• Se connecter

La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

 

PériodeType de masse d'airCause
Du 1 au2

Maritime

Vaste zone de Basse pression (GB Islande)


du 3 au5

Maritime

Anticyclone Atlantique

du 6 au 8

Maritime

Dépression Ouest France Baltique

du 9 au 10

Maritime

Anticyclone Bénélux

du 11 au 14

Continental

Anticyclone GB Ouest Norvège

du 15 au 19

Maritime

Dépression GB

le 20

Maritime Tropical

Anticyclone Allemagne

du 21 au 23

Maritime

Crête Anticyclone Açores

du 23 au26

Maritime

Dépression GB

du 27 au 31

Continental

Anticyclone Ouest France -> Scandinavie

Bilan chiffré du mois



Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

14.4

43.1 (17)

196.6

Normales 1971-2000*

13.2

69.5 (17.0)

231.0

Ecart

1.2

-26.4 (0)

-34.4

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2008, nous utliserons les moyennes de la période 1971-2000 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global. Ces normales seront par conséquent plus élevées que celles utilisées jusqu'à présent (1833-2000).
C'étaient déjà ces moyennes qui étaient employées pour les écarts aux normales employées dans les cartes européennes de la NOAA ci-dessous.

Le bilan complet se trouve ici : Relevés pour mai 2009.
Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.

Commentaire

Si le mois a commencé de façon calme, l'augmentation des températures nous a apporté la nuit du 7 au 8 mai un orage multicellulaire qui a concerné Binche, pour se diriger ensuite vers Namur, puis au Sud de la province du Limbourg où il s'est désagrégé. La province du Luxembourg a, quant à elle, essuyé quelques foyers orageux circulant plus au sud. Dans la région de Virton, on a d'ailleurs pu y observer un événement remarquable: en pleine nuit, une augmentation de température de 6° a été enregistrée en une heure !

Après ce passage orageux, les températures ont été moins chaudes durant deux jours avant de renouer avec des températures plus chaudes le 10. Dans la nuit qui a suivi, des cumuls de pluie importants ont été enregistrés dans le sud-est du pays, alors que l'ouest restait totalement sec.

Le 15, il a à nouveau énormément plu en fin d'après-midi et en soirée sur notre pays. Sur Bruxelles tout d'abord, les pompiers ont été mis à rude contribution avec des centaines d'appels pour des caves, garages, et chaussées inondées mais aussi dans la région du Namurois, à Gembloux et près des lacs de l'Eau d'Heure où l'eau a envahi tout le village de Cerfontaine situé sur les rives des lacs : sur nos stations MeteoBelgique qui y sont installées, c'est ainsi plus de 60 litres par mètre carré qui ont été enregistrés en peu de temps, soit près de la totalité de ce qu'il y tombe normalement en un mois ! Notre station de Gembloux a, quant à elle, enregistré un peu plus de 50 litres par mètre carré.

Le Brabant wallon aussi a été touché : ce sont surtout les régions de Rebecq, Rixensart et Genval (principalement au lac qui a débordé et s'est engouffré en torrent par endroit dans les habitations, garages et jardins !). Des interventions des pompiers ont encore eu lieu à Nivelles, ainsi qu'à Lasne où la situation était particulièrement dramatique : des rues sous eau, le niveau de l'eau étant par endroits de plusieurs mètres de haut.

En Flandre aussi, les orages ont fait des dégâts, suite à la foudre et aux inondations, particulièrement dans la région de Louvain.
On a aussi observé des inondations à Gand, Wervik et Roulers en Flandre Orientale. La Flandre occidentale a quant à elle été épargnée si l'on excepte la région de Roulers.


Les précipitations intenses ont touché la Capitale ce 15 mai 2009, avec la Rue Royale
sous plusieurs centimètres d'eau et de boues provenant du Parc Royal
.
Photo : Le Soir.

Cette instabilité des conditions météorologiques devait se poursuivre en dernière décade; les valeurs d'énergie potentielle, du CAPE et du Lifted Index enregistrées le 25 mai laissaient présager des épisodes orageux d'envergure : seuls des vents verticaux puissants manquaient au cocktail pour en faire une situation particulièrement explosive, mais cela n'a pas empêché les orages du 25 et du 26 d'être remarquables.

Le 25 mai, c'était d'abord au tour de la région de Beauraing de subir un violent orage, occasionnant de nombreux dégâts dus aux grêlons : des grêlons de taille appréciable sont tombés en masse faisant des dégâts à de nombreuses toitures et vérandas. De nombreuses voitures ont souffert également dans l'aventure. Outre les grêlons, la pluie et les coulées de boue se sont largement répandues sur le centre de la ville faisant ici aussi des dégâts.
Dans la région de Couvin, toute proche, des grêlons de la taille d'une balle de ping-pong ont pu ainsi être ramassés après l'orage.

Après quelques heures de répit, vers 3 heures du matin le 26 mai, un complexe orageux particulièrement puissant et étendu  a concerné principalement l'ouest et le centre de notre pays.
Accompagné de fortes rafales descendantes, le vent y a fait des dégâts notables par endroits :  on ne compte plus les arbres tombés obstruant parfois même les routes. A Deurne près d'Anvers, des rafales de vent de 98 km/h ont été enregistrées et à Melle près de Gand, une rafale de 101 km/h a même été mesurée. Localement, il est certain que ces rafales auront été plus violentes encore. Il n'est d'ailleurs pas exclu que de petites tornades aient pu toucher le village de Sint Gillis Waas ainsi que la région de Leuze en Hainaut.

