• Se connecter
Vigilance météo
Vigilance météo

Flash du 20 janvier : 2018, année du retour des tempêtes hivernales ?

Après la tempête Eleonor en début Janvier c'était à présent au tour de la tempête David (ou Friederieke) de concerner notre pays.
Est-ce un retour des tempêtes hivernales sur notre pays, relativement épargné depuis le début des années 2010 ?


Rafales maximales enregistrées lors du passage de la tempête David-Friederieke,
qui a touché l'Europe de l'ouest le 18 janvier 2018.

Les rafales les plus importantes ont eu lieu aux Pays-Bas et en Allemagne.
Source : Meteociel

mb_hr_blue_ball.gif

 

Nous avons eu un premier épisode de tempête ce début janvier, avec la tempête Eleonor le 3 janvier dernier. Les rafales de vent qui lui ont été associées ont été remarquables. (relevés du réseau synoptique : 126 km/h à Florennes, 115 km/h près de Marche-en-Famenne, 112 km/h à Uccle et à Zeebrugge, …). Pour Uccle, le 3 janvier dernier, il s'agissait de la plus importante rafale de vent enregistrée en cette station depuis le 18 janvier 2007 (115 km/h).

Ce 18 janvier 2018, c’est une nouvelle tempête, David (appelée aussi Friederieke chez nos collègues météorologues allemands), qui a touché notre pays avec à nouveau des rafales importantes. Si, ce 18 janvier, c’était surtout les Pays-Bas et l’Allemagne qui ont été les plus touchées, la Belgique n’a cependant pas été en reste avec encore aussi des rafales de vent supérieures à 100 km/h.
En effet, en fin de nuit et en matinée, une dépression de tempête se creuse en traversant la mer du Nord. Aux Pays-Bas, les rafales atteignent 140 km/h sur les côtes. En Belgique, c’est surtout le Nord du pays et la Côte qui ont été les plus touchés, avec 119 km/h à Deurne, 112 km/h à Zeebrugge mais aussi 101 km/h à Mont-Rigi, 97 km/h à Ernage. Cette fois, les 100 km/h n'ont pas été dépassés à Uccle. La tempête aura fait de nombreuses victimes aux Pays-Bas (2) et en Allemagne (8) mais aussi chez nous, en Brabant Wallon : une personne décède à Grez-Doiceau suite à la chute d'un arbre sur son véhicule.

Des tempêtes sont monnaies courantes et somme toute assez classiques chez nous en automne et en hiver, mais depuis le début des années 2000 (et surtout de 2010 à aujourd'hui), elles avaient été moins nombreuses (si l’on excepte l'une ou l'autre tempête comme en fin en février 2010, Xynthia…) après les fameuses tempêtes de Noël 1999 et surtout celles de 1990 (voir notre article ici), après un hiver 1989 qui n'était pas en reste non plus.

Et pour la suite ?

Nous avions prévu dans nos tendances saisonnières dès l’automne dernier une tendance à un retour d’un temps perturbé, doux et venteux pour cet hiver, et ce, surtout à partir de janvier, après une sécheresse qui s'était maintenue sur notre pays depuis mi-2016 jusqu'en septembre 2017. Cela s’est bel et bien confirmé pour ce mois de janvier. Les modèles de prévisions saisonnières, tous ou presque, indiquaient une occurrence importante du régime de temps hivernal (voir ici) de type NAO + (oscillation Nord Atlantique, gradient de pression entre les Açores et l'Islande), ce type de synoptique est la voie royale pour l'établissement d'un "rail dépressionnaire" vers nos régions : oui, le temps perturbé, pluvieux et venteux, souvent doux risque bien d'être au menu chez nous pour la suite de cet hiver...


Même si ce sont les zones ouest et Nord du territoire belge qui ont été les plus touchées,
les Hautes-Fagnes n'ont pas été en reste, et de nombreux arbres ont été déracinés par la force du vent,
comme ici à Botrange, photo prise le lendemain du passage de la temête David-Friederieke,
soit le 19 janvier 2018.
Photo : Alexis Papapanayotou.


620 visiteurs en ligne

A propos

Créé en 2001 par plusieurs passionnés de météorologie, MeteoBelgique n'a cessé de grandir et est rapidement devenu le site de référence en Belgique francophone fort de 20 années d'expérience dans les domaines des prévisions météorologiques, du réseau en temps réel et des analyses climatologiques.

Nous suivre

FacebookTwitter

Préférences des cookies

Nos partenaires et nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider si vous autorisez ou non l'utilisation de ces cookies. Néanmoins, certaines fonctionnalités pourraient ne pas fonctionner de manière optimale en cas de refus.