• Se connecter
Vigilance météo
Vigilance météo

Printemps 2020 : le bilan

Chart will load here

Comment interpréter ce graphique ?

Les boules représentent la saison ( PRINTEMPS ) depuis 1981, classées selon deux axes, celui des températures (horizontal) et celui des précipitations (vertical). Une saison dans les normes pour ces deux paramètres donnera une boule centrée sur les deux axes. Une saison chaude et sèche donnera une position de la boule en bas à droite, une froide et humide en haut à gauche.
L'insolation est caractérisée par la taille de la boule : au plus la saison aura été ensoleillée par rapport à la normale, au plus le diamètre de celle-ci sera important.

Saison PRINTEMPS, 2020 Normales
Température
°C
11.3 10.1
Insolation
heures
740.8 463.9
Précipitations
mm
105.6 187.8
Jours Précip.
jours
23 49.0

Commentaire

Le printemps météorologique 2020 aura été exceptionnellement chaud, à l'insolation très exceptionnellement excédentaire et aux précipitations très anormalement déficitaires en quantités et très exceptionnellement déficitaires en fréquence (station de référence : Uccle).
(Le printemps météorologique se compose des mois de mars, avril et mai).

Au niveau températures, tous les mois furent excédentaires, légèrement pour mars et mai, fortement pour le mois d'avril.

Au niveau précipitations, mars fut légèrement excédentaire, avril et mai furent déficitaires.

Au niveau de l'insolation, les trois mois furent fortement excédentaires.

Détails par mois : 

Uccle
Mars Avril Mai
Température (°C)
7.1  12.6 14.2
Précipitations (mm et j.)
 81.2
(12 j)
19.0
(5 j) 
 5.4
(6 j)
Insolation (h)
 161.9 277.7 301.2


On retiendra donc de ce printemps 2020, une saison chaude, sèche et très ensoleillée. Cette insolation est d'ailleurs hors norme, parce que le record depuis de début des mesures à Uccle (en 1887) était jusqu'à présent de 707,3 h, en 2011. Avec 740,8 h, le printemps de cette année 2020 a pulvérisé ce record !

Depuis la fin des années 2000 et cette dernière décennie, les printemps ont tendance à être plus chauds que la normale, mais surtout plus secs. D'ailleurs si on avait pas eu une première partie de mars encore bien arrosée, le bilan aurait encore été plus remarquable encore ! Alors qu'au 15 mars, l'optimisme était de mise quant au risque - limité - de sécheresse suite à une saison hivernale bien arrosée, le spectre de la sécheresse réapparaît bel et bien à nouveau en cette fin de printemps 2020 pour la saison estivale qui arrive.

Ce printemps 2020 peut être comparé, pour ces 40 dernières années, à ceux de 1993, et surtout 2017, qui sont fort proches de la position de ce printemps 2020 sur notre graphique (voir ci-dessus).

Voir aussi nos articles climatologiques mensuels :

Mars 2020 :

Résumé climatologique de mars 2020

Avril 2020 :

Résumé climatologique de avril 2020

Mai 2020 : 

Résumé climatologique de mai 2020

* Note importante concernant les moyennes : ce sont les moyennes de la période 1981-2010 qui font office de normales.

1190 visiteurs en ligne

A propos

Créé en 2001 par plusieurs passionnés de météorologie, MeteoBelgique n'a cessé de grandir et est rapidement devenu le site de référence en Belgique francophone fort de plus de 15 années d'expérience dans les domaines des prévisions météorologiques, des analyses climatologiques et du réseau en temps réel. MeteoBelgique regroupe également une communauté active à travers ses forums de discussion.