• Se connecter
Vigilance météo
Vigilance météo

La neige en Belgique en avril

Avril n’est plus vraiment un mois de neige, mais plutôt un mois des « surprises neigeuses ».

Pourquoi « surprises » ?

En mars, bien souvent, les épisodes neigeux sont simplement une prolongation de l’hiver tandis qu’en avril, ils ont généralement lieu après une phase où le temps a déjà été printanier. Et la surprise sera d’autant plus grande que le retour à l’hiver sera abrupt.

Souvenez-vous d’avril 2016. À Bièvre par exemple, on relevait encore 21,0°C le 21 avril alors que le 25, on notait de la neige au sol ! À Mont-Rigi, on avait observé un très printanier 18,9°C le 21 avril, et de la neige au sol dès l’après-midi du 24 et, le 27, une couverture neigeuse de 16 cm !

Bien sûr, ces « surprises neigeuses » sont plus fréquentes en Haute Belgique qu’ailleurs mais, comme nous allons le voir, aucune région n’est vraiment épargnée.

Voici, date par date, les événements neigeux les plus intéressants d'avril.

Neige au sol en Hautes Fagnes ce 1er avril 2016 à Mont-Rigi. Mais cette année,
ce sera surtout la fin du mois qui sera remarquable en cette région pour la neige.

Photo : Alexis Papapanayotou. 


4 avril 1979

Des chutes de neige assez localisées sont responsables d’une rapide augmentation de la couche à Saint-Hubert, passant de 3 cm à 4h à 21 cm à 9h, puis 23 cm en milieu de journée. À Spa par contre, la couche ne dépasse pas 5 cm, tandis qu’à plus basse altitude, il ne fait en général pas assez froid pour un enneigement du sol.

5 avril 1975 

La couche de neige atteint 55 cm à Mont-Rigi, la plus haute couche de neige connue en Belgique en avril. En plus, elle fait partie d’un épisode neigeux exceptionnellement long pour la saison, même dans les Hautes-Fagnes, s’étendant du 16 mars au 17 avril.

6 avril 1837

Pour Bruxelles, sans conteste les pires chutes de neige jamais vues pendant un mois d’avril. En effet, la neige qui tombe sans interruption pendant plus de 24 heures sous un vent fort de nord-est (de 11 h du matin le 5 à 11h30 du matin le 6) finit par former une couche d’une épaisseur de « 1 pied » (30 cm environ) durant la matinée.

6 avril 1935

Troisième fois, au cours de ce mois d’avril, qu’on observe de la neige au sol à Uccle. En ce 6 avril, la couche atteint 4 cm. Auparavant, on a mesuré 2 cm le 3 avril et 3 cm le 5 avril. 

7 avril 1935

Alors que la neige a fondu à basse altitude, elle continue de s’accumuler sur les hauteurs. À Drossart (511 m), la couche atteint 35 cm.

7 avril 1970

La couche de neige, pendant 3 jours (7, 8 et 9), atteint 30 cm à Botrange. Si l’épaisseur de la neige est moindre qu’en 1975, la longueur de l’épisode neigeux est encore bien plus exceptionnelle. En effet, le sol des Haute-Fagne est constamment couvert de neige depuis… fin janvier et il le sera encore jusqu’au 16 avril. En outre, si l’on excepte de rares interruptions de 1 ou 2 jours à la fin janvier, le sol est déjà recouvert de neige depuis le 25 novembre 1969. L’épaisseur maximale, sur toute la saison 1969-1970, a été de 58 cm du 16 au 19 février 1970.

Cet hiver-là atteint par ailleurs le record de jours d’enneigement, avec 142 jours à Botrange. Les Laurentides (collines au nord de Montréal) n’auraient pas fait mieux ! 

8 avril 1905

Des chutes de neige concernent une bonne partie du pays, avec temporairement 5 cm à Gembloux, 4 cm à Groenendael et à Zonnebeke, 3 cm à Uccle et 2 cm à Bruxelles. Sur les hauteurs de Liège, on mesure jusqu’à 8 cm.

10 avril 1837

Au sixième jour de l’épisode neigeux particulièrement tardif de 1837, les « diligences de Namur et de Liège ont cessé de marcher à cause des neiges amoncelées dans les vallées où passent les routes ».
Par la suite, on observera encore régulièrement de la neige jusqu’au 14, et à nouveau dans la nuit du 21 au 22.

10 avril 1975

Lille se réveille sous 12 cm de neige à la suite de précipitations fortes et prolongées (20,1 mm) par températures de 0°C (et à peine 1 à 2°C en journée dans les accalmies). L’ouest du Hainaut en est sûrement touché aussi.

12 avril 1986 

Surprise neigeuse au littoral. À Middelkerke, la couche de neige atteint 7 cm à midi, par –1,5°C et une fine neige qui continue de tomber avec un vent soutenu. Le maximum n’y dépassera d’ailleurs pas 0,5°C au meilleur moment de la journée, exceptionnellement bas pour la saison ! Des maxima du même ordre de grandeur en de nombreux lieux de l’ouest du pays, avec par exemple 0,5°C à Néchin, 0,7°C à Knokke, 0,7°C à Beitem et 0,8°C à Kruishoutem.

