• Se connecter

Niveau : initié

Durant la journée du 25 mai et dans la nuit du 25 au 26, de très violents orages s’abattent sur notre pays.
La province du Hainaut a été particulièrement touchée et on ne compte plus les habitations endommagées et les arbres arrachés.
De fortes quantités de précipitations ont également eu lieu ainsi que de puissantes rafales de vent.
Certains dégâts localisés peuvent avoir été causés par des  microrafales très violentes. On n’exclut pas non plus la possibilité de tornades.
Quoi qu’il en soit, ces épisodes orageux resteront dans les mémoires comme parmi les plus violents de ces dernières années.
mb_hr_blue_ball.gif


1. Situation atmosphérique

1.1.    Situation synoptique d’altitude

Le 24 mai, un système dépressionnaire se situe dans l’Atlantique Nord tandis qu’un système de haute pression concerne les régions méditerranéennes.


Une goutte froide d'altitude se positionne sur l'Espagne et le Portugal.
Source  : Wetter3.de


Vingt-quatre heures plus tard, cette goutte froide remonte tout doucement vers le Nord
en apportant sur notre pays un flux d'altitude orienté au Sud-Sud-Est.

Source  : Wetter3.de

A très haute altitude, on retrouve un courant jet rapide se situant sur l’Europe du Nord tandis qu’un courant jet ‘’secondaire’’ se creuse sur l’ouest de la France


Source  : Estofex

1.2.    Analyse de surface

Dans les basses couches de l’atmosphère,  de l’air chaud et humide et très instable recouvre notre pays et ce contexte permet le  développement d’une énergie potentielle très importante (cape supérieure à 3000j/kg). Une telle valeur est extrêmement rare chez nous et n’arrive que quelques fois par décennies.


Source  : Estofex

Les indices de soulèvement (li - Lifted Index) sont également très négatifs.


Source  : Estofex

La différence de températures entre la haute et la basse altitude avoisine les 30 degrés ! Une telle différence a permis le développement d’une forte instabilité de l’air, favorable au déclenchement d’orages.
     


Source  : Estofex


Mais dans le même temps, une puissante couche d’inversion se situant approximativement à 1000 mètres d’altitude empêche tout développement convectif conséquent. Seule l’approche d’un front ou une puissante convection  permettrait à cette couche d’inversion d’être percée. Et c’est ce qui se passât durant l’après midi du 25.
En surface, une dépression va se creuser durant l’après midi du 25 accentuant le caractère instable dèjà bien présent.

Cette dépression de surface va s’accompagner d’un jet de basses couches accentuant dès lors les cisaillements des vents et par la même occasion l’hélicité dont les valeurs atteindront les  250m²/s². De telles valeurs sont, en cas de potentiel orageux, très favorables aux développements d’orages supercellulaires.

Evolution de la méso dépression de surface ; Source des images : Meteocentre

1. Aux environs de 16 h UTC, on retrouve cette méso dépression  (environ 1010 hpa),  entre la Normandie, l’Ile de France et la Picardie.


2. Aux environs de 20 heures UTC, on retrouve cette méso dépression située entre le Nord Pas de Calais, la Picardie et la Champagne Ardennes
 

3. Et enfin, aux environs de minuit UTC, cette méso dépression se situe sur notre pays s’étant creusé assez fortement (1008hpa).
 


En résumé,  tous ces paramètres prévus par les modèles météo indiquaient un très fort potentiel orageux avec un risque non négligeable de violentes chutes de grêle, de puissantes rafales de vent et même un risque de possibles développements de tornades.
La zone la plus concernée semblait être l’ouest du pays en soirée et en début de nuit, et également  le nord et le nord est du pays en fin de nuit.
 

mb_hr_blue_ball.gif

2. Evolution et suivi de la situation

Dans la matinée du 25, un MCS en cours d’affaiblissement, se situe sur le Nord de la France.
Seule la partie sud du système reste très active et un contexte favorable (humidité, chaleur, cisaillement) va permettre un renforcement provisoire du système orageux lorsque celui-ci va aborder notre pays aux environs de 12 heures.


Source  : Sat24

Ce MCS traverse la Botte du Hainaut en apportant d’intenses chutes de grêle sur son passage.
La région de Viroinval est particulièrement touchée par ces grêlons dont certains atteignent la taille d’un œuf de pigeon.
Un peu plus tard, c’est au tour des régions de Beauraing et de Marche en Famenne de subir de violentes chutes de grêle. Certains grêlons atteignent les 5 cm de diamètre et causent d’importants dégâts aux toitures.

Photo : Mammatus

 Par après, le système orageux perd de son intensité en remontant vers les Hautes Fagnes et quitte notre pays en fin d’après midi.


Source  : Sat24

Mais en cette fin d’après midi- début de soirée, l’arrivée d’un front froid provoque une nouvelle activité orageuse qui s’intensifie sur le centre ouest de la France. A l’avant de ce front se développe des orages qui s’organisent pour former un nouveau MCS, qui va surtout concerner  le sud est du Royaume Uni.  Une ligne d’orages  atteint l’ouest de notre pays en y apportant d’importantes quantités de précipitations.

 

Source  : Sat24

Aux environs de 19 heures, ces orages quittent notre pays.
Durant le courant de la soirée, des orages préfrontaux concernent le centre et le Nord de la France. Ces orages s’accompagnent d’une très forte activité électrique et certains d’entre eux évoluent en orages supercellulaires. L’un d’entre eux aborde le département du Nord Pas de Calais et y développe d’intenses chutes de grêle. A certains endroits, les grêlons dépassent les 10 cm de diamètre !!!

