• Se connecter
Vigilance météo
Vigilance météo

Les records de température d'un jour ont-il vraiment du sens ?

Vous l’avez sûrement vu dans la presse à plusieurs reprises ces derniers mois :
Aujourd’hui c’est le 18 avril le plus chaud depuis 1900 ! On a eu la nuit la plus froide pour un 1er mars !

Et hier, rebelote : le 31 juillet le plus chaud !

Mais que valent réellement ces records d’un jour ?
Pas grand-chose. MeteoBelgique vous explique ici pourquoi.

Explications :

Tous les météorologues et climatologues un tant soit peu sérieux vous le diront : ces records d’un jour n’ont aucune valeur scientifique.
Malheureusement certains présentateurs météo bien en vue à la télévision n'hésitent pas à mentionner ces records, repris alors par les médias bien contents de faire le buzz. Et le "météorologiste" aura fait parler de lui...

D'un point de vue météorologique, les relevés de température par jour ne signifient pourtant rien. Pourquoi ?

- Déjà il faut savoir sur quelle base on se situe pour la comparaison.
Est-ce un record de ces trente dernières années ? Depuis le début des mesures ? Si on se limite à Uccle, nous avons effectivement des valeurs journalières de minimum et maximum depuis le début des années 1900.
Le type d'abri a changé aussi (abri ouvert jusqu'en 1968, abri fermé ensuite). Par chance, les deux ont cohabité durant une assez longue période, permettant de comparer les valeurs des deux abris, saison après saison, et de proposer des correctifs. Il faut dont bien comparer des pommes avec des pommes (c'est à dire les valeurs avec correctifs) sinon on compare des pommes avec des poires. 
Il faut aussi s'assurer de prendre les mêmes référence de période : 8h - 8h. En effet, les relevés étaient fait manuellement à cette heure : le faire à minuit aurait été nettement plus fastidieux. Si, avec l'informatique et l'automatisation électronique les données 0h - 0h sont à présent utilisées, les observations 8h - 8h (qui se font encore) doivent être utilisées pour ici encore comparer des choses comparables. 
Une difficulté supplémentaire est qu'il existe une différence entre les observations synoptiques et les observations climatiques.
Dans les observations synoptiques, la température maximale est calculée à partir de valeurs moyennées sur une période d'une minute. Une température climatique maximale est déterminée sur un intervalle de temps de dix minutes afin de réduire la turbulence atmosphérique. La température maximale climatique est généralement de quelques dixièmes de degré inférieure à la température synoptique maximale.
Il convient donc d'être précis quant à l'utilisation des données, ce qui n'est malheureusement pas toujours le cas.

- Si nous prenons, pour chaque jour, les plus hautes températures maximales, les plus basses températures maximales, les plus hautes températures minimales et les plus basses températures minimales, cela fait 1460 (365 x 4) occasions de "battre un record" chaque année. En 2018 par exemple c'est arrivé à 29 reprises : autant d'occasions pour faire le buzz ?

- Il y a trop de variations d'un jour à l'autre : on pourrait battre un "record" un jour et ne pas le battre le lendemain alors que la valeur est plus marquée encore :
Imaginons que nous sommes le 29 décembre et que nous atteignons  - 11.0°C comme minima : il s'agirait d'un record journalier puisque la valeur la plus basse pour cette journée n'est que de - 10,7°C. Puis le lendemain, le 30 décembre, on descendrait à - 16.0°C, donc encore 5°C plus froid que la veille : ce ne serait pas un record journalier puisque le record pour cette journée est de -16.4°C : c'est tout à fait absurde.
Un autre exemple de démonstration par l'absurde avec les années bissextiles : imaginez que le 1er mars à Uccle, on aurait un record de chaleur, par exemple 22,3°C. Mais ... il y a un 29 février à 22,4°C. Que faudrait-il en penser ?

 Conclusion :

Nous l'avons vu, les records d'un jour n'ont aucun sens.
Devons-nous dès lors bannir tous les records de températures ?

Non, bien sûr. Mais nous devons nous limiter à des échelles cohérentes : record mensuels ou par décade et ce, en prenant des valeurs de températures cohérentes avec les correctifs nécessaires.

C'est ce que nous faisons ici, sur le site de MeteoBelgique, nous comparons les valeurs depuis 1900 pour Uccle, en tenant compte des correctifs nécessaires et en prenant la période 8h - 8h pour les mesures, partout où c'est possible. 
 

1369 visiteurs en ligne

A propos

Créé en 2001 par plusieurs passionnés de météorologie, MeteoBelgique n'a cessé de grandir et est rapidement devenu le site de référence en Belgique francophone fort de 20 années d'expérience dans les domaines des prévisions météorologiques, du réseau en temps réel et des analyses climatologiques.

Nous suivre

FacebookTwitter

Préférences des cookies

Nos partenaires et nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider si vous autorisez ou non l'utilisation de ces cookies. Néanmoins, certaines fonctionnalités pourraient ne pas fonctionner de manière optimale en cas de refus.