• Se connecter

Niveau : initié   

Lorsque nous nous sommes concertés pour choisir une journée à analyser, il était bien clair pour tous les membres de l'équipe qu'il fallait prendre la journée du 26 novembre 2005, date de la première offensive hivernale en Belgique.

Tout d'abord, il n'est pas du tout exceptionnel de rencontrer de la neige en plein mois de novembre, même s'il est vrai que des accumulations proches voire légèrement supérieures à 20cm dans le centre de la Belgique sont rarement observées à cette date. Mais nous tenons à le préciser: c'est un phénomène remarquable et non exceptionnel.

Cette première offensive hivernale aura aussi permis à MeteoBelgique de prouver une nouvelle fois le sérieux de ses informations. En effet, MeteoBelgique prévoyait des accumulations importantes de neige pour le centre du pays malgré ce que beaucoup auront pu entendre dans les médias qui titraient tous une énorme surprise. Une alerte neige Orange a effectivement été déclenchée dans la soirée du 25.

Pourtant il est vrai que cela s'est joué à peu de choses. Décortiquons donc le déroulement des événements:

Cartes synoptiques

C'est devenu une tradition: chaque situation analysée aura sa carte synoptique. Elle s'avère ici indispensable pour tenter de comprendre ce phénomène et, surtout, elle nous aura permis de prévoir cette situation. Comme quoi, les modèles numériques ont de réelles limites à ne pas négliger.

La situation atmosphérique est alors assez claire et typique d'un blocage anticyclonique, aussi appelé une barrière anticyclonique: un anticyclone centré sur l'Océan Atlantique remonte jusqu'au Groënland, empêchant la circulation océanique. Il émet même une dorsale sur l'Islande, ce qui a pour conséquence de ramener davantage d'air froid sur nos régions. Nous sommes alors sous influence d'air humide d'origine polaire.

La dépression centrée alors sur le Nord des Pays-Bas est essentiellement constituée d'air froid. Il s'agit d'un Vortex: une dépression polaire qui s'est décrochée de la Scandinavie et qui est descendue sur l'Europe Occidentale, emportant de sérieuses réserves d'air froid en altitude.

Ce qui nous intéresse au premier plan, ce sont les front occlus s'enroulant autour de ce noyau de basse pression. Ce sont ces fronts qui vont créer l'événement...


Source : Met-Office

Cartes d'altitude - 500 hPa

Nous utiliserons ici les cartes d'altitude essentiellement pour les températures aux différents niveaux. Pour avoir de bonnes conditions hivernales, il est indispensable d'avoir de l'air bien froid en altitude.

La situation du 26 novembre nous plaçait dans de l'air relativement froid en altitude avec des valeurs proches de -35°C, ce qui est nécessaire pour de la neige. Lors des averses hivernales, des valeurs de -40°C sont espérées pour favoriser le gradient thermique.


Source : Wetterzentrale

Cartes d'altitude - 850 hPa

Il est courant de donner des limites pluvio-neigeuses à partir de quelques seuils de température à 850 hPa car il est évident que c'est un des points-clés de la question: pluie ou neige?

Généralement, on admet qu'une valeur de -7°C à 850 hPa est suffisante pour amener les flocons en plaine. Mais il est une chose à laquelle on ne songe plus souvent: où se trouve la valeur des 850 hPa? Car elle varie sans cesse! Elle n'est pas bloquée à 1450m comme beaucoup semblent le croire!

Le modèle GFS annonce la ligne des -5°C traversant une large moitié Sud-Est de notre territoire. Mais cette température a été relevée à 1200m et non 1450m! L'air était donc largement suffisamment froid que pour espérer des flocons qui arrivent au sol.


Source : Wetterzentrale

Carte de précipitations

Les cartes de précipitations (GFS) donnent de la neige modérée sur le pays, exceptés le Tournaisis et les Flandres où le modèle s'attend plutôt à de la pluie.


Source : Wetteronline

Une autre carte, plus "générale", montre les zones de précipitations. Nous y avons inclus la situation frontale montrant donc les deux fronts occlus nous intéressant:


Source : Wetteronline

L'explication

Mais que s'est-il donc passé? Comment se fait-il que la plupart des prévisions belges se soient "plantées"?

Une explication assez originale permet de comprendre ce phénomène: Tout le monde s'est retrouvé, un jour ou un autre, sur un manège en train de tournoyer sans cesse. Et vous avez tous déjà constaté que plus on se trouve près des extrémités, plus cela va vite et plus cela vous entraîne vers l'extérieur. Par contre, en se trouvant au plus proche du centre du manège, cela va beaucoup moins vite et il y a plus de stabilité.