En fin de soirée, une forte anomalie de tropopause associée au front froid concerne le Nord de la France.
Dans le même temps, une méso dépression se creuse et interagit avec notre front froid provoquant une augmentation des cisaillements des vents.

A minuit, deux MCS sont bien visibles. Le premier se situe sur la région Parisienne tandis que le second se situe sur le Nord Pas de Calais.


Source  : Sat24

Aux environs de deux heures, les deux MCS finissent par se fusionner entre eux et  n’en forme plus qu’un seul, puissant et destructeur!

Ce MCS atteint notre pays en début de nuit et touche violemment le Hainaut.
 


Source  : Sat24

 


Violence des précipitations aux premières heures du 26 mai 2009.
Source  : Meteox


De très violentes rafales de vents se produisent. Localement, ces rafales ont pu dépasser les 130km/h. De fortes chutes de grêle se produisent sur la région d’Antoing.
Dans la région de Maubray, de puissantes microrafales sont probablement à l’origine de nombreux dégâts. On ne compte plus les arbres arrachés et les toitures endommagées. De même, une ou plusieurs tornades pourraient être à l’origine de dégâts très localisés.
Les régions de Charleroi et de Mons n’ont pas non plus été épargnées par cette tempête orageuse.
Mais ces orages finissent par remonter vers le nord du pays aux environs de 4 heures du matin laissant derrière eux d’innombrables dégâts !
 
mb_hr_blue_ball.gif

3. Les dégâts

La province du Hainaut a été particulièrement touchée et nombreuses sont les zones ou on a observé d’importants dégâts.

a.    Le Hainaut Occidental

Les régions de Tournai, Mouscron, Antoing, Peruwelz et Leuze ont été particulièrement touchées.
*A Tournai, la foudre s’est abattue sur une maison
* A Mouscron, on a relevé plus de 35 mm de précipitations provoquant l’inondation de plusieurs caves
*A Antoing, des grêlons de 5cm de diamètre ont provoqués des dégâts aux toitures
* A Maubray et Vezon, on ne compte plus les arbres arrachés et les habitations endommagées. Des microrafales et/ou des tornades ont pu être à l’origine de dégâts très localisés
*Dans la région de Leuze, on a relevé plus de 30 mm de pluies provoquant également l’inondation de plusieurs caves et rez de chaussées. Plusieurs arbres ont également été mis à terre
* Peruwelz n’a pas non plus été épargné, plusieurs arbres ont fait les frais de cette tempête
*A Ath, une maison a également été touchée par la foudre






Photos : Jean Yves Frique

 

b.    La région Montoise
Plusieurs communes ont été touchées par les intempéries mais dans l’ensemble, cette région a été moins sévèrement touchée que le Hainaut Occidental, hormis les environs d’Erquelinnes.
Une possible tornade ou une violente microrafale pourrait être à l’origine de la destruction d’une grange à Hantes Wihéries.
 

Photos : Jean-Jacques Baldos         
 
c.    La région de Charleroi
La région de Charleroi n’a pas non plus été épargnée. D’innombrables arbres ont été mis à terre par la tempête orageuse.
*A Courcelles, la foudre s’est abattue sur une ancienne biscuiterie
*A Roux, des arbres abattus ont bloqué plusieurs entrées de garage
* A Gouy Lez Piéton, des dégâts ont été observés un peu partout et une serre s’est envolée

mb_hr_blue_ball.gif



Remerciements

MeteoBelgique tient à remercier Monsieur Jean Yves Frique, auteur du dossier qui a servi à l'élaboration de cet article.

Newsflash

  • Résumé août 2018

    Résumé août 2018

    Ce mois d'août 2018 a été caractérisé par des températures, une insolation et des précipitations proches des normales. (Station de référence : Uccle).
  • Tendances saisonnières du 31 août

    Tendances saisonnières du 31 août

    Que nous réserve l'automne 2018 ? Pour tout savoir, jusqu'à trois mois, pour nos abonnés PREMIUM
  • Bilan de l'été 2018

    Bilan de l'été 2018

    L'été météorologique 2018 aura été exceptionnellement chaud et sec (fréquence des précipitations). Voici les chiffres.
  • Résume juillet 2018

    Résume juillet 2018

    juillet 18 : températures et insolation très anormalement excédentaires, précipitations exceptionnellement déficitaires en fréquence (normales en quantité).
  • Bilan de la vague de chaleur de juillet-août 2018

    Bilan de la vague de chaleur de juillet-août 2018

    Longue et puissante, la vague de chaleur 2018 s'avère remarquable et digne des plus grandes. Explications et comparaisons.

Prochains jours

Vendredi 17° 17°
Samedi 18°
Dimanche 11° 20°
Lundi 16°
Mardi 17°

Relevé à 19:10

  • Ostende : 15°
  • Gand : 15°
  • Anvers : 16°
  • Bruxelles : 16°
  • Charleroi : 15°
  • Namur : 15°
  • Liège : 15°

Météo à la une

  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !
  • Graphique d'ensoleillement

    Graphique d'ensoleillement

    Nos abonnés Premium peuvent maintenant consulter l'ensoleillement des dix derniers jours.

Observation temps réel

Chiny (Pin) à 19:13
Température : 13.6°C
Pression : 1016 hPa
Humidité : 55%
Précipitation (24h) : 5 mm
Vent : Ouest (faible)