• Se connecter

Après notre article sur la climatologie de la neige en automne (octobre et novembre) au fil des années (voir ici), voici l'article relatif à la neige en décembre.

Décembre ! Le mois rêvé pour la neige, qui va si bien avec les activités de Noël ! 

Malheureusement, décembre n’est pas le mois le plus neigeux en Belgique. De la pluie, du vent et de la douceur, ou alors de la bruine, du brouillard et juste un peu de fraîcheur sont bien plus caractéristiques que la neige dans notre climat. Mais comme vous allez le voir, les exceptions sont suffisamment nombreuses… pour ne plus être des exceptions. 

Voici les événements neigeux les plus remarquables en décembre en Belgique.


Décembre 2010 est sans doute le mois de décembre le plus enneigé que notre pays
n'ait 
jamais connu depuis le début des mesures météorologiques en Belgique,
avec un Noël blanc historique, comme ici à Floriffoux, le 25 décembre.

Photo : Sébastien Verachtert

1er décembre 2010

La couverture neigeuse est encore modeste, mais elle marque le début de l’un des mois de décembre les plus enneigés que la Belgique n’ait jamais connu. Il n’y a que 1879 qui a peut-être fait mieux. À partir de 300 mètres, le sol est resté constamment enneigé durant tout le mois, et même en plaine, certaines stations ont connu un enneigement presque continu.

À Kleine Brogel par exemple, seul le 12 décembre n’a pas connu de neige au sol. À Uccle, ce sont 4 jours : du 11 au 13 et le 16. Donc 27 jours d’enneigement, ce qui constitue un record pour décembre à cette station.

1er décembre 1973

La neige tombée à la fin du mois précédent est toujours bien présente. À Botrange, la couche atteint comme la veille 81 cm. Ailleurs, la neige a certes un peu diminué, mais les épaisseurs restent remarquables, comme par exemple à Uccle (25 cm) et Beauvechain (28 cm).


Neige le 1er décembre 1973 à Deûlin (Marche-en-Famenne) 
Photo : Philippe Demoulin

2 décembre 1973

Un froid extrême pour la saison vient s’ajouter à la neige, avec sous un brouillard persistant des maxima qui ne dépassent pas –6 à –8°C au centre du pays et peinent à atteindre les –10°C dans la région de Saint-Trond. En soirée, les températures chutent encore davantage, pour atteindre –16°C (sur 20 cm de neige) à Saint-Trond à 18h. Durant la nuit, Rochefort descendra à –21,7°C !

De faibles chutes de neige augmentent encore la couche (26 cm à Uccle et 30 cm à Beauvechain). En seconde partie de nuit, les températures remontent partout à l’approche d’une zone de neige plus organisée.

L’hiver 1973-1974, qui commence en grande pompe, ne donnera cependant pas de suite. L’ensemble de l’hiver sera plutôt doux, avec des pluies fréquentes.

3 décembre 2010

Journée particulièrement hivernale à la côte. La couche de neige est certes relativement mince (4 cm), mais un brouillard coriace accompagne une bulle froide extrême qui s’est formée dans les dunes. En début de matinée, la température chute jusqu’à –13,6°C à Middelkerke !

3 décembre 1973

Avant l’arrivée d’un dégel généralisé, précédé de pluies verglaçantes, la couche de neige remonte à 33 cm à Beauvechain. Pendant ce temps, la couche reste stable à Botrange depuis le 30 novembre, avec 81 cm. À Uccle, par contre, la couche a un peu diminué mais garde encore fière allure avec ses 24 cm.

3 décembre 1925

La couche de neige remonte jusqu’à 28 cm à Uccle (elle avait déjà atteint 34 cm les 29 et 30 novembre).

4 décembre 1964

De fortes chutes de neige sont observées dans tout le pays. Uccle se réveillera sous 15 cm de neige. Cette couche augmentera encore un peu pour atteindre 16 cm le lendemain. À Botrange, cet épisode neigeux donnera 43 cm de neige.

4 décembre 1917

La neige atteint 28 cm à Bokrijk, près de Genk.

5 décembre 1980

La neige atteint 38 cm à Saint-Hubert et 37 cm à Spa.

6 décembre 1998

Une neige lourde provoque une couche de 20 cm à Uccle. Malgré les températures légèrement positives, cette couche augmentera encore un peu en journée sous les averses, pour atteindre 21 cm à 13 heures. Il s’agit de la Saint-Nicolas la plus enneigée pour Uccle.

Ces averses ont un caractère très local. Beauvechain n’atteint que 11 cm et Bierset, 12 cm. Zaventem, situé à une quinzaine de kilomètres d’Uccle mais quelques dizaines de mètres plus bas, n’enregistre que 8 cm avec des températures montant jusqu’à 3°C.


Le dernier Saint Nicolas blanc dans le centre du pays : c'était en 1998, comme ici à
Jezus-Eik 
dans le Brabant Flamand, à quelques dizaines de kilomètres de la capitale.
Photo : Michaël Baillie

6 décembre 1980

On observe 66 cm de neige à Botrange. Dans les Hautes-Fagnes, c’est cette année-là qu’on connaît la Saint-Nicolas la plus enneigée.

