• Se connecter

La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

123456789101112131415161718192021222324252627282930
Agrandir l'image

123456789101112131415161718192021222324252627282930
Agrandir l'image

Période Type de masse d'air Cause
le 1

Continental

Crête anticyclonique
du 2 au 3

Continental Tropical

Anticyclone Europe Est
du 4 au 9

Maritime

Dépressions GB - Mer du Nord
du 10 au 14

Maritime

Dépression Ouest France
du 15 au 17

Maritime

Dépression Manche => Scandinavie
du 18 au 21

Maritime

Anticyclone GB
du 22 au 25

(Maritime) Polaire

Anticyclone Sud Islande
du 26 au 30

Maritime Polaire

Dépression Mer du Nord => Scandinavie

Bilan chiffré du mois



Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

8.5

65.6 (20)

145.0

Normales 1981-2010*

9.8

51.3 (15.0)

157.0

Ecart

-1.3

14.3 (5)

-12

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Le bilan complet se trouve ici : Relevés pour avril 2016.
Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.

Commentaire

Le mois d'avril 2016 fut caractérisé par des températures et une insolation légèrement déficitaires et des précipitations légèrement excédentaires (en quantité et en fréquence). Tous ces paramètres climatologiques sont néanmoins restés dans les normales. (Station de référence : Uccle).
Un mois qui fut caractérisé par des giboulées, voire de la neige en début et surtout en fin de mois, où l'enneigement a atteint près de 25 cm en Hautes Fagnes.

Le mois de décembre dernier avait battu tous les records de douceur avec 9.6°C. Quatre mois plus tard, le mois d'avril a été plus froid que ce mois de décembre : on a atteint que 8.5°C de température moyenne mensuelle à Uccle (normale : 9.8°C). De plus, la neige avait été totalement absente en décembre dernier, elle fut bien présente encore durant ce mois d'avril.

Ainsi, le 1er avril, au matin, c'est une couche de 7 cm qui a été mesurée à Mont-Rigi, dans nos Hautes Fagnes. Elle ne perdurera cependant pas, des masses d'air nettement plus chaudes allaient en effet envahir notre pays en ce début avril.

L'hiver aura commencé tard cette année mais jouera les prolongations :
retour de la neige en Hautes Fagnes ce 1er avril 2016
.
Photo : Alexis Papapanayotou

Notre pays a été ensuite soumis à l'influence de masses d'air continentales chaudes, mais cependant moins chaudes qu'à l'est de nos régions, comme en Allemagne ou en Autriche où la barre des 25°C a été dépassée le 3 avril. Chez nous, à cette même date, en Belgique, la masse d'air était assez humide, et les températures n'ont atteint que 21.1°C à Koersel, 21.0°C à Deurne et à Kruishoutem. A Uccle, le thermomètre est monté jusqu'à 19.1°C. Des orages ont été observés la nuit suivante, notamment au nord d’Anvers et, dans une moindre mesure, au littoral où des éclairs étaient visibles. C’est à Anvers aussi que les précipitations ont été les plus présentes, avec 6 mm au pluviomètre.

Cet épisode quelque peu printanier n'aura finalement pas été long : dès le lendemain, c'était le retour de masses d'air maritimes, et d'un temps faiblement perturbé avec des températures en baisse. Sous un temps à nouveau frais, on a observé, le 7 avril, après le passage d'un front froid, de beaux cumulonimbus, rendus bien visibles suite à une visibilité exceptionnelle, typique des ciels de traîne. Ceux-ci ont généré des averses, parfois de grésil ou de grêle.

 

Ciel de giboulées, à Villers-le-Bouillet, le 7 avril 2016.
Photo : extrait d'une vue panoramique de Clément Namur.
 

Un temps assez instable s'installera durablement sur la Belgique les jours suivants.
A noter le matin du 11 avril des températures fort fraîches pour la saison en bord de mer, avec 0.8°C à Middelkerke. La différence avec Elsenborn (0.0°C) est remarquable. Mais alors qu'il faisait froid sur la majeure partie de notre pays en matinée, les températures sont parti à la hausse durant la journée pour atteindre 22.4°C à Koersel, 22.0°C à Kleine Brogel, 21.3°C à Angleur, pour les plus hautes températures enregistrées dans le réseau officiel.

Soleil matinal et brumes dans les vallées, à Lasnes, le 12 avril 2016.
Photo : Cédric Gillis


Le lendemain, le 12 avril, après une nuit à nouveau bien dégagée en de nombreux endroits, si l'on excepte quelques bancs de brume, la nébulosité augmentera rapidement, avec le retour d'une instabilité l'après-midi : elle s’est traduite par des orages, des pluies parfois très fortes, voire de la grêle. Notamment à Bouillon et à Virton, on peut aussi parler d’une activité électrique très intense. Les précipitations mesurées ont été de 10,1 mm à Angleur, de 9,5 mm à Mont-Rigi et de 8,0 mm à Saint-Hubert, mais il est fort probable que quelques grosses averses soient passées entre les mailles du filet.