C'est exactement ce qu'il s'est passé lors de cette situation: les fronts occlus ont continué à s'enrouler autour du centre dépressionnaire. Celui-ci descendait lentement vers la Hollande. C'est précisement cette descente qui a ramené les fronts sur notre pays. La suite est aisée à comprendre: plus proche du centre dépressionnaire, les fronts étaient peu mobiles et gardaient une certaine intensité alors qu'ils se trouvaient pile poil sur le centre du pays.


Le Boulevard de la Woluwe à Bruxelles en pleine tourmente hivernale
durant la nuit du 26 novembre 2005. Photo : O. Boyer

Animation radar

L'animation créée par MeteoBelgique ci-dessous montre l'épisode neigeux dans son entièreté. On y remarque la présence du premier front occlus sur la Hollande. Il semble peu mobile et l'on n'a pas vraiment l'impression qu'il va descendre sur nos régions. Et pourtant, il commence à s'enfoncer progressivement vers nos régions en gardant son intensité modérée. Nous devons cela au centre de la dépression qui se décale de plus en plus vers nos régions. Il se positionnera progressivement sur la Hollande, faisant transiter le premier front sur notre pays. On peut d'ailleurs remarquer que l'enroulement se fait au Nord-Est de la Hollande et descend petit à petit vers le centre.

A l'arrière de celui-ci, une accalmie avant l'arrivée du second front, s'étant réactivé quelque peu en passant par la mer du Nord. Ce fut la deuxième vague hivernale de cet épisode. Derrière celui-ci, quelques averses se sont infiltrées sur notre pays mais elles diminuaient très vite d'intensité en entrant dans les terres.


Source : http://www.weersite.net

Animation Satellitaire

Voici l'animation satellitaire en RGB (Red Green Blue) du MeteoSat Second Generation (MSG). On y voit facielement le front froid nous traversant. L'occlusion (en brun) s'enroule alors autour du noyau dépressionnaire près de la mer du Nord et ensuite sur la Hollande. Ce front traverse la Belgique à la fin de l'animation.


Source : Eumetsat

Cette première offensive hivernale de la saison 2005/2006 aura plus que marqué les esprits. Il est évident que les 20 cm de neige relevés à Waterloo par Xavier Lizin est une chose assez inattendue et qui plus est, prévue assez tard. Mais une fois encore, MeteoBelgique peut se féliciter de réussir des "coups" comme ceux-ci.


Photo : X. Lizin

Newsflash

  • Les Noëls blancs en Belgique

    Les Noëls blancs en Belgique

    Analyse statistique sur l'enneigement à Noël en Belgique durant ces 30 dernières années.
  • Résumé octobre 2017

    Résumé octobre 2017

    Octobre 2017 : températures anormalement excédentaires, quantité de précipitations anormalement déficitaires, insolation normale
  • Neige en automne : pas si rare ?

    Neige en automne : pas si rare ?

    La neige est évidemment surtout présente en hiver, mais il arrive parfois qu'elle arrive dès l'automne, dans nos Hautes Fagnes bien sûr,mais parfois aussi dans le reste du pays.
  • Tendances saisonnières du 31 octobre

    Tendances saisonnières du 31 octobre

    Que nous réserve l'hiver cette année ? Pour tout savoir jusqu'à trois mois, via notre abonnement PREMIUM
  • Flash du 17 octobre: Soleil rouge !

    Flash du 17 octobre: Soleil rouge !

    Ce matin beaucoup de Belges l'auront vu : un soleil rouge-orangé, alors que le soleil était déjà levé depuis un bon moment. Explications.

Prochains jours

Lundi
Mardi 10°
Mercredi 12°
Jeudi 14°
Vendredi 10° 12°

Relevé à 02:30

  • Ostende : 3°
  • Gand : 4°
  • Anvers : 4°
  • Bruxelles : 3°
  • Charleroi : 0°
  • Namur : 1°
  • Liège : 3°

Météo à la une

  • Consulter MeteoBelgique partout

    Consulter MeteoBelgique partout

    MeteoBelgique vous accompagne partout, via votre PC, tablette ou smartphone !
  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !

Observation temps réel

Andenelle à 02:42
Température : 2.8°C
Pression : 1024 hPa
Humidité : 91%
Précipitation (24h) : 0 mm
Vent : Ouest (très faible)