à Florennes entre 4 et 5 heures du matin et qui a également blanchi un moment les rues et jardins.


Orage nocturne d'hiver, photographié au dessus de Waterloo, le 18 janvier 2018.
Photo :  Jérémy Lokuli (Au plus près des Orages)

Le 18 janvier 2018 sera la date de la seconde forte tempête hivernale de ce mois de janvier 2018. En effet, la perturbation qui s’approche se transforme très rapidement en véritable tempête, qui portera le nom de David (ou Friederieke pour les météorologues allemands). 
Si, ce 18 janvier, c’était surtout les Pays-Bas et l’Allemagne qui ont été les plus touchées, la Belgique n’a cependant pas été en reste avec encore aussi des rafales de vent supérieures à 100 km/h.
En effet, en fin de nuit et en matinée, une dépression de tempête se creuse en traversant la mer du Nord. Aux Pays-Bas, les rafales atteignent 140 km/h sur les côtes. En Belgique, c’est surtout le Nord du pays et la Côte qui ont été les plus touchés, avec 119 km/h à Deurne, 112 km/h à Zeebrugge mais aussi 101 km/h à Mont-Rigi, 97 km/h à Ernage. Cette fois, les 100 km/h n'ont pas été dépassés à Uccle. La tempête aura fait de nombreuses victimes aux Pays-Bas (2) et en Allemagne (8) mais aussi chez nous, en Brabant Wallon : une personne décède à Grez-Doiceau suite à la chute d'un arbre sur son véhicule.

Avec le passage d’un secteur chaud certes assez étroit, mais rempli d’air particulièrement doux, les températures ont littéralement fait un bon. Le voici dit en chiffres pour 4 stations du réseau de station de l'IRM :

Coxyde : 5,6°C (03h) ; 11,1°C (07h) ; 7,5°C (11h).
Zaventem : 5,5°C (05h) ; 10,8°C (09h) ; 7,2°C (13h).
Bierset : 4,0°C (06h) ; 9,5°C (10h) ; 6,6°C (14h).
Mont-Rigi : 1,1°C (07h) ; 4,9°C (11h) ; 2,2°C (15h).

À cette dernière station, la neige encore quasi intacte le matin est fortement malmenée par ce dégel pluvieux et venteux. Vers midi, des brèches s’ouvrent dans la couche neigeuse et fin d’après-midi, l’enneigement n’est plus que partiel… avant d’être renouvelé la nuit suivante.
Les températures maximales, atteintes le matin sur l’ouest et en fin de matinée sur l’est, se situent autour de 11°C en plaine et dans les vallées et entre 5 et 7°C sur les hauteurs. La plus forte valeur revient à Deurne avec 11,6°C.

A noter qu'une newsflash avait été publiée concernant les deux tempêtes de janvier sur notre site ici : 2018, année du retour des tempêtes hivernales ?


Même si ce sont les zones ouest et Nord du territoire belge qui ont été les plus touchées, les 
Hautes-Fagnes n'ont pas été en reste, et de nombreux arbres ont été déracinés par la force du
vent, 
comme ici à Botrange, photo prise le lendemain du passage de la tempête
David-Friederieke, 
soit le 19 janvier 2018. 
Photo : Alexis Papapanayotou

Le 19 janvier 2018, l’hiver revient déjà dans les Hautes-Fagnes et les Cantons de l’Est, avec une couche de neige qui s’est bien renouvelée, comme on peut le voir sur la photo ci-dessus.
Ailleurs, ce n’est pas (ou peu) le cas en ce 19 janvier, avec des températures matinales le plus souvent légèrement positives. À Bastogne et à la Baraque de Fraiture, on n’observe qu’un faible enneigement du sol.
Les températures maximales : 6 à 7°C en plaine, 0 à 2°C sur les hauteurs (0°C pour les Hautes-Fagnes, 1 à 2°C pour le Plateau Ardennais).