L'orage est arrivé par la frontière française, c'est d'abord la région tournaisienne qui a été touchée par des pliues diluviennes ainsi que par la foudre qui est tombée sur une maison causant un début d'incendie, tandis que l'entité d'Antoing a été touchée par de violentes chutes de grêle : des grêlons de la grosseur d'un oeuf sont tombés sur la cité du prince de Ligne. Dans le pays de Waas et la région de Renaix, de gros grêlons de 5 centimètres de diamètre ont été observés.

Ensuite l'orage s'est dirigé vers les régions de Gand, du Brabant, et puis d'Anvers; l'activité électrique était particulièrement importante avec des éclairs continus (principalement intra-nuageux) donnant un spectacle un peu effrayant du ciel nocturne. Près de 30.000 éclairs au total ont été observés durant cet épisode orageux. On notera aussi la fréquence étonnante avec laquelle les éclairs se sont succédé. En maints endroits, moins d’une seconde s’écoulait entre deux flashes et le grondement de tonnerre a été continu pendant plus de ving minutes.
Même si la majorité de ces décharges étaient intranuageuses, des dégâts dus à la foudre  provoquant des débuts d'incendie ont été signalés à Hal et Liedekerke. Des arbres ont aussi été arrachés à Affligem, Overijse et Kortenberg.

Des dégâts dus à cet orage ont encore été signalés à Beauraing, Couvin et Marche, les deux premières entités se remettant à peine des dégâts dus aux précipitations des orages de l'après-midi précédente.

Cet orage, particulièrement étendu, était un MCS (mesoscale convective system) ou système convectif de méso-échelle en français: il s'agit à la base d'orages multicellulaires, voire supercellulaires, qui se sont ensuite regroupés en un "amas orageux" de grande échelle de plus de 100 kilomètres de diamètre. Dans certaines stations météo, on a noté jusqu’à 34 litres de pluie au mètre carré. Par rapport aux orages de la veille, c'étaient donc le vent et la foudre qui ont été à l'orgine des dégâts plutôt que les quantités de précipitations.

Après le passage de cet orage, on a eu droit à quelques jours plus frais et assez gris, avant de connaître à partir du 29 mai  à nouveau un temps ensoleillé et doux. Mais cela n'a pas empêché des stations météo placées dans des cuvettes bien exposées et propices à accumuler l'air froid, d'enregistrer des températures fraîches au petit matin avec par exemple 1.8°C enregistrés au lever du soleil le 30 mai, ainsi que du gel au sol.


Les habitants du centre et de l'ouest de la Belgique se souviendront de cet orage
particulièrement
électrique du 26 mai 2009, vers 3h du matin, photographié ici à Braine l'Alleud.
Photo : Cédric de Keyser.

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.


Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)



Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec les tendances saisonnières.

La tendance annoncée ce mois-ci fût encore conforme à ce qui a été observé : la tendance orageuse allant crescendo, avec la prévision d'orages violents en dernière décade, ce qui a été observé. Une température supérieure aux normales, une pluviométrie plus faible que la normale mais avec de grandes disparités dues aux orages : tout cela fut parfaitement prévu ce mois-ci encore par MeteoBelgique.

Tendances saisonnières pour Mai 2009
(publiées le 30 avril 2009)



mai 2009

Indice confiance : 70%
Un mois assez chaud, dont l'instabilité augmentera graduellement.
Température
(écart à la normale)
Supérieure à la normale
Chart will load here
Précipitations
(% de la normale)
Légèrement inférieures à la normale
Chart will load here
Insolation
(% de la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Résumé 1ère décade 2ème décade 3ème décade
Type de temps
Température

Nous confirmons la tendance annoncée, depuis plusieurs mois déjà d'ailleurs, de ce mois de mai 2009 : le mois sera globalement assez chaud pour la saison, et les hautes pressions, jamais très éloignées de nos régions, nous tiendront éloignés des perturbations majeures : la fréquence des précipitations sera assez faible. Pour les quantités cumulées pour le mois, c'est nettement plus délicat : la tendance orageuse, qui ira en s'amplifiant au fur et à mesure que le mois s'avancera, pourrait bien brouiller les cartes et donner des précipitations importantes. Comme toujours sous les orages, des différences très nettes au niveau des cumuls pourront se jouer à quelques dizaines de kilomètres près.
Pour résumer, une première décade qui ira crescendo au niveau température et qui sera globalement sèche. Après un léger rafraîchissement en cours de seconde décade, somme toute classique à cette époque des Saints de glace, la tendance reviendra à un temps à nouveau très doux, quoique à l'instabilité grandissante. Cette instabilité sera particulièrement présente en dernière décade, où les orages pourront être localement violents. La toute fin de mois (à moins que ce soit pour le début du mois de juin) devrait connaître une nette diminution des températures.

Newsflash

Prochains jours

Samedi 17° 26°
Dimanche 14° 28°
Lundi 16° 29°
Mardi 18° 31°
Mercredi 19° 32°

Relevé à 07:50

  • Ostende : 19°
  • Gand : 18°
  • Anvers : 20°
  • Bruxelles : 18°
  • Charleroi : 16°
  • Namur : 16°
  • Liège : 17°

Météo à la une

  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !
  • Graphique d'ensoleillement

    Graphique d'ensoleillement

    Nos abonnés Premium peuvent maintenant consulter l'ensoleillement des dix derniers jours.

Observation temps réel

Bra s/Lienne à 08:03
Température : 13.6°C
Pression : 1012 hPa
Humidité : 87%
Précipitation (24h) : 0 mm
Vent : Ouest (très faible)