• Se connecter

La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

>
PériodeType de masse d'airCause
du 1 au 10

Maritime

Dépressions Islande => Scandinavie

du 11 au 16

Maritime

Dépression Islande GB

du 17 au 18

Maritime Polaire

Dépression => Scandinavie
le 19

Maritime

Anticyclone Espagne

le 20

Maritime

 Dépression GB

du 21 au 25

Maritime

Dépression Nord Belgique et Anticyclone au Sud

du 26 au28

Maritime

Zone de HP sur nos régions

du 29 au 31

Maritime

Dépression Nord Belgique et Anticyclone au Sud

Bilan chiffré du mois



Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

6.1

152.1 (26)

51.9

Normales 1981-2010*

3.9

81.0 (19.3)

45.1

Ecart

2.2

71.1 (6.7)

6.8

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Le bilan complet se trouve ici : Relevés pour décembre 2011.
Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.

Commentaire

Le début du mois de décembre 2012 a été sous l'influence d'un temps perturbé, doux et assez venteux jusqu'au 5 décembre, la température y fut ensuite plus fraîche durant quelques jours et la nuit précédent et le matin du 6 décembre, la neige a fait son apparition dans les hautes Fagnes et en Ardenne, au dessus de 500 m.

Après cet intermède légèrement et temporairement hivernal, le temps doux, perturbé et venteux repris ses droit jusqu'en fin de première décade. Le 10 et le 11 furent temporairement plus calmes et le 11 décembre enregistra le minima à Uccle le plus froid de ce mois de décembre, mais la température ne descendit guère en dessous des 0°C pour autant, donnant ainsi un mois de décembre sans jour de gel en cette station, comme cela était déjà arrivé de par le passé en 1988 et en 1974.

Mais la douceur et les perturbations prirent à nouveau le dessus dès le 12 décembre et le 13 décembre, le vent devenant fort à très fort, avec des rafales jusqu'à 80 ou 90 km/h.
La cause en a été une dépresssion de tempête
- nommée Gunther par les météorologues allemands - qui a traversé le nord de la France entre le 12 au soir et le 13 après-midi et qui a été accompagnée de vents tempétueux sur les régions voisines, dont particulièrement la province de Hainaut où les pompiers ont eu fort à faire pour dégager des voies d'arbres tombés (comme sur l'autoroute E42 à Froyennes) et des câbles arrachés. Des dégâts ont aussi été constatés en Brabant Wallon (Tubize particulièrement), et dans la région de Huy.

Les rafales maximales enregistrées pour le passage de Gunther l'ont été en matinée du 13 et on a ainsi mesuré comme vitesse maximale des rafales : 83 km/h à Zaventem , 93 km/h à Lille, 83 km/h à Cherleroi et Liège (Bierset) ainsi que 81 km/h à Beauvechain.

Une seconde dépression de tempête, nommée Joachim cette fois-ci, a traversé notre pays la nuit du 15 au 16 décembre. Très creuse, elle a fait un moment craindre le pire, mais est finalement passée plus au sud que prévu initialement, soit en plein sur notre pays : la capitale a ainsi enregistré ce jour une pression minimale de 969 hPa. Les vents les plus violents sont généralement présents au sud-est de la dépression, et à part l'extrême sud de la Belgique, notre pays a été relativement épargné par la tempête.

Après le passage de tempête, c'est le froid qui s'est engouffré le vendredi soir provoquant alors des chutes de neige importantes à basse altitude, voire en plaine comme à Bruxelles où 7 cm de neige seront encore mesurés au petit matin du 17. Néanmoins, elle ne persistera pas longtemps, les températures restant positives sur la Capitale.

La neige a fait son apparition en fin de journée et en soirée du 16 décembre 2011 donnant
un enneigement dans le centre et l'Est de notre pays, comme ici à Sautin, le 18 décembre.

Photo : Catherine Marique. 

Par ailleurs, dans l'est de la Belgique, une couche d'environ 15 à 20 centimètres de neige a été mesurée. Le 16 au soir, plus de 100 camions se sont retrouvés bloqués pendant quelques heures à hauteur de Vaux-Chavanne sur la E25 en direction de Liège.
Pour le plus grand plaisir des amateurs de glisse, les pistes de ski de Botrange et de Baraque Fraiture ont pu être accessibles au public grâce à une accumulation d'une vingtaine de centimètres de neige et celle-ci y a perduré jusqu'au jour de Noël, permettant à ces régions de Hautes Fagnes de connaître un Noël blanc cette année-ci encore. 