Le 20 janvier, les noyaux dépressionnaires passent au sud de nos régions, laissant la Belgique dans le côté froid desdites perturbations. Conséquence : pas de tempête mais de la neige, parfois jusqu’à assez basse altitude.
Dans les Hautes-Fagnes, c’est un véritable paradis hivernal qui s’offre à nous. En début d’après-midi, on y signale des couches de 11 à 16 cm au-dessus de 550 mètres d’altitude. Mais le plateau ardennais n’est pas en reste non plus. À Wideûmont, la couche passe de quelques 5 cm le matin à quelques 10 cm en fin d’après-midi.

La zone de précipitations, quant à elle, englobe tout le pays : au littoral et sur l’ouest du pays, les précipitations tombent exclusivement sous forme de pluie ou de bruine. À Bruxelles, de la neige se mêle régulièrement à la pluie (temporairement +1°C), tandis qu’à Bierset, on assiste à de véritables chutes de neige l’après-midi (temporairement 0°C). À partir de 400 mètres environ, les précipitations tombent (presque) exclusivement sous forme de neige. Les températures maximales, généralement atteintes dans les moments à plus faibles précipitations, se situent le plus souvent entre 3 et 4°C en Basse et Moyenne Belgique. Vers 550 mètres d’altitude, on atteint la limite des gelées permanentes, avec un maximum de –0,7°C à Mont-Rigi, –0,2°C à Saint-Hubert et 0,0°C à Elsenborn.

Le 21 janvier, la neige perdure, et les centres de ski ardennais peuvent ouvrir leurs portes : la couche de neige varie entre 15 et 20 cm, idéale pour les plaisirs de la glisse.
Si en Haute Belgique, les éclaircies sont assez larges, ailleurs dans le pays, le ciel est plus généralement voilé. Les températures maximales atteignent 4 à 5°C, localement 6°C en plaine, 0 à 1°C sur les hauteurs.

Le 22 janvier 2018, le petit épisode hivernal prend déjà fin.
Si le matin il fait encore assez froid (on enregistre d'ailleurs à ce moment la seule journée de ce mois de janvier où la température est descendue en dessous de 0°C à Uccle (-0,2°C), la température va rapidement augmenter.

Dans le cadre du passage d’un front chaud, une forte hausse des températures intervient durant la nuit. À 2 heures du matin, les températures s’élèvent à 10°C sur l’extrême ouest du pays. À 4 heures, cet air doux s’est déjà propagé sur les deux Flandre et une grande partie du Hainaut, en ne perdant qu’un petit degré. Peu avant l’aurore, les derniers restes d’air froid sont chassés de la Haute Belgique.

À 8 heures, on observe encore 12 cm de neige à Mont-Rigi mais la température y atteint déjà 3,8°C. En cours de journée, la neige y perdra rapidement en épaisseur et en qualité, mais la couverture demeurera complète, tout comme à Wirtzfeld. À Wideûmont par contre, il ne restera que des traces en fin d’après-midi, tandis qu’à Beausaint, les dernières traces disparaîtront déjà en matinée.
Après de bonnes pluies la nuit, le temps est encore pluvieux en matinée avant l’apparition de quelques belles éclaircies.
Les températures maximales, souvent peu différentes des températures du matin, atteignent le plus souvent 9°C en plaine et 4 à 6°C sur les hauteurs.


Avec l'arrivée d'air nettement plus doux, la neige présente depuis quelques jours  fond
rapidement dans nos Hautes Fagnes, comme ici à Botrange, le 22 janvier 2018.

Photo : Alexis Papapanayotou

L’air est déjà bien doux pour la saison, va s'adoucir d'avantage ce 23 janvier 2018  suite à une arrivée massive d’air encore plus doux, à l’arrière d’un front chaud. Le 24 janvier, nous seront en plein dans ce vaste secteur chaud.

À 8 heures du matin, les températures sont déjà extrêmement élevées. À Sint-Katelijne-Waver, le thermomètre affiche 12,8°C, tout comme à Kruishoutem, tandis que Retie et Deurne atteignent 12,7°C. Les 6,9°C de Mont-Rigi y sonnent le glas de l’hiver, avec les tout derniers restes de neige disparaissant en matinée.