7 décembre 1998

Alors que la neige tend à fondre à basse altitude en raison des températures trop élevée, elle s’accumule dans les Hautes-Fagnes pour atteindre 50 cm à Botrange.

10 décembre 1981

La neige atteint 20 cm à 7h et 21 cm à 19h à Bierset.

11 décembre 2017

Un retour d’est nous vaut une situation très particulière, avec de la neige en Flandre et de la pluie en Ardenne, et une limite entre les deux qui est nette à couper au couteau !

Au sud du pays, le temps est pluvieux et doux avec des vents de sud-est tournant au sud et au sud-ouest et des températures de 8 à 10°C dans les vallées et de 4 à 6°C sur les hauts plateaux. Au nord et au centre du pays, les vents soufflent d’est à nord-est, et plus tard de nord, et il neige !

Les couches sont loin d’être négligeables, avec des accumulations qui finiront parfois par dépasser les 10 cm. À Assebroek (près de Bruges), on relève même 17 cm à 15 heures, pendant qu’il continue à neiger.

Voir aussi l'article : Newsflash du 11 décembre 2017 : quand la Belgique est à moitié sous la neige)


Neder-Over-Heembeek (Bruxelles) sous la neige en soirée du 11 décembre 2017.
Photo : Bart Blondeel

11 décembre 2010

La neige, qui à Florennes atteignait encore 18 cm à une heure du matin, ne couvre même plus la moitié du sol à 19 heures. Mais ces traces subsisteront jusqu’au 15, où des chutes de neige renouvelleront la couche, ce qui fait que Florennes (279 mètres d’altitude) arrivera tout juste à avoir 31 jours sur 31 avec de la neige au sol.

14 décembre 1981

On observe 28 cm de neige à Spa.

17 décembre 2010

Mont-Rigi dépasse une première fois la barre des 50 cm à 13 heures.

17 décembre 1950

Dans le cadre d’un très long enneigement (du 13 décembre au 5 janvier), la couche atteint 18 cm à Uccle.

18 décembre 1950

À Saint-Trond, la couche de neige atteint 25 cm.

19 décembre 2010

Mont-Rigi dépasse une seconde fois la barre des 50 cm, et cette fois-ci pour longtemps. En effet, ce seuil sera dépassé pendant 13 jours consécutifs !

20 décembre 2010

À une heure du matin, la neige atteint son maximum à Mont-Rigi, avec 74 cm ! De nombreuses régions, d’ailleurs, croulent sous la neige, avec par exemple 53 cm à Elsenborn et 36 cm à Florennes.

22 décembre 2010

Le dégel de la veille et les pluies, parfois fortes, de ce jour font craindre le pire pour Noël. En bien des endroits, la couche diminue fortement et, surtout, perd en qualité.
Dans les Hautes-Fagnes par contre, rien à craindre !

23 décembre 2010

La neige revient en force, avec un vent de nord-nord-est qui commence à former des congères. Le soir, les épaisseurs (hors congères) sont de 27 cm à Bierset et de 34 cm à Florennes. Dans le sud, de fortes pluies sont encore observées, mais avec des températures qui ont notablement baissé. Ainsi, à Saint-Hubert, il bruine et il pleut par –5°C, avant qu’il ne se remette à neiger en fin de soirée. Mont-Rigi, quasi épargnée par le dégel, mesure encore 62 à 63 cm de neige.

24 décembre 2010

Un Noël blanc de rêve sur la majeure partie du pays. Seule la bande côtière ne peut pas en bénéficier. De nombreuses stations connaissent des couvertures neigeuses tout à fait exceptionnelles, comme Bierset avec 32 cm et Kleine Brogel avec 26 cm. Mais en raison des congères, cet enneigement paraît encore beaucoup plus impressionnant. À Florennes, les congères sont même telles qu’une mesure valable de la couche de neige est carrément impossible. Cependant, celle-ci est évaluée à plus de 40 cm. À Uccle, on mesure 16 cm le soir de Noël ainsi que le jour de Noël, mais 20 cm le matin du 24. À Mont-Rigi, la couche a atteint 68 cm le soir du 24 décembre et 69 cm au moment de la messe de minuit !

Grand-Place de Bruxelles sous la neige ce 24 décembre 2010.
Photo : Robert Vilmos (MétéoBelgique)

(Voir aussi l'article : flash du 24 décembre 2010 : un Noël blanc historique ? et l'article : décembre 2010 : le mois de la neige)

24 décembre 2005

Le comble de la frustration ! La neige, présente depuis un mois déjà dans les Hautes-Fagnes, fond le 24 sous la pluie et un dégel se propageant jusqu’aux plus hauts plateaux. Le 26, il reneige et cette neige tiendra jusqu’à la fin du mois. En d’autres termes, un mois entier avec couverture neigeuse… sauf à Noël !

25 décembre 1964

Un Noël blanc un peu incomplet : il manquait la neige le 24, à la veillée de Noël. En ce 25 par contre, le pays entier est recouvert de 15 à 20 cm de neige.