De l’autre côté du pays, dans les Hautes-Fagnes, on observe la nuit –12,1°C (!) au Centre Nature de Botrange, avec une dizaine de centimètres de neige au sol. À Spa, le thermomètre descend jusqu’à –9,6°C mais là, avec seulement 2 cm de neige au sol. 

12 avril 1913

On relève 10 cm de neige le matin à Uccle, la plus haute couche « officiellement » mesurée à cette station en avril (début des observations : 1er janvier 1889).
En journée, en raison de températures proches de 4°C, la neige fondra presque entièrement, mais des traces de neige resteront visibles dans le parc météorologique d’Uccle jusqu’au 15.

15 avril 1999

 D’importantes chutes de neige en matinée sont responsables d’un enneigement parfois même à basse altitude. À Bierset, la couche atteint 5 cm à 5 heures du matin, et encore 4 cm à 8 heures. À Florennes, on mesure 8 cm en matinée, neige qui fondra en début d’après-midi. À l’aérodrome de Spa, on mesure 16 cm en matinée, neige qui tiendra jusqu’en fin d’après-midi. Elsenborn et Saint-Hubert restent enneigés toute la journée, avec respectivement 15 et 18 cm comme épaisseur maximale.

20 avril 1991

Des chutes de neige matinales, par 0°C, sont responsables d’un enneigement particulièrement tardif à Coxyde, où 3 cm sont mesurés à 8 heures.

25 avril 1903

Si, comme décrit plus loin, les épisodes neigeux de la fin avril sont exceptionnels en 1985 et en 2016, celui de 1903 mérite tous les superlatifs. Même en hiver, de telles épaisseurs ne sont pas fréquentes. Voyez les chiffres :

45 cm (forêt de Saint-Hubert)
42 cm (Grand-Bois, Vielsalm
40 cm (Bernistap)
40 cm (Hestreux)
38 cm (hauteurs de La Roche)
35 cm (Stavelot) 
31 cm (Francorchamps)
30 cm (Libramont)
Même en Basse et Moyenne Belgique, des épaisseurs mesurables sont observées, avec 3 cm à Brasschaat et Turnhout, et 2 cm à Gembloux et à Bruxelles.

26 avril 2016

Un épisode hivernal d’une amplitude exceptionnelle pour la saison. De nombreuses averses, séparées par de maigres éclaircies dans le cadre de masses d’air polaire direct, donnent lieu à des températures très basses, même en journée, et une couverture neigeuse complète dès 350/400 mètres d’altitude. Dans les Hautes-Fagnes, où les maxima ne dépassent guère 0°C, le sol reste même enneigé toute la journée.

Avec une belle couche de neige et des températures qui resteront quasiment
sous les 0°C toute la journée, le ski de fond restera possible ces 26 et 27 avril 2016,
comme ici à Botrange, le 26 avril 2016.

Photo : Alexis Papapanayotou. 

27 avril 2016

On prend les mêmes et on recommence. À Mont-Rigi, l’accumulation de neige forme une couche de 16 cm en fin de matinée. À partir de 550 mètres d’altitude, la neige au sol résiste toute la journée, avec des épaisseurs certes variables au gré des averses et des éclaircies. Le matin par contre, le paysage est blanc dès 300 mètres d’altitude. 

28 avril 1985

Un épisode hivernal à peu près similaire à celui de 2016, mais encore un brin plus tard et surtout… un brin plus froid. À Mont-Rigi, la température maximale ne dépasse pas –0,8°C au meilleur moment de la journée, tandis que Saint-Hubert doit se contenter de 0,5°C.

Pas étonnant que le pays soit recouvert de neige dès 150 mètres d’altitude, et parfois même plus bas. À Beauvechain (127 mètres), on observe 1 cm de neige au sol presque toute la matinée. En Haute Belgique, on observe 2 jours avec enneigement complet du sol, voire plus. À Saint-Hubert, le paysage reste blanc du 27 au soir jusqu’au matin du 30, avec un maximum de 12 cm le 28 au soir (épaisseur qui se maintiendra jusqu’au 29 en matinée). Les Hautes-Fagnes feront par contre un peu moins bien avec un maximum de 11 cm à Botrange.

30 avril 1938

On observe le matin 2 cm de neige à Uccle. C’est la couverture neigeuse complète la plus tardive enregistrée à cette station.

Merci à Robert Vilmos pour sa contribution à cet article.

Voir aussi nos autres articles sur la climatologie de la neige :

en automne (octobre et novembre) (voir ici),
en décembre (voir ici),
en janvier (voir ici),
en février (voir ici),
en en mars (voir ici). 

289 visiteurs en ligne

A propos

Créé en 2001 par plusieurs passionnés de météorologie, MeteoBelgique n'a cessé de grandir et est rapidement devenu le site de référence en Belgique francophone fort de plus de 15 années d'expérience dans les domaines des prévisions météorologiques, des analyses climatologiques et du réseau en temps réel. MeteoBelgique regroupe également une communauté active à travers ses forums de discussion.