Vigilance météo

 

Meteo Pro

Découvrez Meteo Pro !

 

Risque de précipitations

Consulter le risque de précipitations sur MeteoBelgique


Communauté Flash du 28 octobre : la tempête Christian
Flash du 28 octobre : la tempête Christian PDF Imprimer Envoyer

FLASH INFO :

Le point sur la tempête Christian du 28 octobre 2013.


Une tempête, baptisée Christian par les météorologues allemands, accompagnée de vents violents, est passée sur notre pays cette nuit et ce matin du 28 octobre 2013 en y occasionnant des dégâts dus au vent; des chutes d'arbres, principalement.

 

mb_hr_blue_ball.gif


Une tempête ?

La tempête qui nous a touché en fin de nuit et ce matin du 28 octobre est un "cyclone" extra-tropical. Il ne faut pas confondre ce terme avec celui de cyclone tropical : si ce dernier tire son énergie à partir des températures élevées des eaux océaniques, le premier tire son énergie de la chaleur de l'atmosphère.


Situation synoptique du 28 octobre 2013 à 0h TU : on voit bien le complexe dépressionnaire
dont le noyau dépressionnaire qui va nous concerner qui arrive sur l'Angleterre.
On remarque aussi les isobares serrés, sur les côtes Atlantiques françaises du Nord notamment :
c'est d'ailleurs là que les rafales de vent les plus importantes seront mesurées.
Source : Hirlam

 Il se génère dans l'Atlantique Nord dans la zone atmosphérique où l'air polaire et l'air tropical se rencontrent; aidé par la force de Coriolis, la dépression s'enroule et la pression en son sein descend rapidement. Il ne s'agit pas d'un phénomène rare, c'est même assez courant en automne et en hiver par situation de NAO+ (Oscillation Nord Atlantique positive).
Ce genre de tempête peut parfois générer des vents dignes d'un cyclone tropical de catégorie 1 voire 2 de l'échelle de Saffir-Simpson.  


Des dégâts dus au vent ont été signalés un peu partout sur notre territoire
suite à la chute d'arbres notamment, comme ici à Verviers.
source : RTL info


Outre les dégâts consécutifs à la chute d'arbres déracinés par le vent, on doit à l'heure actuelle, faire état de décès dans les pays limitrophes, en Grande-Bretagne, en France et aux Pays-Bas notamment : le bilan à l'heure actuelle (29/10 8h) fait état d'au moins 12 morts.

C’est au Royaume-Uni que la tempête a causé les plus gros dégâts avec des rafales qui ont dépassé les 130 km/h sur les côtes. Notons qu'en France, la Bretagne et la Côte Atlantique ne sont pas en reste. Ainsi au Cap Gris-Nez, une rafale de 147 km/h a ainsi été enregistrée ce lundi matin.

La Belgique aura été finalement relativement épargnée par la tempête et, à part à la station de Zeebruges, aucune rafale de vent de plus de 100 km/h n'aura été enregistrée dans notre pays (données provisoires, à confirmer). les plus grosses rafales enregistrées dans le réseau officiel ont été de :

Mise à jour du 29/10 :
Zeebruges (en bout des digues du port): 119 km/h
Bruxelles: 96 km/h
Bierset: 87 km/h
Florennes: 85 km/h
Chièvres: 94 km/h

Dans le réseau de MeteoBelgique, les stations de Wingene (Flandre Occidentale) et Ransberg (Brabant Flamand) ont enregistré les valeurs de vitesse de vent (rafales) les plus élevées avec respectueusement 90.1 et 88.5 km/h.

mb_hr_blue_ball.gif


Pourquoi avoir donné à cette tempête le nom de Christian ?

En 1954, Karla Wege, alors étudiante de l'Université, a proposé de nommer les dépressions et anticyclones qui causaient des dommages importants en Europe, pour rendre les cartes météorologiques plus lisibles pour le grand public. Elle devint ensuite une météorologiste célèbre à la télévision allemande, et démocratisa cette pratique. Une année sur deux, les météorologues allemands attribuent un prénom féminin ou masculin, par ordre alphabétique. Au départ, ce furent souvent des prénoms d’anciens météorologues qui furent mis à l'honneur. Cette année, les dépressions ont des noms masculins, et à l’inverse, les anticyclones sont féminins.

Pour la petite histoire, c'est Christian Widera, qui a acheté le nom de la tempête "Christian" auprès de l'université de Berlin. Depuis 2002, l'Institut de Météorologie de l'Université de Berlin a lancé la campagne "Adopt a vortex", qui propose de nommer, contre monnaie sonnante et trébuchante,  les dépressions (199 €) et les anticyclones (299 €). Le but étant de financer la recherche et d'intéresser le citoyen à la météorologie. Pourquoi pas, après tout ?

 
 878 visiteurs en ligne
                                                                                                                                          

Observation en temps réel

Enghien à 18:25
Température : 21.8°C
Pression : 1018 hPa
Humidité : 47%
Précipitation (24h) : 0 mm
Vent : Nord-Est (très faible)