• Se connecter
Vigilance météo
Vigilance météo

Flash du 2 novembre 2023 : les chiffres de la tempête Ciaràn en Belgique

 
Les tempêtes automnales et hivernales ne sont pas rares en Belgique. Cela nous concerne quasiment chaque année, et on se souviendra en février 2022 de la tempête Eunice qui fût d'ailleurs plus puissante - pour notre pays du moins - que Ciaràn, celle de ce 2 novembre 2023. Néanmoins, on notera la précocité de cette tempête; souvent elles arrivent plus tard dans la saison, même si on se souviendra de la tempête d'octobre 1987, particulièrement intense et plus précoce encore.
Pour en revenir à cet épisode, on notera de nombreuses stations où les plus fortes rafales enregistrées ont dépassé les 100 km/h, comme à Zeebrugge (111,7 km/h), Beitem et Chièvres (108.1 km/h), Uccle, Stabroek et Humain (100,9 km/h).


Les rafales les plus fortes enregistrées

Détails par station du réseau officiel belge (mis à jour le 2/11 à 17h locale) :

 

Rappel de la situation synoptique

C'est une dépression très profonde (jusqu'à 955 hPa) qui a traversé l'Atlantique Nord et qui se trouvait au matin de ce 2 novembre au sud de l'Angleterre qui a été à l'origine de cette tempête.

D'après la définition officielle, Ciarán est bien officiellement une tempête en Belgique. Si on se réfère au site de l'IRM : "Officiellement, on parle de tempête en Belgique si au moins 9 Bft sont enregistrés dans au moins une station (en mer ou sur terre) appartenant au territoire belge."


On voit bien sur la photo satellite l'enroulement autour du noyau de la dépression, à ce moment présente sur l'extrême est de l'Angleterre.

On voit clairement sur la carte ci-dessous les isobares serrés (ligne de même pression), qui explique les vents violents mesurés, particulièrement en Bretagne. Un fort courant jet (jeststream) aura joué aussi un rôle dans la sévérité de la tempête. De même, le vortex polaire est actuellement bien puissant sur les pôles, ce qui nous vaut des courants jets rectilignes et puissants propices aux tempêtes.

 
Situation synoptique sur l'Europe le 2 novembre 2023, à 1h00 heure belge. La dépression Ciaràn se trouve au sud-ouest de l'Angleterre. A ce moment la Bretagne enregistre des rafales record.
Source : KNMI

De nombreux dégâts

Des arbres déracinés par le vent, des toits endommagés : on ne compte plus les dégâts suite au passage de la tempête, ce qui a nécessité de nombreuses interventions des pompiers un peu partout dans le pays. Au moment où l'on écrit ces lignes, il y a malheureusement au moins deux mort à déplorer dans notre pays consécutif à cette tempête, un arbre est tombé sur un promeneur à Gand et une branche sur un enfant de 5 ans, toujours à Gand,. Une autre personne est grièvement blessée à Deurne suite à la chute d'un mur.

Il n'y a évidemment pas que la Belgique qui a été touchée par la tempête. L'Angleterre, l'ouest et le nord de la France, les Pays-bas ont aussi été concernés. C'est la Bretagne qui a été la plus touchée par cette tempête avec des vents qui ont parfois dépassé les 200 km/h : la station de la pointe du Raz a ainsi enregistré une rafale de 207 km/h. De nombreuses stations du Finistère ont enregistré des rafales record, comme Brest par exemple (156 km/h, record absolu pour cette station, parmi bien d'autres).
Plus tard ce sera les Hauts de France qui seront concernés particulièrement au littoral où l’on a enregistré des rafales de vent de 153 km/h à Boulogne-sur-Mer et même de 161 km/h au Cap Gris Nez.

1007 visiteurs en ligne

A propos

Créé en 2001 par plusieurs passionnés de météorologie, MeteoBelgique n'a cessé de grandir et est rapidement devenu le site de référence en Belgique francophone fort de 20 années d'expérience dans les domaines des prévisions météorologiques, du réseau en temps réel et des analyses climatologiques.

Nous suivre

FacebookTwitter