Avant de connaître le Noël blanc de 2010, 1964 et l'autre Noël blanc du siècle, celui du XXe...
Photo prise à Woluwé-St-Pierre le 25 décembre 1964.

Photo : L'Avenir

25 décembre 1962

Le plus long enneigement jamais enregistré à Uccle (du 25 décembre 1962 au 5 mars 1963, soit 71 jours) commence tout juste après la veillée de Noël, sous forme de traces. La couche ne deviendra complète qu’à partir du 27.

27 décembre 2001

En soirée, la couche de neige atteint 58 cm à Elsenborn.

27 décembre 1927

Un conflit de masses d’air (vents de sud-ouest doux et vents de nord-est froids) provoque d’énormes chutes de neige sur l’ouest du pays. À Bruges, on mesure près de 45 cm de neige !

27 décembre 1906

La couche de neige atteint 35 cm à Brasschaat et à Turnhout, dans la Province d’Anvers. À Libramont et à Hestreux, à ce moment-là, on observe 50 cm. Uccle, par contre, n’enregistre « que » 16 cm de neige.

29 décembre 1968

La couche de neige atteint 29 cm le soir à Uccle. C’est la couche de neige la plus épaisse pour un mois de décembre à cette station.

30 décembre 1985

On mesure 14 cm à Coxyde et 12 cm à Middelkerke. Une fois n’est pas coutume, c’est au littoral qu’on mesure les plus grosses épaisseurs de neige du pays.

30 décembre 1978

Une arrivée massive d’air extrêmement froid met brutalement fin à une période de temps pluvieux et très doux. À Anvers, il fait encore 8°C au petites heures du matin, puis le gel arrive à 12 heures et le thermomètre chute à –8°C en fin de soirée. À Bruxelles, le gel arrive à 14 heures, et à 16 heures à Charleroi. Les pluies deviennent verglaçantes, puis sont suivies d’une neige très fine. Le nord du pays, en fin de soirée, est déjà blanc, et les autres régions suivent rapidement.

31 décembre 1978

Accompagnés de températures extrêmement basses, le verglas et la neige (avec congères) sèment le chaos dans tout le pays. Les épaisseurs ne sont pas impressionnantes en soi, mais les congères forment d’énormes murs de neige aux endroits exposés (par la configuration locale de l’environnement urbain ou naturel). Les seules mesures hors congères qui nous semblent fiables sont celles d’Uccle et de Saint-Trond avec, respectivement, 14 et 13 cm.

Les maxima, généralement atteints le matin, se situent autour de –10°C au nord et au centre du pays, tandis que le froid devient extrême le soir en toutes régions, avec parfois –15°C dès le début de la soirée.

Dans le sud du pays, le froid arrivé dans la nuit du 30 au 31 recule à nouveau en seconde partie de nuit, avec des montées spectaculaires de la température, avant un retour en force du froid en matinée.

Notons enfin que l’écart de température sur 24 heures à Saint-Hubert, entre le maximum de 8,0°C atteint aux petites heures et le minimum de –19,0°C atteint en fin de soirée, est avec 27,0°C l’un des plus grands écarts jamais mesurés en Belgique. Seul Kleine Brogel fera encore un tout petit peu mieux, mais en plein été, avec un minimum de 9,6°C et un maximum de 37,2°C le 3 août 1986, soit un écart de 27,6°C.

(Voir aussi notre article : l'hiver 1978-1979, un hiver impressionant)

Merci à Robert Vilmos pour sa contribution à cet article.

Newsflash

  • Résumé Novembre 2018

    Résumé Novembre 2018

    Températures normales, insolation très anormalement excédentaire. Précipitations proches des normales en quantités, très anormalement déficitaires en fréquence.
  • Tendances saisonnières du 30 novembre

    Tendances saisonnières du 30 novembre

    Que nous réserve l'hiver 2018-19 ? Pour tout savoir, jusqu'à trois mois, pour nos abonnés PREMIUM.
  • Automne 2018 : les chiffres

    Automne 2018 : les chiffres

    Anormalement chaud, exceptionnellement ensoleillé et une pluviosité normale en quantités mais exceptionnellement faible en fréquence.
  • La neige en décembre

    La neige en décembre

    Les événements neigeux les plus remarquables en décembre en Belgique
  • Noël et Nouvel An 2019

    Noël et Nouvel An 2019

    Noël et Nouvel An blancs ? Premières tendances.

Prochains jours

Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi

Relevé à 03:00

  • Ostende : 6°
  • Gand : 7°
  • Anvers : 4°
  • Bruxelles : 6°
  • Charleroi : 6°
  • Namur : 5°
  • Liège : 4°

Météo à la une

  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !
  • Graphique d'ensoleillement

    Graphique d'ensoleillement

    Nos abonnés Premium peuvent maintenant consulter l'ensoleillement des dix derniers jours.

Observation temps réel

Vaux-Chèvremont à 03:04
Température : 5.2°C
Pression : 1014 hPa
Humidité : 91%
Précipitation (24h) : 7 mm
Vent : Sud (très faible)