• Se connecter

La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image


Période Type de masse d'air Cause
le 1

Maritime 

Anticyclone France
le 2

Maritime

Dépression mer Baltique
le 3

Maritime

Dépression Manche
du 4 au 6

Maritime 

Anticylone GB => Suisse
du 7 au 10

Maritime

Dépression Groenland => Nord Ecosse
du 11 au 12

Maritime

Haute pression Atlantique => France
du 13 au 14

Maritime

Dépression Groenland <=> Norvège
du 15 au 16

Maritime

Dépression Ecosse
du 17 au 19

Maritime

Dépression GB => Norvège => Danemark
du 20 au 22

Maritime

Dépression Irlande => Belgique
du 23 au 28

Maritime

Crete Anticyclone des Açores Sud Scandinavie => Allemagne
du 29 au 31

Martime polaire

Dépression Islande => Ouest Norvège

Bilan chiffré du mois



Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

3.5

123.9 (25)

43.1

Normales 1981-2010*

3.3

76.1 (19.2)

58.6

Ecart

0.2

47.8 (5.8)

-15.5

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Le bilan complet se trouve ici : Relevés pour janvier 2015.
Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.

Commentaire

Le mois de janvier 2015 fut caractérisé par des températures proches des normales, des précipitations très anormalement excédentaires et une insolation légèrement déficitaire mais restant dans les normales. (Station de référence : Uccle)

A noter aussi : l'enneigement de nos Hautes Fagnes durant le mois de janvier cet année est loin d'être négligeable : au Mont-Rigi, il y a eu durant ce mois pas moins de 25 jours avec une couverture neigeuse, dont 16 jours avec couverture neigeuse complète d'au moins 1 cm (max. 33 cm le 30 janvier). Si l'Ardenne n'a également pas été en reste, pour la Basse et Moyenne Belgique, l'enneigement y a été nettement plus rare durant ce mois de janvier 2015 (Pour Uccle : 6 jours avec couverture neigeuse, mais 2 seulement avec une couche d'au moins 1 cm (max 2 cm le 24 janvier).

Le début de la première décade de janvier a connu des températures proches des normales saisonnières, le tout sous des précipitations souvent importantes.
Le 3 janvier fut une journée intéressante de point de vue météorologique.

Une perturbation à large secteur chaud est passée juste au sud de notre pays, avec comme conséquence que seule une petite partie du pays a été concerné par cet air doux.
C’est ainsi que Dourbes a connu 10.2°C ; Florennes, 9.8°C ; Buzenol, 9.0°C et Gosselies, 8.8°C. Dans la plupart de ces régions (excepté Gosselies, voir plus bas), ces pointes de chaleur, enregistrée en fin d'après-midi, n'ont durer que 2 ou heures seulement, avant le retour de masses d'air plus froides. Ailleurs dans le pays, les maxima sont souvent restés inférieurs à 5°C, le tout sous un ciel couvert. Nos régions ayant été proches du centre de la dépression, les cumuls de précipitations lors du passage de celle-ci ont été importants, aux environs de 15 mm en de nombreux endroits, mais jusqu’à 24 mm au Mont-Rigi. Là, le dégel est à peine intervenu, avec un maximum de 1.4°C.

À Charleroi, la situation a été plus particulière encore. Il y a temporairement neigé à 11 heures du matin avec une température se rapprochant de 0°C. Puis une pointe jusqu’à presque 9°C à 13 heures (sous la pluie), suivie d’une chute jusqu’à 1°C, et d’une nouvelle pointe à 7°C à 17 heures avant une nouvelle chute.

Les jours suivants furent temporairement plus secs mais aussi plus froids. La nuit du 5 au 6 janvier fut, pour bon nombre de stations du pays, comme à Uccle, la plus froide du mois. La température n'est certes descendue qu'à -2.8°C à Uccle, mais elle a frolé le -10°C à Elsenborn et Gouvy (-9.6°C mesuré en ces deux stations).

Ensuite, dès le 7 janvier, la température devait progressivement et significativement remonter, le tout avec le retour des précipitations.

Celles-ci ont été particulièrement importantes le 8 janvier : à Uccle, 21.5 mm ont ainsi été mesurés, tandis qu'on a enregistré jusqu'à 26 mm à Elsenbrorn et 29.7 mm à la Hestre.
Le 9 janvier a ainsi été particulièrement doux sur notre pays. A Uccle, la température a grimpé jusqu'à 13.5°C, mais celle-ci a atteint jusqu'à 14.3°C à Diepenbeeck. Ce qui est remarquable (mais pourtant fréquent), est le fait que ces températures maximales ont été enregistrées durant la nuit, ce qui prouve bien qu'en plein hiver, l'ensoleillement direct n'a que peu d'incidence sur la température. 