En journée, les températures monteront encore, mais plus tellement, pour se situer le plus souvent entre 13 et 14°C en Basse et Moyenne Belgique (12.9°C à Uccle, maxima le plus chaud du mois). Ici et là, les valeurs sont plus élevées, comme à Stabroek (14,6°C), Deurne (14,6°C), Essen (14,2°C), Sint-Katelijne-Waver (14,1°C) et Kruishoutem (14,1°C). Pour Stabroek, il s’agit même d’un record décadaire, battant d’un dixième de degré le précédent record, tout récent, du 25 janvier 2016 (14,5°C). C’est le seul record en Belgique, cette fois-ci.
En Haute Belgique, les maxima atteignent 7,6°C à Mont-Rigi, 8,0°C à Saint-Hubert et 8,5°C à Elsenborn. Gouvy doit se contenter de 7,0°C. La Gaume ne cartonne pas non plus, d’ailleurs, avec 10,2°C à Aubange et 10,0°C à Buzenol. Ajoutons encore à cela quelques valeurs un peu faibles au centre du pays, comme par exemple à Gembloux avec 11,6°C.
Le facteur éolien (rafales jusque 72 km/h à Deurne, 68 km/h à Uccle) et le ciel généralement couvert contribuent aussi au fait que la journée n’a pas vraiment donné une sensation de printemps

Il fera un peu plus frais le 25 janvier, nous nous retrouvons en effet à l’arrière d’un double front froid : nous perdons 4°C en moyenne par rapport à la veille, à l’exception de l’est et du sud du pays (2 à 3°C, voire moins dans l’extrême sud du pays). En d’autres termes, les maxima se situent autour de 9 à 10°C en plaine et de 5 à 6°C sur les hauteurs.

Au fur et à mesure qu’on se dirige vers le sud, au plus les pluies sont présentes : sous formes de quelques petites averses à l'ouest, intermittente au centre (Entre-Sambre-et-Meuse), puis de plus en plus constantes et fortes (Gaume). C’est ainsi qu’on totalise 22 mm de pluie à Aubange, 14 mm à Buzenol, 12 mm à Virton et 10 mm à Torgny. 

Retour d'un temps gris et monotone le 26 janvier 2018, voire même le 27 janvier, excepté le sud du pays, qui profitera d'une crête anticyclonique et le littoral, qui connaîtra de belles éclaircies. Gris à nouveau pour tout le monde le 28 janvier 2018 et particulièrement au sud du pays, la tendance aux brouillards se maintiendra toute la journée. 

Le 29 janvier 2018, nous nous retrouvons dans un large secteur chaud. Mais un secteur chaud maritime n’apporte jamais rien de bon en hiver. L’air, en provenance des parties très tièdes de l’Océan, se refroidit par le bas sur les eaux moins tièdes des latitudes plus élevées, et concentre toute l’humidité dans les basses couches. 
Le renforcement du vent se fait surtout sentir à l’approche du front froid. Celui-ci traversera le pays dans le courant de la soirée. En attendant, Bruxelles s’apprête à vivre une nouvelle journée sans soleil. Sur les 5 journées qui viennent de s’écouler, le soleil n’aura brillé que 7 minutes en tout !

Le 30 janvier 2018, une rapide, quoique temporaire construction anticyclonique nous vaut une très belle journée, la première depuis longtemps.
Après une nuit plus froide que les précédentes, avec ici et là des gelées même en plaine, le temps généralement est beau avec quelques nuages épars. Le soleil de fin janvier, déjà un brin plus fort, compense en partie l’origine plus fraîche de la masse d’air, et les températures maximales atteignent 9 à 10°C en plaine et environ 6°C sur les hauteurs.

Mais l’accalmie sera de courte durée. Le lendemain, le 31, un train de perturbations nous attend déjà, avec pluie et vent au rendez-vous. Grisaille sera à nouveau le maître mot de cette journée sombre.

Les températures maximales, atteintes en première moitié de journée, se situent le plus souvent autour de 9°C en plaine et autour de 5 ou 6°C sur les hauteurs. L’après-midi, ces températures baissent de plusieurs degrés. C’est ainsi qu’à Mont-Rigi, la température passe de 3,7°C (16h) à 0,5°C (17h) avec comme résultat de la neige qui commence à accrocher dans les Hautes-Fagnes peu avant 17 heures.