Cette instabilité, parfois doublée du développement de certains cumulus en cumulonimbus, a donné des précipitations modestes mais fort répandues. L’ouest du pays a cependant connu aussi une instabilité marquée avec une activité orageuse soutenue à quelques kilomètres du littoral. Des tubas ont par ailleurs été observés à Dixmude, Roulers, Staden et Torhout.

Les températures, un peu plus basses, ont toutefois encore été plutôt douces pour un mois d’avril, avec 19.2°C à Angleur, 19.1°C à Koersel et 18.9°C à Kleine Brogel. Les 15°C ont d’ailleurs été dépassés presque partout dans le pays. Mais sous la pluie, les températures ont fort chuté, pour parfois descendre en dessous des 10°C et ne guère remonter par après.

Le 12 avril 2016, plusieurs tubas, prémices de tornades ne touchant pas le sol
ont été observés en Flandre, comme ici à Roelers
.
Photo : Noodweer Benelux


Le temps aura quand même tendance à se rafraîchir les jours suivants, avec le 14 avril, le retour du gel en Haute Belgique : A Elsenborn, au matin il n'y faisait plus que -1.5°C. Ce froid s'accentuera jusqu'au 18 avril : à Uccle, le gel sera frôlé sous abri avec 0.4°C, mais la température est decendue jusqu'à -5.2 à Elsenborn, -1.3°C à Saint Hubert ou Kleine Brogel. A noter le -0.5°C enregistré à la côte à Middelkerke !

Ensuite les températures repartiront à la hausse, tandis que l'instabilité des jours précédents fera place à un temps où le soleil sera nettement plus présent, et ce jusqu'au 21 avril, où la température a atteint 19.6°C à Uccle, le maximum enregistré en cette station pour le mois d'avril. Les 20°C ont cependant été dépassés en de nombreuses stations, avec Dourbes comme station la plus chaude (21.8°C).

La nature peut nous révéler parfois des spectacles inattendus, comme
ce "ciel de feu", au crépuscule, le 14 avril 2016 à Jemeppe-sur-Meuse
.
Photo : Bernard Radelet

Mais la dernière semaine d'avril 2016, allait nous replonger dans l'hiver, et ce dès le 22 avril. Avec une synoptique digne des vagues de froid neigeuses de l'hiver, de l'air polaire, de plus en plus direct, allait faire chuter littéralement les températures. Dès le 23 avril, les températures ne dépassent plus la barre des 10°C à Uccle. Ce sera le cas jusqu'au dernier jour du mois, où la barre des 10°C (10.3°C) sera à nouveau dépassée à Uccle.
L’air polaire nous envahit désormais sur toute l’épaisseur de la troposphère. Il va sans dire que les températures en altitude sont particulièrement basses, avec –7°C au niveau 850 hPa (vers 1400 mètres), –17°C au niveau 700 hPa (vers 2900 mètres) et –33°C pour le niveau 500 hPa (vers 5300 mètres). Pour les deux premiers niveaux, ce n’est pas très loin des plus basses températures jamais observées à ces altitudes à cette saison. A noter que le 26 avril, on a atteint des valeurs plus froides encore, oscillant entre –35 et –37°C au niveau 500 hPa (vers 5250 mètres). Au-dessus du sud de l’Angleterre, la température descend même temporairement jusqu’à –38°C !

Il s’agit là des températures les plus basses possibles pour ce niveau à cette saison. À titre de comparaison, les températures les plus basses observées au-dessus du centre de la Belgique ont été de –37°C le 8 avril 1977 (niveau 500 hPa à 5310 m) et de –36°C le 4 mai 1979 (niveau 500 hPa à 5320 m).

L'air instable apporte pas mal d'averses dans notre pays, souvent de grésil, et même de neige en Haute Belgique. Dans les Hautes Fagnes, la neige tiendra au sol, d'abord temporairement après chaque averse (les sols étant encore bien chauds), mais progressivement cette neige tiendra au sol et s'y accumulera les jours suivants, au vu des précipitations abondantes qui concerneront tout le pays, particulièrement le 25 avril, on y a mesuré jusque 29.0 mm au pluviomètre à Buzenol (Aubange et Mont Rigi : 22.5 mm).

Le 26 avril, la température maximale à Uccle n'atteindra plus que 6.5°C, après un minimum de 0.5°C (on connaîtra quand même un jour de gel à Uccle la matin du 28 avec -0.7°C), soit des températures normales pour un mois de janvier ! Au Mont Rigi, ce maximum est juste au dessus de la barre des 0°C (0.3°C), alors que la neige s'accumule : cette épaisseur atteindra par endroit les 25 cm et permettra de refaire du ski de fond (18 cm à la station de Mont-Rigi) !
Même s'il n'est pas rare d'avoir encore de la neige en cette époque de l'année en ces régions, une telle épaisseur est remarquable; la dernière fois qu'il était encore possible de faire du ski de fond si tard dans l'année dans nos Hautes Fagnes, c'était en fin avril 1985, il y a plus de 30 ans...