Mais la fréquence et l'intensité des précipitations de ces derniers jours a eu comme conséquence de mettre des cours d'eau en alerte de crue, deux campings ont ainsi été inondés inondés à Couvin le 17 décembre. En province de Luxembourg, les alertes de crue concernaient la Semois, la Chiers, la Vierre, la Lesse et la Lhomme; tandis qu'en province de Namur, c'étaient la Lesse, le Ry de Rome, le Ry Pernelle et l'Eau Noire qui étaient concernés.

Sous l'influence d'un anticyclone situé au sud de nos régions, la majorité de la dernière décade fût cependant plus calme et les précipitations plus rares. On est cependant resté sur le flanc Nord de cet anticyclone, l'humidité et la douceur sont dès lors restés au rendez-vous. Seuls les derniers jours du mois furent à nouveau sous l'influence de perturbations. Ainsi, le soir du 29 décembre, des orages ont touché les provinces de Flandre Orientale, d'Anvers, du Hainaut et des Brabants flamand et wallon. Dans le Tournaisis, des rafales de vent associées à cet orage ont occasionné des dégâts. Contrairement à ce qu'on a pu lire dans la presse, il ne s'agissait donc pas de tornade ni encore moins de mini-tornade, qui est un terme qui n'a aucune valeur scientifique, pure invention journalistique. 

Le matin du 30 décembre, les hauteurs connaîtront un nouvel enneigement temporaire (au dessus de 550 m environ), mais la douceur reprendra ces droits rapidement : du matin du 30 à la nuit du réveillon de la Saint-Sylvestre, les températures augmenteront pour atteindre des valeurs particulièrement remarquable pour la saison la nuit du réveillon ainsi que le premier jour de l'An neuf.

En conclusion, on gardera de ce mois de décembre 2011 le souvenir d'un mois doux, particulièrement pluvieux, aux nombre de jours d'orage très élevé pour un mois d'hiver et malgré tout la présence de quelques jours de neige dans un mois surtout influencé par les perturbations atlantiques, douces et parfois tempétueuses. 

Averses de neige aux lacs de l'Eau d'Heure, le 18 décembre 2011.
Photo : Linda Boghmans. 

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.


Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)



Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec les tendances saisonnières.

Décembre avait été annoncé par MeteoBelgique comme plus chaud que la normale, avec deux premières décades chaudes, des possibilités de neige jusqu'en plaine en fin de seconde décade et une dernière décade plus fraîche sous influence anticyclonique. Ce fût bien le cas, même si finalement l’anticyclone de la dernière décade, qui nous a bel et bien influencé et protégé globalement des précipitations, n'a pas été aussi bien placé pour nous que prévu pour nous gratifier des températures plus froides comme cela avait été prévu. Mais à part cela, les tendances annoncées ont été bien observées !

Tendances saisonnières pour décembre 2011
(publiées le 30 novembre pour nos abonnés Premium)



décembre 2011

Indice confiance : 65%
Retour des perturbations en première partie, plus froid et plus sec en fin de mois.
Température
(écart à la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Précipitations
(% de la normale)
Légèrement supérieures à la normale
Chart will load here
Insolation
(% de la normale)
Légèrement inférieure à la normale
Chart will load here
Résumé 1ère décade 2ème décade 3ème décade
Type de temps
Température

Proche de la  normale Le début du mois de décembre marquera un contraste très net avec le temps de la fin novembre : le retour de la pluie en quantités modérées (les quantités de précipitations récoltées au pluviomètre auront été particulièrement faibles durant ce mois de novembre 2011) et du vent; dès le premier jour du mois de décembre 2011. Une première décade plutôt douce pour la saison, aux perturbations fréquentes. Les quelques flocons éventuels, lorsque les flux prendront un caractère maritime polaire, ne concerneront que les Hauteurs de notre pays.
Cette tendance devrait se poursuivre en seconde décade, mais avec une plus grande probabilité de voir quelques flocons en plaine. Ensuite, le temps devrait se refroidir sous l'action d'une poussée anticyclonique, mais les précipitations seront plus rares aussi. Un temps calme, modérément froid et aux brouillards parfois tenaces et souvent givrants, devraient concerner la période de fin d'année 2011.

Newsflash

Prochains jours

Lundi 18° 29°
Mardi 18° 30°
Mercredi 19° 32°
Jeudi 21° 33°
Vendredi 20° 32°

Relevé à 11:30

  • Ostende : 22°
  • Gand : 27°
  • Anvers : 26°
  • Bruxelles : 26°
  • Charleroi : 24°
  • Namur : 25°
  • Liège : 26°

Météo à la une

  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !
  • Graphique d'ensoleillement

    Graphique d'ensoleillement

    Nos abonnés Premium peuvent maintenant consulter l'ensoleillement des dix derniers jours.

Observation temps réel

Braine-l'Alleud à 11:30
Température : 27.3°C
Pression : 1017 hPa
Humidité : 51%
Précipitation (24h) : 0 mm
Vent : Ouest (très faible)