En soirée, on note aussi le passage d’une ligne faiblement orageuse (mais avec quelques gros coups de tonnerre), accompagnée de grêle/grésil. Ces orages concernent principalement une région située un peu au sud de la Sambre et de la Meuse. En autres, on entend le tonnerre à Hamois, Hastière, Ciney, Rocourt et Jalhay. À Waimes, il s’agit d’un véritable orage de neige.

Les cumuls pluviométriques sont localement importants ce dernier jour de janvier, principalement au sud et à l'est de notre territoire : Aubange : 22 mm, Neufchâteau : 21 mm, Buzenol : 20 mm, Bièvre, Etalle et Chaineux : 19 mm.

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.

 201801temp 
Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)

 201801prec 
Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec nos tendances saisonnières.

Comme prévu, janvier 2018 aura été perturbé, doux et sombre, sous influence majeure de régime de temps de type NAO+.
Après une première décade douce, la seconde fut comme prévue relativement plus fraîche. Quant à la dernière elle fut à nouveau plus douce, mais cette douceur fut encore plus importante que ce que nous avions pensé, d’autant plus que le refroidissement prévu en toute fin de mois n’arrivera que ce début février : la moyenne fut dès lors encore plus douce qu’annoncée. Comme prévu aussi, le mois fut sombre, mais loin quand même de ce qu’on avait connu en décembre. Cependant, cela n’a pas empêché janvier 2018 avec 27 h de soleil d’être parmi les plus sombres depuis 1887.
Les précipitations furent aussi légèrement supérieures à la normale, comme prévu.

Les Tendances saisonnières pour janvier 2018
(publiées le 31 décembre pour nos abonnés Premium)



janvier 2018

Indice confiance : 70%
Globalement assez doux et perturbé, probable petit intermède plus frais en milieu de mois.
Température
(écart à la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Précipitations
(% de la normale)
Légèrement supérieures à la normale
Chart will load here
Insolation
(% de la normale)
Légèrement inférieure à la normale
Chart will load here
Résumé 1ère décade 2ème décade 3ème décade
Type de temps
Température

Proche de la  normale Si le refroidissement annoncé lors de notre analyse du mois dernier, dont l'ampleur reste à déterminer, reste toujours bien à l'ordre du jour pour la seconde décade du mois de janvier, le début s'annonce quant à lui particulièrement doux et perturbé, avec beaucoup de vent et de pluie. La situation devrait néanmoins quelque peu se calmer après la Fête des Rois, avec un retour progressif à la normale. Dans le courant de la seconde décade donc, une brève période de temps plus hivernal devrait concerner la Belgique, mais il est difficile de cerner son intensité. Ensuite, le retour des perturbations semble à nouveau à l'ordre du jour avec à nouveau un radoucissement des températures. Conséquence : un mois aux températures et précipitations supérieures à la normale et à l'insolation à nouveau déficitaire, même si ce ne sera pas aussi marqué que ce mois de décembre que l'on vient de connaître. Pour terminer le mois, sans doute à nouveau un refroidissement temporaire dans les tous derniers jours de janvier.

Newsflash

Prochains jours

Samedi -5°
Dimanche -5°
Lundi -6° -1°
Mardi -7° -1°
Mercredi -7° -2°

Relevé à 05:00

  • Ostende : -3°
  • Gand : -2°
  • Anvers : -3°
  • Bruxelles : -3°
  • Charleroi : -3°
  • Namur : -4°
  • Liège : -4°

Météo à la une

  • Consulter MeteoBelgique partout

    Consulter MeteoBelgique partout

    MeteoBelgique vous accompagne partout, via votre PC, tablette ou smartphone !
  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !

Observation temps réel

Enghien à 05:06
Température : -2.7°C
Pression : 1020 hPa
Humidité : 66%
Précipitation (24h) : 0 mm
Vent : Nord-Ouest (très faible)