Tout ceci s’accompagne de vents irréguliers mais parfois violents. Middelkerke connaît des rafales jusqu’à 101 km/h entre 10 et 11 heures (10 janvier). Zeebrugge montera à plusieurs reprise jusqu’à 97 km/h, entre 5 et 6 heures et entre 9 et 10 heures. À l’intérieur des terres, on notera 83 km/h tant à Uccle qu’à Beitem et à Bierset et ce, à des heures diverses mais à l’intérieur du secteur chaud. Le passage du front froid en après-midi générera aussi des rafales, mais un peu moins fortes.

20150113Bruxelles
Bruxelles sous un ciel moutonneux, le 13 janvier 2015.
Photo : Benoit Mievis.
 

Ces températures fort douces, et la pluie, ont eu raison de l'enneigement de nos Hautes Fagnes et de l'Ardenne. Pour les Hautes Fagnes, l'enneigement, commencé dans la nuit du 25 au 26 décembre, a perduré jusqu'au 9 janvier au soir, soit près de 15 jours d'enneigement au sol. L'épaisseur la plus importante mesurée durant la période aura été de 10 cm le 28 décembre (Mont Rigi).

La majeure partie de la seconde décade restera, dans la foulée, douce et souvent perturbée.

Le 13 janvier 2015 fut une autre journée intéressante de point de vue météorologique.
Des températures très froides à 500 hPa, ont donné une instabilité assez forte, suffisante pour générer une ligne de grain, relativement bien organisée, à partir d'un creux d'altitude. Des décharges spectaculaires et bruyantes, causées par des éclairs de nature positive (la grosse majorité des éclairs, surtout en été sont de nature négative), de fortes chutes de pluie, mais aussi de grêle ont été signalées sur notre pays, notamment dans les régions du centre et de l'est de notre pays.

Des rafales de vent jusqu'à 83 km/h à Middelkerke ou 79 km/h au Mont Rigi ont été enregistrées durant cet épisode. Quant aux cumuls de précipitations, ils ont été les plus souvent compris entre 10 et 15 mm (10.9 mm à Uccle).
A noter que le vent sera encore bien présent le 15 janvier, avec des rafales de l'ordre de 86 km/h à Zeebruges et 76 km/h à Uccle.

Paysage annonciateur d'orage, ligne orageuse digne d'un arcus d'été, photographié en Flandre occidentale,
en soirée du 13 janvier
Photo : Page Facebook de Severe Weather in Belgium.

 

A partir du 17 janvier, le gel fit sa réapparition à Uccle, et les températures furent à nouveau plus fraîches et proches de normales saisonnières.

Le 19 janvier, en début de journée, quelques précipitations hivernales ont été observées sur le pays. Uccle a enregistré des traces de neige au sol aux observations de 8h. Cette zone de précipitations s'est ensuite déplacée vers le sud-est, mais les quantités de neige accumulées sont restées très limitées, de l'ordre d'un ou deux centimètres.

Après deux journées (22 et 23 janvier 2015) de temps de temps froid, brumeux et monotone (à l’exception du littoral où le 23 a été une très belle journée), avec des gelées permanentes sur une grande partie du pays même en plaine (le 22 janvier fut d'ailleurs la seule journée d'hiver de ce mois de janvier à Uccle, le 23 le maximum y fut de 0.4°C), une perturbation neigeuse a traversé le pays le 24 janvier. Celle-ci a en effet été le fruit de deux perturbations frontales très proches l’une de l’autre, d’abord une vieille occlusion, ensuite un système frontal qui vient tout juste de s’occlure.

Ainsi au matin du 24 janvier, deux centimètres de neige recouvraient Uccle, elle perdurera jusqu'au lendemain matin (1 cm à 8h le 25 janvier en cette même station). Les quantités mesurées à l'est de notre pays y ont été plus importantes, principalement dans la région namuroise, liégeoise et nos Hautes Fagnes, régions dans lesquelles on mesurait jusqu'à 10 cm d'épaisseur de neige.

La neige demeurait bien présente les jours suivants sur les reliefs, Depuis le 17 janvier une petite couche de neige recouvrait ces régions, et depuis le 24, cette couche avait nettement augmenté, nous l'avons vu ci-dessus pour atteindre les 10 cm le 25. Le 26 janvier, la couche de neige a même augmenté à Mont-Rigi avec 13 cm mesurés à 10 heures du matin. Le 27 janvier, la couche a temporairement diminué jusqu’à 5 cm avant de s’épaissir à nouveau en soirée. Le 28 janvier aux petites heures, on y mesurait 9 cm. Le 30 janvier, la couche a atteint 33 cm (maximum du mois).