C'est d'ailleurs avec la dernière décade d'avril 1985 qu'il conviendra de comparer cette dernière décade d'avril 2016 : il faut bien remonter à cette année 1985 pour trouver une dernière décade d'avril plus froide : 6.1°C (6.4°C pour 2016). On reste loin du record de la 3e décade d'avril de 1901, avec la valeur de 5.1°C.

A noter encore que la température minimale du mois enregistrée à Uccle, -0.7°C le 28 avril est remarquable en ce sens qu'il s'agit d'une gelée tardive : il faut en effet remonter à 1981 pour retrouver une gelée plus tardive encore, le 3 mai, avec –1.0°C.

La neige est revenue en grandes quantités en Hautes Fagnes en cette toute fin avril.
La couche a atteint près de 25 cm, épaisseur suffisante pour le ski de fond.
Photo prise près du Signal de Botrange, le 26 avril 2016.
Photo : Alexis Papapanayotou

 

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.

 201601temp
Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)

 201601prec
Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec nos tendances saisonnières.

Jusqu'au 22 avril, nos tendances énoncées le mois dernier ce sont révélées exactes : un brusque mais éphémère réchauffement pour culminer le 3 avril, avec la barre des 20°C dépassée en Campine et dans les endroits les plus chauds du pays; ensuite un temps plus variable et assez frais, avant une remontée des températures en début de dernière décade, et un temps parfois orageux. Mais la dernière semaine, particulièrement hivernale sous l'action de courants polaires directs, n'avait, par contre, pas été prévue. Les orages furent bien là, mais avec une dynamique particulière, notamment dus à de l'air très froid en altitude et beaucoup d'instabilité dues aux masses d'air polaires et à la chaleur des basses couches réchauffées par le soleil d'avril. Bref une dernière décade qui fut finalement fort froide, qui aura même donné lieu à un enneigement spectaculaire en Hautes Fagnes. Cet état de fait a eu comme conséquence de faire chuter la température moyenne de ce mois d'avril qui termine finalement à 8.5°C, soit 1.3°C plus froid que la moyenne d'un mois d'avril classique, alors que nous le voyions le mois dernier fort proche de ladite normale. Par contre l'insolation, fort proche des normales, et les précipitations, légèrement excédentaires, furent bien prévues.

Tendances saisonnières pour avril 2016

(publiées le 31 mars pour nos abonnés Premium)



avril 2016

Indice confiance : 70%
Après une semaine globalement agréable, retour d'un temps assez frais et perturbé. Plus doux en fin de mois, mais avec l'arrivée d'orages.
Température
(écart à la normale)
Conforme à la normale
Chart will load here
Précipitations
(% de la normale)
Légèrement supérieures à la normale
Chart will load here
Insolation
(% de la normale)
Conforme à la normale
Chart will load here
Résumé 1ère décade 2ème décade 3ème décade
Type de temps
Température

Proche de la  normaleSi nous confirmons un mois d'avril assez perturbé, la première semaine nous gratifiera néanmoins d'une petite bouffée de douceur temporaire. Le seuil des 20°C devrait être dépassé en Campine le 3 avril, avant un tassement progressif des températures et le retour de précipitations plus soutenues en fin de première décade. La seconde décade devrait continuer sur cette lancée avec un temps assez frais et perturbé. 
La dernière décade reverra des températures à nouveau plus douces, mais une instabilité orageuse s'installera sur nos contrées, avec les premiers orages modérés au programme.
Globalement un mois qui ne devrait pas être trop éloigné des normales côté températures ou insolation. Quant aux précipitations, vu le caractère orageux de celles-ci en fin de mois, elles pourraient être largement excédentaires aux endroits où les orages auront été les plus actifs.

Newsflash

Prochains jours

Mardi
Mercredi
Jeudi -1°
Vendredi
Samedi

Relevé à 01:30

  • Ostende : 7°
  • Gand : 1°
  • Anvers : 4°
  • Bruxelles : 3°
  • Charleroi : 3°
  • Namur : 3°
  • Liège : 3°

Météo à la une

  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !
  • Graphique d'ensoleillement

    Graphique d'ensoleillement

    Nos abonnés Premium peuvent maintenant consulter l'ensoleillement des dix derniers jours.

Observation temps réel

Hestrud à 01:36
Température : 0.5°C
Pression : 1026 hPa
Humidité : 97%
Précipitation (24h) : 0 mm
Vent : Nord (très faible)