Vigilance météo
Vigilance météo

Printemps 2023 : le bilan

Chart will load here

Comment interpréter ce graphique ?

Les boules représentent la saison ( PRINTEMPS ) depuis 1981, classées selon deux axes, celui des températures (horizontal) et celui des précipitations (vertical). Une saison dans les normes pour ces deux paramètres donnera une boule centrée sur les deux axes. Une saison chaude et sèche donnera une position de la boule en bas à droite, une froide et humide en haut à gauche.
L'insolation est caractérisée par la taille de la boule : au plus la saison aura été ensoleillée par rapport à la normale, au plus le diamètre de celle-ci sera important.

Saison PRINTEMPS, 2023 Normales (1991 - 2020)
Température 10.2°C 10.5°C
Insolation 462.7 h 495.3 h
Précipitations 241.6 mm 165.9 mm
Jours Précip. 51 j. 43.6 j.
 

Détails par mois :

Valeurs

mars 2023

avril 2023

mai 2023

T° moy

7.5°C

9.0°C

14.0°C

Précip.
J. de précip.

126.5 mm
24 j.

66.3 mm
19 j.

48.8 mm
8 j.

Insolation

83.1 h.

149.0 h.

230.6 h.

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2021, nous utliserons les moyennes de la période 1991-2020 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.



Commentaire

Le printemps météorologique 2023 aura été dans les normes côté températures et insolation. Quant aux précipitations, si elles furent aussi normales en fréquence, elles furent très anormalement excédentaires en quantités. Il faut remonter à 2001 pour avoir un printemps plus pluvieux que celui qu'on a connu cette année. (station de référence : Uccle).
(Le printemps météorologique se compose des mois de mars, avril et mai).

Au niveau températures, mars et mai furent dans les normes, avril fut déficitaire.

Au niveau précipitations, mars fut très excédentaire, avril fut légèrement excédentaire et mai légèrement déficitaire mais ces deux mois sont restés dans normes.

Au niveau de l'insolation, mars et avril furent déficitaires, mai légèrement excédentaire mais dans les normes.

On retiendra donc de ce printemps 2023 une saison arrosée, surtout dans sa première partie.

Sur notre graphe, on peut comparer ce printemps 2023 avec ceux de 2001 et 1994, dont les boules se confondent avec celle de cette année. Après des années surtout marquées par des printemps chauds et secs (on oubliera 2021), le contraste est net cette année.


Voir aussi nos aricles climatologiques mensuels

Mars 2023 :

Résumé climatologique de mars 2023

Avril 2023 :

Résumé climatologique de avril 2023

Mai 2023 : 

Résumé climatologique de mai 2023

1111 visiteurs en ligne

A propos

Créé en 2001 par plusieurs passionnés de météorologie, MeteoBelgique n'a cessé de grandir et est rapidement devenu le site de référence en Belgique francophone fort de 20 années d'expérience dans les domaines des prévisions météorologiques, du réseau en temps réel et des analyses climatologiques.

Nous suivre

FacebookTwitter