• Se connecter
Vigilance météo
Vigilance météo

Flash du 4 octobre : chaleur estivale tardive

Depuis le 25 septembre dernier, la Belgique a connu un temps estival d'arrière saison, qui s'est terminé ce mardi 4 octobre. En fin septembre et début octobre, les températures maximales observées étaient jusqu'à près de 10° supérieures aux normales à pareille époque. Les 25°C ont ainsi été dépassé six jours d'affilé à Uccle, du 28 septembre  au 3 octobre.

La cause en a été un anticyclone placé près de nos contrées, qui a amené sur nous des masses d'air subtropicales, avec comme conséquence des températures exceptionnellement élevées pour un début de mois d'octobre. Des records de température ont ainsi été battus, comme on peut le voir dans le tableau ci-dessous. A noter, les 28°C maximum enregistrés à Coxyde, plus chaud que Kleine Brogel, pourtant habitué à être la région la plus chaude de Belgique lors de périodes de chaleur.

Après la dissipation rapide des nappes de brume, le soleil sera omniprésent et les températures
grimperont au dessus de la barre des 25°C. Assez rare en octobre quand même !
Vue du village de Cerfontaine au matin du 2 octobre 2011
.
Photo : Webcam de Cerfontaine.

QUELQUES CHIFFRES COMPARATIFS

Le premier tableau montre quelques valeurs de températures maximales enregistrée en ce début octobre 2011 (1er octobre). La plupart d'entre elles sont des records mensuels pour la station. Celles-ci sont représentée par un (*).
Si le record n'a pas été battu, le record et la date se trouve indiqué au dessous.

Station
Uccle
Coxyde
Chièvres
Kleine Brogel
Max

26.9
27.1 le 6/10/21

28.0 (*)

28.9 (*)
27.8 (*)

 

Station
Bierset
Beauvechain
 St Hubert
Mont Rigi
Max

 25.3
26.3 le 7/10/65

26.5 (*)
 24.1 (*) 23.9 (*)

Le second tableau ci-dessous montre quelques valeurs pour les mois d'octobre qui ont connu pareil épisode remarquable de chaleur en octobre (valeurs pour la station d'Uccle) :

Octobre
2011 1990 1985 1921
T° max
26.9
25.7
26.6 27.1
nbre jours >25°C

3

1
1 7

 

CONCLUSION

Il n’est évidemment pas faux de dire que la période que nous venons de connaître est exceptionnelle, voire très exceptionnelle. Toutefois, il faut être très prudent lorsqu’on affirme que c’est du jamais vu. En effet, 1895 et 1921 ont été encore plus remarquables à ce propos et ce, probablement sur la quasi-totalité du territoire. Hélas, de nombreuses stations actuelles n’existaient pas encore, ou n’étaient pas au même endroit à l’époque, ce qui rend la comparaison plus difficile pour des régions comme Liège ou Charleroi par exemple.

En outre, il convient d’être encore plus prudent lorsqu’on dit y voir les effets du réchauffement climatique. Si celui-ci a peut-être contribué à l’excès de certaines températures, on ne peut en aucun cas dire qu’il a provoqué l’été tardif que nous venons de connaître. D’autant plus qu’en juillet et août 2011, on avait un peu l’impression que le réchauffement climatique avait disparu de nos régions, ce qui, évidemment, n’était pas vrai non plus.

Enfin, il est à noter que cette période de temps post-estival avait été prévue pour les derniers jours de septembre et du début octobre dans les tendances saisonnières publiées pour nos abonnés Premium le 31 août dernier.

Pour en savoir plus sur cet épisode, retrouvez l'article complémentaire et détaillé dans notre rubrique "Climat d'hier et d'aujourd'hui" ici.

1893 visiteurs en ligne

A propos

Créé en 2001 par plusieurs passionnés de météorologie, MeteoBelgique n'a cessé de grandir et est rapidement devenu le site de référence en Belgique francophone fort de 20 années d'expérience dans les domaines des prévisions météorologiques, du réseau en temps réel et des analyses climatologiques.

Nous suivre

FacebookTwitter

Préférences des cookies

Nos partenaires et nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider si vous autorisez ou non l'utilisation de ces cookies. Néanmoins, certaines fonctionnalités pourraient ne pas fonctionner de manière optimale en cas de refus.