La cause de cet importante augmentation de la couche neigeuse dans nos reliefs s'explique par la brusque arrivée d'air maritime polaire durant la journée du 28 janvier, matérialisé par un front froid particulièrement actif qui a forcé les masses d'air à l'avant de ce front à s'élever rapidement, engendrant averses intenses, grêle, orages et rafales de vent aussi soudaines que violentes (83 km/h à Zeebruges et à Zaventem).

Des averses hivernales se manifesteront encore le 30 janvier des suites d’un creux en altitude, rempli d’air froid (–35°C au-dessus de Beauvechain à 5010 mètres d’altitude), le pays presque tout entier a connu un enneigement du sol, ne fût-ce que partiel, ce matin du 30 janvier 2015 (traces de neige à Uccle au matin du 30 janvier, mais jusqu'à 5 cm à Humain). A noter que 5010 mètres, c’est l’altitude du niveau 500 hPa enregistré au-dessus de Beauvechain. C’est tout à fait exceptionnel que ce niveau se retrouve à si basse altitude. Sur 35 ans de relevés aérologiques au-dessus d’Uccle (1951-1985), l’altitude la plus basse du niveau 500 hPa n'avait été "que" de 5032 mètres !

20150124FloriffouxGBille
Le région namuroise aura été particulièrement bien concernée par les chutes de neige ce 24 janvier 2015.
Ici une vue de Floriffoux. 
Photo : Guillaume Bille.
 
 

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.


Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)


Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec nos tendances saisonnières.

 Une excellente tendance saisonnière annoncée ce mois-ci encore : températures légèrement excédentaires, précipitations excédentaires et insolation légèrement déficitaires : ce fut le cas, de même que les détails décade par décade : tout fut parfaitement au rendez-vous ! 

Tendances saisonnières pour janvier 2015

(publiées le 31 décembre 2014 pour nos abonnés Premium)



janvier 2015

Indice confiance : 70%
Après un début de mois à dominante anticyclonique, retour de conditions plus perturbées, avant un possible refroidissement en fin de mois.
Température
(écart à la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Précipitations
(% de la normale)
Supérieures à la normale
Chart will load here
Insolation
(% de la normale)
Légèrement inférieure à la normale
Chart will load here
Résumé 1ère décade 2ème décade 3ème décade
Type de temps
Température

Proche de la  normale Peu de changements, si ce n'est que l'épisode plus frais avec les précipitations hivernales annoncé le mois dernier ait pris un peu d'avance pour se manifester déjà en cette toute fin de décembre. La suite, à savoir un temps aux températures proches des normales de saison, sous régime anticyclonique se confirme pour cette première décade si l'on excepte un bref épisode de temps doux et perturbé aux précipitations importantes en ce tout début de mois. En Haute Belgique, on assistera au dégel temporaire de la couverture neigeuse présente depuis le lendemain de Noël là-bas.

Après un temps sec et aux températures proches des normales saisonnières, le temps deviendra à nouveau plus perturbé en toute fin de première décade, avec une hausse sensible des températures. Ce type de temps devrait ensuite dominer la seconde décade du mois, même si des épisodes de temps un peu plus frais pourraient donner temporairement des précipitations sous forme de neige sur nos reliefs.

En cours de troisième décade, le temps devrait se rafraîchir tout en restant assez perturbé, permettant le retour de précipitations hivernales sur la majeure partie du pays. Savoir s'il s'agira de neige ferme pour la Moyenne et la Basse Belgique reste encore difficile à dire à l'heure actuelle. 

Newsflash

Prochains jours

Mardi
Mercredi
Jeudi -1°
Vendredi
Samedi

Relevé à 00:30

  • Ostende : 7°
  • Gand : 2°
  • Anvers : 4°
  • Bruxelles : 4°
  • Charleroi : 3°
  • Namur : 3°
  • Liège : 3°

Météo à la une

  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !
  • Graphique d'ensoleillement

    Graphique d'ensoleillement

    Nos abonnés Premium peuvent maintenant consulter l'ensoleillement des dix derniers jours.

Observation temps réel

Virton à 00:33
Température : 0.3°C
Pression : 1028 hPa
Humidité : 92%
Précipitation (24h) : 1 mm
Vent : Nord (très faible)